Emission du 07 mars 2012
Depuis 15 ans, le jeûne est devenu un élément central de la politique de santé publique en Russie. [Grand Angle Distribution]
Depuis 15 ans, le jeûne est devenu un élément central de la politique de santé publique en Russie. [Grand Angle Distribution]
Pour des raisons de droits cette video n'est pas disponible sur notre site.

Le jeûne, une nouvelle thérapie?

Une méthode qui traiterait certaines maladies chroniques, qui préparerait les patients à mieux lutter contre le cancer, qui ne s’appuierait sur aucun médicament, ni geste chirurgical, cela existe. Longtemps décrié à l’Ouest mais étudié en secret à l’Est, le jeûne a désormais franchi le rideau de fer et passionne les chercheurs les plus pointus.

Sommes-nous condamnés à avaler toujours plus de drogues pour vivre vieux? Et s'il existait une autre voie thérapeutique? Depuis un demi-siècle, en Russie, en Allemagne ou aux Etats-Unis, des médecins et des biologistes explorent une autre piste: le jeûne. Les résultats sont étonnants. Les chercheurs soviétiques ont constitué une somme d'études cliniques d'une exceptionnelle richesse seulement publiées en russe, donc inconnues en Occident.

Un sanatorium sur les rives du lac Baykal. [Grand Angle Distribution] Un sanatorium sur les rives du lac Baykal. [Grand Angle Distribution] A priori, cesser de manger affaiblit l’organisme, juste le contraire de ce dont on aurait besoin quand on est malade. Jeûner n’est pas une démarche anodine. Personne ne sait comment son corps va réagir à la privation de nourriture. Le traitement est d'une simplicité biblique: boire de l'eau, de l'eau… et puis de l'eau, pendant 12 jours en moyenne. Rien d'autre n'est ingurgité. Certains jeûnes peuvent durer jusqu'à trois semaines, selon la gravité et l’ancienneté de la maladie. Pas question pour autant de se lancer seul dans l’aventure du jeûne! L’accompagnement d’un professionnel formé à cette pratique est  fondamental. Les patients sont donc placés sous surveillance médicale.

Cette approche thérapeutique est aujourd'hui validée par de jeunes biologistes de l'université de Los Angeles qui renversent les idées reçues et démontrent par la biologie moléculaire les puissants effets du jeûne. Ils ouvrent de nombreuses perspectives, y compris dans le traitement du cancer. Si ces scientifiques ont raison, c'est peut-être notre approche de la maladie et du soin qu'il faudra repenser.

Un reportage de Sylvie Gilman et Thierry De Lestrade.

Avertissement

Ce documentaire étant une production extérieure à la RTS, nous n'avons pas les droits internet pour ce sujet.

Pour obternir une copie DVD, veuillez contacter directement la société Viadecouvertes Productions.

  • 36.9° primée