Lucky Losers

Quand la lutte d’une classe déchaîne la lutte des classes!

Scroll

Le résumé de l'ouvrage

 

Sean, 17 ans, débarque dans la petite ville bretonne de Douarnenez: après toute une enfance passée à Londres, difficile pour lui de s’habituer à cette petite ville ouvrière où le clivage entre les "riches" et les "pauvres" est si sensible. Alors, lorsque le lycée Balzac prend feu et que tous ses élèves, fils et filles de patrons, sont obligés de terminer l’année scolaire aux côtés de ceux de Saint-Hilaire, fils et filles d’ouvriers, la situation dégénère rapidement. L’étincelle? Un coup de foudre. Pour les beaux yeux d’une fille de grand patron, Sean défie trois fils à papa dans une compétition sportive: la natation, l’aviron et l’équitation. Ce qui n’était d’abord qu’une querelle d’ados prend de l’ampleur et c’est rapidement tout le lycée puis toute la ville qui se met à suivre la compétition avidement. Et lorsqu’un plan social de grande envergure est annoncé, Sean devient le symbole de la lutte des classes qui fait rage au sein de la ville. Parviendra-t-il à remporter la compétition?

La couverture du livre Lucky Losers, de Laurent Malot, paru aux éditions Albin Michel.
La couverture du livre Lucky Losers, de Laurent Malot, paru aux éditions Albin Michel. [Editions Albin Michel]
 

La biographie de l'auteur

 

L'écrivain Laurent Malot.
L'écrivain Laurent Malot. [Sophie Finot - Sophotographie]
 

Depuis son enfance, Laurent Malot n’a qu’une envie, celle de raconter des histoires. Autodidacte, il a écrit des fictions pour France-Inter, des pièces de théâtre et deux romans: De la part d’Hannah, paru aux éditions Robert Laffont en 2014 et L’Abbaye blanche, un thriller paru chez Bragelonne en septembre 2016. Lucky Losers est son premier roman jeunesse.

La fiche pédagogique