RTS Découverte

Posez une question à un spécialiste

Thème

Sélectionnez un sujet

Mail

Pseudo (facultatif)

Âge (facultatif)

Recopiez le texte de l'image

Merci d'utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour vérifier que votre question n'a pas déjà été posée. Les questions auxquelles nous avons déjà répondu ne seront pas traitées.

Ce service ne permet pas de répondre à des questions d'ordre médical personnel (diagnostic, traitement, etc.).

La réponse sera publiée dans cette page d'ici environ deux semaines, sauf difficulté.

A propos de "Questions-réponses"

Ce service permet d’adresser des questions à des spécialistes – dans les domaines ci-dessous – ou de lire les réponses qu’ils ont déjà fournies.

Science et Environnement


Technologies

Afficher plus de questions récentes Afficher plus de questions anciennes
Michel Boulvain [DR]

Michel Boulvain

Professeur

Département de Gynécologie et Obstétrique

Hôpitaux Universitaires de Genève

Car les maladies dominantes liées à l’X sont fréquemment létales. Pour les maladies récessives, les hommes ne peuvent pas compenser avec un gène normal (un seul chromosome X, car XY), alors que les femmes (XX) possèdent un gène normal sur l’autre X. C’est pourquoi certaines affections (hémophilie) sont transmises par les femmes et les hommes sont atteints.

30.05.11