Grock: un homme, un clown, un Festival

Le plus grand des génies du rire n’est pas mort... Collectionneur de gramophones, écrivain, homme de radio et ancien directeur de Pro Jura, Laurent Diercksen s’est surtout distingué en marchant sur les pas du célèbre clown suisse Grock...

Le personnage Grock, Laurent Diercksen l'a découvert il y a 18 ans au hasard d'une banale interview. Depuis, l’homme de radio lui a consacré une biographie, créé une association et mis sur pied un Festival qui valorise l’œuvre de Grock tout en récompensant des jeunes talents des écoles de cirque. En marge à ce Festival qui prendra ses quartiers à la Chaux-de-Fonds du 2 au 5 septembre, Jean-Philippe Rapp nous invite à redécouvrir le plus grand des génies du rire.

Avec un petit violon et une grosse valise, il a fait s’écrouler de rire les parterres du monde entier pendant près de 60 ans. Décédé en 1959, Adrien Wettach, plus connu sous le nom de Grock, est toujours considéré comme le plus grand des génies du rire. Rénovant l'art clownesque avec son personnage, l’homme cumulait les casquettes et les talents, à la fois musicien, compositeur, jongleur, acrobate, funambule, danseur, mime et comédien. Alors que sa notoriété est mondiale, la Suisse et le Jura bernois ont longtemps oublié qu’ils l’ont vu naître en 1880. Pour combler cette lacune, le roi des clowns sera à l’honneur du «Festival Grock» qui se tiendra à la Chaux-de-Fonds du 2 au 5 septembre prochain. En compagnie de son organisateur le biennois Laurent Diercksen et d’autres invités, Jean-Philippe Rapp rend hommage à celui qui reste à l’heure actuelle le génie des génies.