RTS Découverte

Dossier

Comment retrouver l'auteur d'un crime lorsqu'il n'a pas eu la décence de laisser sa carte de visite? Grâce aux experts (les vrais!) des sciences criminelles. Toutes les traces, même les moins visibles, peuvent mener à une piste et aboutir à l'arrestation du coupable.

 

[Photo: © pashabo - Fotolia]

Mieux dater un corps en décomposition

CQFD (11.01.2017) Jusqu'à présent, pour estimer le moment de la mort d’un humain en état avancé de décomposition les investigations criminelles interrogeaient, par exemple, les larves et les mouches. Idliko Szelecz, doctorante de l'Université de Neuchâtel (Unine), propose de chercher dans les sols impactés par la présence du cadavre. Changements chimiques et biologiques, abondance de certains micro-organismes, Edward Mitchell, professeur à l’Institut de biologie de l’Unine et directeur de cette thèse, décrit cette méthode au micro d'Anne Baecher.
  • La médecine légale fait parler les morts. [Sof75 - Fotolia]
    Mieux dater un corps en décomposition 12:00  
    Mieux dater un corps en décomposition Jusqu'à présent, pour estimer le moment de la mort d’un humain en état avancé de décomposition les investigations criminelles interrogeaient, par exemple, les larves et les mouches. Idliko Szelecz, doctorante de l'Université de Neuchâtel (Unine), propose de chercher dans les sols impactés par la présence du cadavre. Changements chimiques et biologiques, abondance de certains micro-organismes, Edward Mitchell, professeur à l’Institut de biologie de l’Unine et directeur de cette thèse, décrit cette méthode au micro d'Anne Baecher. CQFD (11.01.2017)
  • Le rendez-vous sciences: Silke Grabherr évoque sa spécialité, la médecine légale [RTS]
    Silke Grabherr évoque sa spécialité, la médecine légale 07:41  
    Silke Grabherr évoque sa spécialité, la médecine légale Silke Grabherr est la nouvelle cheffe de la médecine légale en Suisse romande. 12h45 (06.04.2016)
  • Contrairement à Pinocchio, il est difficile de savoir quand une personne ment. [alphaspirit - Fotolia]
    Comment déceler le vrai du faux dans un témoignage? 17:52  
    Comment déceler le vrai du faux dans un témoignage? Comment distinguer le vrai du faux lors d’un témoignage recueilli dans le cadre d’une enquête judiciaire? C'est la question posée ce matin par Anne Baecher. La réponse de Nathalie Dongois, maître d’enseignement et de recherche à l’Institut de criminologie et droit pénal de Lausanne. CQFD (20.10.2015)
  • La balistique  (ODK science ou fiction?) [RTS]
    La balistique expliquée aux enfants par L'Oreille des kids   10:52
    La balistique expliquée aux enfants par L'Oreille des kids Le bus dans Speed peut-il vraiment s'envoler et franchir une route coupée en deux? L'oreille des kids (05.02.2014)
  • L'ADN [RTS]
    L'ADN expliqué aux enfants par L'Oreille des kids   12:38
    L'ADN expliqué aux enfants par L'Oreille des kids C'est quoi l'ADN et ça sert à quoi? On voit souvent dans les séries TV qu'il est possible de retrouver une personne grâce à son ADN. Avec l'aide de la Police Scientifique de Genève, Chris d'ODK et Aurélia du Bioutils de l'UNIGE vont nous faire découvrir tout ce qu'il y a à savoir sur l'ADN, et vont même nous montrer comment extraire facilement son propre ADN! L'oreille des kids (25.02.2015)
  • La médecine légale fait parler les morts. [Sof75 - Fotolia]
    Ouvrez quelques cadavres   53:39
    Ouvrez quelques cadavres "Ouvrez quelques cadavres. Une anthropologie du corps mort", c'est le titre du dernier livre de Philippe Charlier.

    Que nous dit un corps mort de celui qui l'habitait? Ce spécialiste en anthropologie médicale et médico-légale fait parler les morts. Ses patients sont notamment Henri IV, Cléopâtre ou Alexandre le Grand. [Nouvelle diffusion de l'émission du 6 mai 2015]
    Babylone (04.11.2015)
  • La médecine légale fait parler les morts. [Sof75 - Fotolia]
    Zoom sur l'imagerie forensique   21:51
    Zoom sur l'imagerie forensique Anne Baecher vous présente un nouveau moyen pour faire parler les morts: l'imagerie forensique. Cette technologie permet d’éviter d’ouvrir le corps pour visualiser une hémorragie mortelle, évaluer la force d’un impact, définir la trajectoire d’une balle ou encore déceler une erreur médicale.
    Reportage en compagnie de Silke Grabherr, médecin légiste et cheffe de clinique à l’Unité de médecine forensique du Centre universitaire romand de médecine légale de Lausanne.
    CQFD (18.08.2015)
  • La médecine légale fait parler les morts. [Sof75 - Fotolia]
    Ouvrez quelques cadavres   53:13
    Ouvrez quelques cadavres "Ouvrez quelques cadavres. Une anthropologie du corps mort", c'est le titre du dernier livre de Philippe Charlier.

    Que nous dit un corps mort de celui qui l'habitait? Ce spécialiste en anthropologie médicale et médico-légale fait parler les morts. Ses patients sont notamment Henri IV, Cléopâtre ou Alexandre le Grand.
    Babylone (06.05.2015)
  • Philippe Charlier avec le crâne d'Agnès Sorel, maîtresse et inspiratrice du roi de France Charles VII. [François Lo Presti - AFP]
    Rencontre avec Philippe Charlier   39:44
    Rencontre avec Philippe Charlier Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.
    Aujourd'hui, Stéphane Délétroz a invité Philippe Charlier, maître de conférence des universités et médecin à l'hôpital de Nanterre, médecin légiste, anatomo-pathologiste et paléopathologiste.
    CQFD (08.05.2015)
  • Dans le cadre d'un crime, il est difficile de différencier de vrais jumeaux selon leur ADN. [Luismolinero - Fotolia]
    Discriminer les vrais jumeaux par l’ADN   08:04
    Discriminer les vrais jumeaux par l’ADN Comment distinguer deux vrais jumeaux lorsque de l'ADN est retrouvé sur une scène de crime? C'est une question difficile puisqu’ils ont le même ADN. Pourtant, une nouvelle piste est proposée par des chercheurs de l’Université de Huddersfield, en Angleterre.
    Les détails avec Vincent Castella, responsable de l'Unité de génétique forensique du Centre universitaire romand de médecine légale, au micro de Bastien Confino.
    CQFD (28.04.2015)
  • L'ADN est au centre des enquêtes en science forensique. [Thibault Renard - Fotolia]
    Criminalistique: comment faire parler l'ADN?   26:53
    Criminalistique: comment faire parler l'ADN? Nous laissons des traces de notre passage dans chaque lieu que nous visitons. Si pendant longtemps la police a utilisé les empreintes digitales, aujourd'hui, elle se sert surtout des traces génétiques pour confondre l'auteur d'un crime.
    Vincent Castella, responsable de l'unité de génétique forensique du Centre universitaire romand de médecine légale, livre les secrets de cette technique et évoque les potentialités et les limites de la lecture de l'ADN. Un dossier préparé par Huma Khamis.
    CQFD (28.01.2015)
  •  [Thomas Kienzle - AP/Keystone]
    Le test génétique qui confond les vrais jumeaux dans les affaires criminelles   04:03
    Le test génétique qui confond les vrais jumeaux dans les affaires criminelles Grâce à des traces d’ADN laissées sur le lieu du crime, un viol commis aux Etats-Unis il y a dix ans aurait pu être jugé rapidement. Problème: le principal suspect a un jumeau homozygote. L’arrivée d’un nouveau test génétique relance son procès mais la justice américaine acceptera-t-elle cette nouvelle preuve? Invité: Christian Gehrig, responsable adjoint de l'Unité de génétique forensique du CHUV. Corpus (07.01.2015)
  • Les empreintes digitales sont systématiquement analysées par la police scientifique. [Spartak - Fotolia]
    Nouvel outil pour les "experts"   07:30
    Nouvel outil pour les "experts" Stéphane Délétroz présente un nouvel outil de détection des empreintes digitales que de nombreux chimistes cherchaient depuis des dizaines d’années: un produit permettant de révéler directement des empreintes fluorescentes.
    Les explications de Pierre Audebert, professeur d’université à l’Ecole normale supérieure de Cachan.
    CQFD (10.03.2014)
  • Les experts au-delà de la fiction [RTS]
    Les experts au-delà de la fiction - Temps présent   54:21
    Les experts au-delà de la fiction - Temps présent Depuis quelques années, les séries télévisées ont fait du médecin-légiste une vedette, capable de résoudre un crime en quelques minutes. La réalité, elle, est plus complexe. Les meurtres sont rarement les cas les plus difficiles. Ce sont souvent des décès en apparence ordinaires qui donnent le plus de fil à retordre : les morts subites, les malaises inexpliqués. Temps Présent a filmé pendant 15 jours au Centre universitaire romand de médecine légale à Lausanne pour comprendre les motivations de ces médecins de l’ombre et le sens qu’ils donnent à leur mission. Temps Présent (23.01.2014)
  • Une nouvelle technique pour mieux analyser les empreintes de doigts. [VRD - Fotolia]
    Nouvelle technique pour repérer les traces de doigts   04:08
    Nouvelle technique pour repérer les traces de doigts Les chercheurs français du CNRS ont inventé une technique inédite qui permet de mieux repérer les traces de doigts dans le cadre d’une enquête policière. Le produit, présenté récemment dans la revue Forensic Science International, est déjà utilisé par le FBI et Scotland Yard. Invité: Andy Becue, professeur assistant à l’Institut des sciences criminelles de l’Université de Lausanne. Corpus (30.10.2013)
  • NE: des scientifiques datent les morts avec une méthode inédite [RTS]
    NE: des scientifiques datent les morts avec une méthode inédite   02:46
    NE: des scientifiques datent les morts avec une méthode inédite Les progrès de la science permettent des datations étonnamment précise. Ici: la mémoire du sol est révélatrice. 19h30 (23.10.2013)
  • La médecine légale fait parler les morts. [Sof75 - Fotolia]
    A la découverte de la médecine légale 25:55  
    A la découverte de la médecine légale Ils peuplent les séries télé et les médias, ils font parler les morts, ils travaillent en collaboration avec la justice… "ils", ce sont les médecins légistes. Sarah Dirren vous emmène à la découverte de ce métier lors d'une autopsie pratiquée par Cristian Palmiere, médecin légiste au centre universitaire de médecine légale. Ames sensibles s’abstenir… CQFD (14.04.2014)
  • Entrée de la prison de Champ-Dollon. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
    Comment évaluer la dangerosité des détenus? 03:50  
    Comment évaluer la dangerosité des détenus? Comment savoir si un prisonnier, qui a été dangereux un jour, représente toujours un danger pour la société? Quelles sont les méthodes qui existent pour mesurer la dangerosité d'un individu? Par Virginie Matter. Corpus (17.09.2013)
  • Des enfants recherchent une empreinte de pas sur une scène de crime fictive à l'UNIL. [Laurent Gillieron - Keystone]
    Le succès de la police scientifique 17:40  
    Le succès de la police scientifique L’intérêt pour la science forensique ne se dément pas. Pour tisser des liens entre science et société, le laboratoire public de l’Université de Lausanne (l’Eprouvette) organise des ateliers. Si les enfants apprécient l'analyse d'un faux cambriolage, les adultes sont aussi intéressés et se penchent volontiers sur un homicide, également factice. Reportage en compagnie d'Antoine Droux. CQFD (29.08.2013)
  • Comment trouver des indices sur une scène d'incendie? [Maimento - Fotolia]
    La police scientifique au cœur des incendies   23:36
    La police scientifique au cœur des incendies Toute cette semaine, "CQFD" explore de l’intérieur les sciences forensiques telles qu’elles sont pratiquées sur le terrain en Suisse romande. Analyses des traces, balistique, entomologie, identification judiciaire, médecine légale. Reportages au cœur de la police de sûreté vaudoise. Pour ce premier rendez-vous, Bastien Confino s'intéresse aux incendies. Invités: Christian Flückiger, inspecteur principal adjoint, et Grégoire Loth, inspecteur à l’identité judiciaire, tous les deux au sein de la police de sûreté vaudoise. CQFD (08.04.2013)
  • Tout criminel laisse une trace sur les lieux de son acte et emporte avec lui une trace de son crime. [Fotolia]
    La police scientifique traque l'ADN   19:12
    La police scientifique traque l'ADN Toute cette semaine, "CQFD" explore de l’intérieur les sciences forensiques telles qu’elles sont pratiquées sur le terrain en Suisse romande. Analyses des traces, balistique, entomologie, identification judiciaire, médecine légale. Reportage au cœur de la police de sûreté vaudoise.Pour ce deuxième rendez-vous, Bastien Confino s'intéresse aux traces biologiques. Invitée: Marie-Pierre Milon, biologiste à l’identité judiciaire de la police de sûreté du canton de Vaud. CQFD (09.04.2013)
  • Une mouche. [fotolia]
    Des insectes sur un cadavre...   21:22
    Des insectes sur un cadavre... Toute cette semaine, "CQFD" explore de l'intérieur les sciences forensiques telles qu'elles sont pratiquées sur le terrain en Suisse romande. Analyses des traces, balistique, entomologie, identification judiciaire, médecine légale. Reportage au cœur de la police de sûreté vaudoise.Pour ce troisième rendez-vous, Bastien Confino s'intéresse à l'entomologie. Invité: Sylvain Chaubert, inspecteur scientifique à l'identité judiciaire de la police de sûreté du canton de Vaud. CQFD (10.04.2013)
  • Balles [Fotolia]
    Empreintes d'oreilles et balistique   33:09
    Empreintes d'oreilles et balistique Toute cette semaine, "CQFD" explore de l'intérieur les sciences forensiques telles qu'elles sont pratiquées sur le terrain en Suisse romande. Analyses des traces, balistique, entomologie, identification judiciaire, médecine légale. Reportage au cœur de la police de sûreté vaudoise. Pour ce dernier rendez-vous, Bastien Confino s'intéresse aux traces non biologiques (fibres de tissus, empreintes de pas, d'oreilles, etc.) et à la balistique.Invités: Pierre Girardet, inspecteur principal, chef de l’unité forensique de l'identité judiciaire de la Police de sûreté du canton de Vaud, et Gregoire Loth, inspecteur à l'identité judiciaire de la Police de sûreté du canton de Vaud. CQFD (11.04.2013)
  • La police utilise les empreintes digitales dans ses enquêtes depuis le milieu du 19e siècle. [DR]
    De l’aveu à l’ADN : histoire de traces   53:31
    De l’aveu à l’ADN : histoire de traces A l’occasion de la plus prestigieuse distinction en matière de sciences criminelles, la médaille Douglas Lucas, décernée à Pierre Margot, directeur de l’école des sciences criminelles à Lausanne, "Babylone" mène l’enquête. Avec Pierre Margot, directeur de l’école des sciences criminelles à Lausanne, Claude Wyss, pionnier en matière d’entomologie forensique, Vincent Castella, généticien forensique et Séverine Trouilloudt, vulgarisatrice scientifique.Un documentaire de Sarah Dirren Babylone (27.12.2011)
  • Patrice Mangin, directeur du Centre universitaire romand de médecine légale. [CURML ]
    Rencontre avec Patrice Mangin   32:36
    Rencontre avec Patrice Mangin Tous les vendredis, Stéphane Gabioud reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail, de ses recherches, mais aussi de ses passions. Pour clôturer notre semaine consacrée aux sciences forensiques, CQFD a le plaisir d'accueillir Patrice Mangin, le directeur du Centre universitaire romand de médecine légale. CQFD (12.04.2013)
  • Miami, Las Vegas ou Manhattan: les Experts sont partout. [CBS]
    La loi des séries: Les Experts, mythe d'une science toute puissante   04:49
    La loi des séries: Les Experts, mythe d'une science toute puissante Les séries télévisées sont les programmes les plus regardés à la télévision et téléchargés sur Internet. Mais pourquoi un tel succès? Que disent les séries télévisées de notre société? De la télé à la réalité, Sophie Iselin confronte chaque matin une série à ses acteurs dans la vraie vie. C'est la série la plus regardée au monde: 63 millions de téléspectateurs rien que pour le volet tourné à Las Vegas... Et selon le classement du dernier festival de télévision de Monte-Carlo, les Experts: Miami et les Experts: Manhattan arrivent juste derrière Las Vegas… Décidément, cette série policière diffusée depuis plus de dix ans ne laisse pas beaucoup de chance à ses rivales. Et c'est parce que les Experts ont quelque-chose de révolutionnaire dans leur genre: les enquêtes s'appuient sur des preuves irréfutables - celles d'une science toute puissante… Avec les interviews de Pierre Sérisier, journaliste et spécialiste des séries télé, et Pierre Margot, directeur de l'Ecole de sciences criminelles de l'Université de Lausanne. Les séries d'été de l'Info (13.08.2012)
  • Décryptage du métier de policier scientifique avec un expert de Monthey, VS [DR]
    Décryptage du métier de policier scientifique avec un expert   03:00
    Décryptage du métier de policier scientifique avec un expert La série américaine "Les experts" inspire visiblement les Suisses. A Lausanne, l'école de police scientifique croule sous les demandes. La réalité de ce métier n'a cependant rien à voir avec celle des experts hollywoodiens. Couleurs locales (09.02.2010)
  • Dans la série "Les experts", les enquêteurs analysent les preuves à l'aide d'un matériel très sophistiqué. [Photo12/AFP]
    Média: Les séries d'enquêtes policières   07:55
    Média: Les séries d'enquêtes policières Les séries d'enquêtes policières représentent aujourd'hui en 2013 une part importante des programmes de télévision et sont très populaires. Par exemple, la série "Les Experts" est la série la plus regardée au monde. Jusqu’à 10 millions de téléspectateurs par épisode aux Etats-Unis et jusqu’à 3 millions en France. Ces séries modifient non seulement l’image de la police dans la population mais modifie aussi le comportement des criminels. Pour en parler, rencontre avec Olivier Delémont, Professeur associé à l’Institut de Police Scientifique à l’Ecole des Sciences Criminelles de l’Université de Lausanne. Il est au micro de Thierry Fischer. Vertigo (06.02.2013)
  • Romain Voisard : Les sciences criminelles [DR]
    La recherche   03:18
    La recherche Romain Voisard, chercheur en sciences criminelles à Lausanne, présente son métier. Le court du jour (19.09.2007)
  • VD: la section criminologie de l'Université de Lausanne organise des reconstitutions de scènes de crime accessibles à tous [DR]
    La section criminologie de l'Université de Lausanne organise des reconstitutions de scènes de crime accessibles à tous   02:17
    La section criminologie de l'Université de Lausanne organise des reconstitutions de scènes de crime accessibles à tous Couleurs locales (15.05.2009)
  • Innovation et création : Sciences criminelles, méthodes d'identification [DR]
    Innovation et création   03:14
    Innovation et création Sciences criminelles: les méthodes d'identification. Le court du jour (26.10.2009)
  • Christophe Champod est un spécialiste des empreintes. [alswart - Fotolia]
    Rencontre avec Christophe Champod 42:36  
    Rencontre avec Christophe Champod Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

    Aujourd'hui, Anne Baecher a invité Christophe Champod, professeur à l’école des sciences criminelles à Lausanne et spécialiste des empreintes.
    CQFD (26.02.2016)
  • Pierre Margot, directeur de l’Ecole des sciences criminelles de l’Université de Lausanne depuis 1986. [F.Imhof    - Unil]
    Rencontre avec Pierre Margot, directeur des sciences criminelles à l'UNIL 40:39  
    Rencontre avec Pierre Margot, directeur des sciences criminelles à l'UNIL Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.
    Aujourd'hui, Antoine Droux a invité un scientifique de renommée internationale. Pierre Margot est directeur de l’Ecole des sciences criminelles de l’Université de Lausanne depuis 1986.
    CQFD (16.01.2015)
  • Les empreintes digitales sont systématiquement analysées par la police scientifique. [Spartak - Fotolia]
    Les réveils curieux - Germaine Müller 06:03  
    Les réveils curieux - Germaine Müller Vous aimez la série TV "Les Experts", vous rêvez de devenir un fin limier scientifique? Inutile d’aller loin: la formation universitaire en matière de police scientifique se trouve à Lausanne! Ce haut lieu de la criminologie a été fondé en 1909 déjà!Pierre Esseiva, professeur assistant à l’école des sciences criminelles de l’UNIL, explique comment les techniques dans le domaine de la criminalistique ont évolué au fil des ans. Le Journal du samedi (06.08.2011)
  • Vignette decryptmetier [© Alexander Raths  - Fotolia]
    La police scientifique ouvre ses portes à l'Unil  
    La police scientifique ouvre ses portes à l'Unil Se transformer en enquêteur pour détecter des contrefaçons de billets, comprendre une bulle financière à travers la biologie, ou encore faire le lien entre sa religion et son rapport à l'argent. C'est ce que propose la cinquième édition des Mystères de l'Université de Lausanne (Unil). Durant tout le week-end, elle propose au tout public, à partir de 7ans, de résoudre une énigme, d'exercer sa curiosité scientifique ou encore ses talents d'investisseur. Une façon aussi de mieux faire connaître la filière des sciences criminelles. L'interview de Christophe Champod, professeur à l'Institut de police scientifique. Forum (28.05.2011)
  • VD: la section criminologie de l'Université de Lausanne organise des reconstitutions de scènes de crime accessibles à tous [DR]
    VD: la section criminologie de l'Université de Lausanne organise des reconstitutions de scènes de crime accessibles à tous   02:17
    VD: la section criminologie de l'Université de Lausanne organise des reconstitutions de scènes de crime accessibles à tous Couleurs locales (15.05.2009)
  • Pierre Margot. [UNIL]
    Chasseur de crimes   10:00
    Chasseur de crimes Pierre Margot, directeur de l'Ecole des sciences criminelles de l'Université de Lausanne, vient de se voir attribuer la plus prestigieuses récompense mondiale dans le domaine des sciences forensiques. L'occasion de se demander pourquoi il est tout simplement le meilleur dans son domaine. Impatience (04.10.2011)
  • Les empreintes digitales sont systématiquement analysées par la police scientifique. [Spartak - Fotolia]
    Les experts de la police scientifique   09:18
    Les experts de la police scientifique Vous aimez la série TV des Experts, vous rêvez de devenir un fin limier scientifique? Inutile d’aller loin: la formation universitaire en matière de police scientifique se trouve à Lausanne! Ce haut lieu de la criminologie a été fondé en 1909 déjà!

    Pierre Esseiva, professeur assistant à l’école des sciences criminelles de l’UNIL, explique comment les techniques dans le domaine de la criminalistique ont évolué au fil des ans.
    On en parle (04.08.2011)

Un peu d'histoire

  • Les débuts de la criminologie

    Depuis ses premiers tâtonnements à la fin du XVIIIe siècle jusqu'aux prouesses technologiques réalisées aujourd'hui, la criminologie n'a cessé de s'intéresser aux infractions pénales et à ceux qui les commettent.

    Les précurseurs

    A la fin du XVIIIe et au début XIXe siècle, ceux qui jettent les bases de la criminologie sont surtout juristes, médecins et statisticiens. Parmi les hommes de loi, on trouve notamment Cesare Beccaria. Dans son livre "Des délits et des peines" (1764), il s'oppose à la peine de mort ainsi qu'à la torture, choisit la prévention plutôt que la répression et désigne l'éducation comme meilleur moyen de lutter contre la délinquance. Parmi les médecins, on distingue un autre italien, Cesare Lombroso (1835 - 1909), persuadé que la morphologie du crâne est liée au caractère de son propriétaire. Cette pseudo-science nommée phrénologie sera très vite abandonnée.

    Carte phrénologique indiquant les zones des facultés intellectuelles [© Oguedel - DR]Carte phrénologique indiquant les zones des facultés intellectuelles [© Oguedel - DR] Les écoles italiennes et françaises

    Cesare Lombroso, médecin légiste, est le principal représentant de l'école italienne. Pour lui, le criminel est un type d'homme particulier dont l'évolution a du retard par rapport à celle de ses contemporains. Un criminel-né. Il se trompe évidemment. C'est plutôt pour la méthode scientifique qu'il applique à ses travaux qu'il est considéré comme le fondateur de la criminologie scientifique.

    Côté français, on peut citer les travaux d'Alexandre Lacassagne (1843 - 1924), médecin légiste et expert auprès des tribunaux. Spécialiste, entre autres, de la toxicologie, son credo fut de définir scientifiquement ce qu'est un criminel pour mieux l'identifier, prévenir ses actes et les réprimer. Pour ses recherches, il n'hésite pas à fréquenter les morgues et les prisons.

    RTSdécouverte

De la théorie à la pratique

  • La science ADN permet de résoudre l'affaire Brigitte Didier

    Le 5 janvier 1991, la jeune fille est retrouvée violée et assassinée. Un crime resté mystérieux durant 10 ans. Grâce aux progrès de la science ADN, les experts identifient enfin le coupable.