La Réforme en Suisse

En 1517, Luther placarde ses 95 thèses à Wittenberg et déclenche la Réforme protestante. Le mouvement qui va s’en suivre représente un moment essentiel de l’histoire de l’Europe, en particulier pour la Suisse.

Scroll

500 ans de la Réforme

L’arrivée de la Réforme a forgé l’identité suisse, aussi bien par les conflits qu’elle a provoqués que par l’habilité avec laquelle des compromis ont été trouvés pour maintenir la possibilité d’une cohabitation et une indépendance politique au cœur d’une Europe déchirée. Raconter les évènements qui ont bouleversé la Suisse du XVIème siècle, c’est donc raconter notre histoire, celle dont nous sommes issus et que nous continuons à écrire aujourd’hui.

RTSreligion vous propose un "glossaire vivant" dans lequel les historiens Karine Crousaz et Michel Grandjean expliquent en deux minutes certains mots-clés liés à la Réforme. Elle vous invite à vous plonger, canton par canton, thème après thème, dans la narration historique de Catherine Erard et de toute l’équipe radio.

 

 

Mercenaires: l’argument massue de Zwingli pour propager la Réforme

Avant la Réforme, un Suisse sur dix gagne sa vie comme mercenaire. Ulrich Zwingli, qui a assisté au carnage de la bataille de Marignan au cours de laquelle 10'000 de ses compatriotes sont massacrés, fait du renoncement au mercenariat un argument pour propager la Réforme. Zurich et Berne, qui peuvent compter sur d’autres revenus financiers, vont suivre le Réformateur. Moins riches, les cantons de Suisse centrale mais aussi Lucerne et Fribourg vont, eux, rester catholiques et continuer à envoyer des contingents en France et pour la garde pontificale.

Des mercenaires suisses dans les alpes lucernoises.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Les iconoclastes: les casseurs de la Réforme

La colère populaire contre les abus du clergé va prendre des formes violentes en Suisse et en Europe, avec notamment, la destruction systématique des statues, des autels et des portraits des saints. L’iconoclasme sera encouragé par certains Réformateurs qui voient dans le culte des images une manifestation de l’idolâtrie de l’ancienne foi. Ce sera aussi pour eux une manière de brûler définitivement les ponts avec le passé.

Les iconoclastes détruisent systématiquement les statues, les autels et les portraits des saints.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

L’anabaptisme: une Réforme radicale

Le grand mouvement de Réforme religieuse du XVIe voit émerger des mouvements radicaux qui défendent une approche littérale des textes bibliques et militent pour l’abolition du baptême des enfants. Ce sont les anabaptistes. Certains, notamment en Allemagne, prendront les armes pour hâter la venue de Dieu sur terre. D’autres, comme les "Frères suisses" seront résolument pacifistes, refuseront de prêter serment et de porter une arme. Considérés comme subversifs, ces anabaptistes subiront de violentes persécutions, notamment de la part de Zwingli qui les noiera dans la Limmat. Beaucoup d’entre eux se réfugieront alors dans les terres alors peu fertiles de l’actuel Jura bernois.

Une représentation de dispute à laquelle Zwingli participe en 1525.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Bâle: entre tolérance humaniste et fureur iconoclaste

La ville de Bâle est connue au XVIe siècle pour son rayonnement intellectuel lié à son université. Savants et philosophes s’y pressent pour faire imprimer leurs ouvrages ou pour rencontrer le célèbre humaniste Erasme de Rotterdam. Après Zurich et Berne, la cité rhénane va passer à la Réforme en 1529. Cette importance de l’humanisme teintera le mouvement réformateur d’une plus grande tolérance même si, le 5 février de 1529, la population descend dans la rue et saccage toutes les statues de la ville.

Le 5 février de 1529, la population bâloise descend dans la rue et saccage toutes les statues de la ville.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Fribourg: une résistance solitaire

Alors que le mouvement de la Réforme se répand comme une traînée de poudre en Suisse, le canton de Fribourg choisit de rester fidèle à l’ancienne foi. Son lien diplomatique fort avec la France, de même que sa participation importante à la garde pontificale créée par le pape Jules II en 1506 explique en partie ce choix. Rapidement le canton va se retrouver isolé au milieu de ses voisins protestants.

La basse-ville de Fribourg a su conserver son authenticité et un patrimoine médiéval unique en Europe
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

La Réforme et l’ADN suisse

L’arrivée de la Réforme dans l’ancienne Confédération a modifié en profondeur l’histoire de la Suisse. Elle a engendré une diversité religieuse qui a marqué les identités locales et cantonales. Mais elle a aussi obligé les cantons et les communautés à apprendre à gérer la diversité religieuse. Cette aspiration à vivre ensemble, où l’on renonce à convertir son voisin, est également à l’origine du choix de la neutralité de la Suisse qui lui a permis de se maintenir en dehors des grands conflits européens et, ainsi, subsister comme Etat indépendant au cœur de l’Europe.

Le drapeau suisse
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Neuchâtel: les excès de Guillaume Farel et un vote très serré

Sitôt passé à la Réforme, Berne va envoyer des émissaires pour propager la nouvelle foi, notamment à Neuchâtel. Le bouillonnant Guillaume Farel va multiplier les provocations, allant jusqu’à écraser des hosties durant une messe ou pousser la population à détruire toutes les statues de la Collégiale. Alerté par les autorités neuchâteloises, Berne s’inquiète de ces troubles à l’ordre public. Alors que le grand canton n’organise de vote que lorsqu’il est sûr de l’emporter, Berne convoque en toute urgence une réunion des bourgeois de Neuchâtel. Le 23 octobre 1530, la ville se rallie à la Réforme, à 18 voix près.

Guillaume Farel (1489-1565).
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Genève: la Rome protestante

Genève, trop heureuse de couper les ponts avec la Savoie, va passer à la Réforme en 1536. Ce changement de foi, l’arrivée de réfugiés huguenots qui dynamisent l’économie, de même que la personnalité de Jean Calvin vont rapidement transformer cette ville de province en un centre de référence pour les réformés européens.

La ville de Genève.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Le Valais: à deux doigts de la Réforme

Durant le XVIe siècle, la grande majorité de l’élite politique et économique valaisanne passe à la Réforme. Une partie d’entre elle a fait ses études dans les écoles de Thomas Platter, un humaniste haut-valaisan installé à Bâle et converti au protestantisme. Peu à peu pourtant, le pragmatisme et le calcul politique vont l’emporter sur le désir de nouveauté. A l’exemple de Michael Mageran. Ce commerçant, l’homme le plus du riche du Valais et responsable de la puissante communauté protestante de Loèche va renier sa foi pour accéder aux plus hautes charges du gouvernement valaisan.

Une gravure de la ville de Sion.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Vaud: une Réforme peu populaire

Lorsque les Bernois conquièrent le pays de Vaud en 1536, ils imaginent que la nouvelle foi va s’imposer facilement. Mais devant la réticence de la population, ils convoquent une "Dispute". Les clercs catholiques refusent d’y participer, estimant que seul un concile universel peut légiférer en matière de foi. Au terme des débats, un édit impose la Réforme aux Vaudois. A 25 ans, le romand Pierre Viret est nommé pasteur de Lausanne. Un poste qui ne sera pas de tout repos, tant la résistance des jeunes lausannois à son austérité morale sera vive.

Gravure de la ville de Lausanne.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Berne et Jura: disputes et divisions

Souvent organisée avec la collaboration des autorités civiles, la "Dispute" théologique est le moyen que les protestants mettent en place pour faire basculer un canton dans le camp de la Réforme. Mais les débats sont souvent faussés et visent avant tout à donner une légitimité à une décision déjà prise. C’est le cas de Berne en 1528. La Dispute, qui accueille une majorité écrasante de représentants de la Réforme, sera immédiatement suivie de l’interdiction de la messe. Quant au territoire qui englobe les actuels Jura et Jura bernois, il dépend du prince évêque de Bâle. Le nord restera catholique alors que le sud, proche de la Confédération passera à la Réforme. Une frontière territoriale et confessionnelle qui perdure jusqu’à nos jours.

Ulrich Zwingli (1484-1531), réformateur suisse, préchant à Berne.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Les bailliages communs: une expérience de coexistence unique en Europe

Les Fribourgeois et les Bernois ont fait alliance pour conquérir certaines parties du pays de Vaud. Mais avec le passage de Berne à la Réforme et la décision de Fribourg de rester fidèle à l’ancienne foi, les choses se compliquent. De quel côté vont passer les bailliages communs d’Orbe, Echallens et Grandson? Les décisions se feront paroisse par paroisse. C’est "Le Plus", un processus démocratique unique en Europe, pas dénué de coups fourrés.

Carte de l'ancienne Confédération mettant en évidence les différents bailliages communs au XVIIIe siècle.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Zurich: un homme et des saucisses

Zurich sera la première ville de Suisse à passer à la Réforme en 1525. Derrière ce changement radical, un homme: Ulrich Zwingli. Ce prêtre, contemporain de Luther et ami d’Erasme de Rotterdam, rêve d’une Eglise moins corrompue et d’une société plus équitable. Une banale affaire de saucisses va lui donner l’occasion de déclencher le mouvement réformateur.

Une gravure de la ville de Zurich.
Culte - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

La Réforme vue de Suisse - Le CD

 

 

 

Le Valais a failli adhérer à la Réforme, les Vaudois sont devenus protestants malgré eux, des Fribourgeois étaient prêts à pendre Zwingli s’il venait prêcher dans leur cité et il s’en est fallu de quelques voix pour que Neuchâtel reste catholique.

Découvrez tous les récits historiques de la Réforme par ici

 

La cover de l'ouvrage "La Réforme vue de Suisse".
La cover de l'ouvrage "La Réforme vue de Suisse". [RTS]
 

Glossaire vivant

Le vocabulaire de la Réforme en 2 minutes par Karine Crousaz et Michel Grandjean.

Réforme
Cultes et messes - Publié le 29 octobre 2017
 
Justification
Cultes et messes - Publié le 29 octobre 2017

Iconoclaste
Cultes et messes - Publié le 29 octobre 2017
 
Glossaire vivant: l'anabaptisme
Cultes et messes - Publié le 29 octobre 2017

 

Le plus
Cultes et messes - Publié le 29 octobre 2017
 

Dispute
Cultes et messes - Publié le 29 octobre 2017
 

Indulgences
Cultes et messes - Publié le 29 octobre 2017
 

 

 

Crédits

Ecriture, conception et réalisation: Gary Crosilla, Cyril Dépraz, Alice Ganguillet

Glossaire vivant: Max Idje

Graphisme: Valérian Renfer

Illustration sonore: Ariane de Montmollin

Mixage son: Thierry Bonvin

Réalisation CD: Catherine Erard et toute l’équipe radio de RTSreligion

Production: Cyril Dépraz

 

Intervenants glossaire:

Karine Crousaz, historienne, spécialiste du XVIème siècle, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne.

Michel Grandjean, professeur d’histoire du christianisme à l’Université de Genève.