Emission du 04 mars 2015

Apnées du sommeil: l’asphyxie d’une vie

Les apnées du sommeil entravent gravement l’architecture de nos nuits et représentent un réel danger pour notre organisme. Le stade du sommeil profond, réparateur, qui permet au cerveau de se reposer n’est par exemple jamais atteint. Comment diagnostique-t-on ce mal? Quelles peuvent être les conséquences sur la santé? Et quelles réponses lui donner?

Les apnées du sommeil entravent gravement l’architecture de nos nuits et représentent un réel danger pour notre organisme. Le stade du sommeil profond, réparateur, qui permet au cerveau de se reposer n’est par exemple jamais atteint. En plus d'un état de fatigue constant, la multiplication des  arrêts respiratoires, de la baisse d’oxygène et des micro réveils  représentent un stress majeur pour  le cœur et le cerveau. A la clé, un risque important d’AVC, d’infarctus, de diabète et de  troubles sexuels.

Jusqu’à ce jour, on pensait que seuls deux à quatre pour cent de la population souffraient d’apnées du sommeil. Ces chiffres viennent d’être remis en cause par une étude conduite par le Dr Heinzer auprès de 2000 Lausannois en bonne santé. Comment diagnostique-t-on ce mal? Quelles peuvent être les conséquences sur la santé? Et quelles réponses lui donner?

  • 36.9° primée