RTS Découverte

Dossier

A l'instar de RTS Découverte, les universités ont désormais à coeur de rendre la science accessible à tous. Pour preuve, les concours de vulgarisation scientifique comme "Ma thèse en 180 secondes" ou "3 minutes pour la science", les conférences TED et TEDX. La RTS, elle aussi, a son concours ouvert à tous: "Ma science à moi". Expliquer simplement des faits scientifiques, voilà le défi. Le point sur la vulgarisation scientifique dans ce dossier.

 

[crédit photo: © Nataliya Yakovleva - Fotolia]

Le succès de la science vulgarisée

CQFD (08.02.2016) La vulgarisation scientifique cartonne sur Internet! Les chiffres sont impressionnants: près de 10 millions de personnes sont abonnées à la chaîne You Tube américaine Vsauce ; 3 millions pour les anglophones Veritasium et MinutePhysics ; ou encore plus de 620'000 abonnés pour la chaîne francophone e-penser. Le point commun entre ces chaînes est la volonté d'être accessible pour le plus grand nombre et une dose plus ou moins importante d’humour. On en parle avec Bruce Benamran, créateur de la chaîne e-penser, Marc Montangero, professeur de chimie au gymnase de Morges et chargé d'enseignement de la didactique romande de chimie, et Pierre Barthélémy, journaliste scientifique au journal "Le Monde".
  • La vulgarisation scientifique cartonne sur internet. [olly - Fotolia]
    Le succès de la science vulgarisée 24:53  
    Le succès de la science vulgarisée La vulgarisation scientifique cartonne sur Internet! Les chiffres sont impressionnants: près de 10 millions de personnes sont abonnées à la chaîne You Tube américaine Vsauce ; 3 millions pour les anglophones Veritasium et MinutePhysics ; ou encore plus de 620'000 abonnés pour la chaîne francophone e-penser. Le point commun entre ces chaînes est la volonté d'être accessible pour le plus grand nombre et une dose plus ou moins importante d’humour. On en parle avec Bruce Benamran, créateur de la chaîne e-penser, Marc Montangero, professeur de chimie au gymnase de Morges et chargé d'enseignement de la didactique romande de chimie, et Pierre Barthélémy, journaliste scientifique au journal "Le Monde". CQFD (08.02.2016)
  • L'âge n'est pas un obstacle à la soif d'apprendre. [highwaystarz - Fotolia]
    La vulgarisation scientifique pour les aînés 16:18  
    La vulgarisation scientifique pour les aînés Connaissance 3, l’Université des seniors, vient de débuter son cycle annuel de cours et de conférences. Mais transmettre un savoir scientifique à des retraités, est-ce important? Et cette vulgarisation, qu’a-t-elle de particulier? Les réponses du médecin Roger Darioli, professeur honoraire à l'Université de Lausanne (Unil) et président de Connaissance 3 Vaud, et du biologiste Daniel Cherix, professeur honoraire à l'Unil et conservateur Musée de zoologie de Lausanne. Un sujet proposé par Silvio Dolzan. CQFD (10.10.2016)
  • Pour certains jeunes, l'astrophysique n'a plus de secrets. [olly - Fotolia]
    La science et les jeunes 19:38  
    La science et les jeunes Trous noirs, trous de ver ou trous blancs , en astrophysique les concepts sont difficiles à saisir. D’autant plus lorsqu’il faut les enseigner à des élèves. Deux classes, l’une de Moudon, l’autre de Prévessin en France, ont réalisé, en partenariat avec le CERN un "C’est pas sorcier" sur l’astronomie. L’idée étant de "toucher" les concepts scientifiques pour mieux les intégrer. Reportage avec les physiciens en herbe et interview en direct avec Corinne Pralavorio, chargée de communication locale au CERN, qui évoque ce que le CERN met en place en matière de communication et de vulgarisation scientifique. CQFD (06.09.2012)
  • NE: plusieurs doctorants mis au défi de résumer leur thèse en 3 minutes [RTS]
    Plusieurs doctorants mis au défi de résumer leur thèse en 3 minutes 02:05  
    Plusieurs doctorants mis au défi de résumer leur thèse en 3 minutes Huit doctorants ont relevé le défi. Deux participants racontent leur expérience. 12h45 (17.03.2017)
  • GE/ Nuit de la science: 19 équipes de scientifiques venus de toute l'Europe se sont affrontés [RTS]
    Des scientifiques de toute l'Europe se sont affrontés à la Nuit de la science 02:00  
    Des scientifiques de toute l'Europe se sont affrontés à la Nuit de la science L'objectif: expliquer de grands principes, mais avec humour. 12h45 (10.07.2016)
  • La vulgarisation scientifique cartonne sur internet. [olly - Fotolia]
    Le succès de la science vulgarisée 24:53  
    Le succès de la science vulgarisée La vulgarisation scientifique cartonne sur Internet! Les chiffres sont impressionnants: près de 10 millions de personnes sont abonnées à la chaîne You Tube américaine Vsauce ; 3 millions pour les anglophones Veritasium et MinutePhysics ; ou encore plus de 620'000 abonnés pour la chaîne francophone e-penser. Le point commun entre ces chaînes est la volonté d'être accessible pour le plus grand nombre et une dose plus ou moins importante d’humour. On en parle avec Bruce Benamran, créateur de la chaîne e-penser, Marc Montangero, professeur de chimie au gymnase de Morges et chargé d'enseignement de la didactique romande de chimie, et Pierre Barthélémy, journaliste scientifique au journal "Le Monde". CQFD (08.02.2016)
  • Pas facile de résumer une thèse en 3 minutes. [Laurent Hamels - Fotolia]
    Ma thèse en 180 secondes   13:26
    Ma thèse en 180 secondes Bastien Confino s'est rendu à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EFPL) pour assister à "Ma thèse en 180 secondes". Cet événement a pour objectif de former les étudiants à la communication scientifique. Intervenants: Farnaz Moser, directrice du service de promotion des sciences de l’EPFL, Marianne Aerni, formatrice, et Edouard Lehmann, doctorant au Laboratoire central environnemental de l’EPFL. CQFD (27.10.2015)
  •  [Antonio Gravante - Fotolia]
    La Suisse participera dès 2016 au concours "Ma thèse en 180 secondes"   03:27
    La Suisse participera dès 2016 au concours "Ma thèse en 180 secondes" Trois minutes pour résumer une thèse de doctorat: c'est le défi qui est lancé aux chercheurs des universités romandes. La Conférence universitaire de Suisse occidentale a annoncé mercredi que la Suisse participerait dès l'année prochaine au concours "Ma thèse en 180 secondes", un exercice de vulgarisation scientifique ludique, intéressant et intéressé. Le Journal du matin (08.10.2015)
  • 3 minutes pour la science : Etienne MOREL [RTS]
    3 minutes pour la science : Etienne MOREL 03:44  
    3 minutes pour la science : Etienne MOREL Il paraît que les jeunes ne savent plus écrire ? Cette thèse va vous démontrer tout le contraire. Les utilisateurs de texto et autres SMS font preuve d'une créativité plurilingue à toute épreuve alors que la plupart d'entre eux n'utilisent pas de langues étrangères dans leur vie professionnelle ou privée. Le court du jour (28.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Mathilde PETTON [RTS]
    3 minutes pour la science : Mathilde PETTON 03:41  
    3 minutes pour la science : Mathilde PETTON Notre cerveau nous joue parfois des tours .. nous sommes tous régulièrement victimes de perte d'attention lors de discussion entre amis, au bureau ou en classe. En général sans grande conséquence, ces décrochages attentionnels peuvent cependant aussi mettre notre vie en danger s'il arrivent par exemple lorsque nous sommes au volant de notre voiture. Grâce à l'analyse de petites électrodes implantées dans notre cerveau, cette thèse va nous permettre de lutter contre les effets néfastes des pertes d'attention. Le court du jour (27.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Mathilde DESCAMPS [RTS]
    3 minutes pour la science : Mathilde DESCAMPS 03:42  
    3 minutes pour la science : Mathilde DESCAMPS En vieillissant, notre alimentation se trouve contrainte par la santé de nos dents, ainsi que par notre capacité à mastiquer et à saliver. En étudiant de près les pratiques alimentaires des séniors, et en plus de prévenir les risques d'accidents durant les repas chez les personnes âgées, les résultats de cette thèse permettront à chacun de continuer à manger tout type d'aliment durant toute sa vie ! Le court du jour (26.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Leila MIRMOHAMADSADEGHI [RTS]
    3 minutes pour la science : Leila MIRMOHAMADSADEGHI   03:37
    3 minutes pour la science : Leila MIRMOHAMADSADEGHI Le rythme cardiaque change et s'adapte sans cesse. Quand nous courons, quand nous nous reposons, ou encore quand nous écoutons une chanson gaie ou triste. Mais pas seulement, car il change aussi à chaque respiration. Comprendre la respiration c'est comprendre la relation étroite que notre coeur entretient avec nos poumons et ouvre de nouvelles pistes pour le bien-être de chacun. Le court du jour (25.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Marie PETITJEAN [RTS]
    3 minutes pour la science : Marie PETITJEAN   03:42
    3 minutes pour la science : Marie PETITJEAN Imaginez une sombre histoire criminelle qui aurait fait plus de 300 morts en 17 ans. Le lieu du crime est un hôpital et le tueur en série, une bactérie .. Arrivée aussi mystérieusement qu'elle est repartie, l'objet de cette thèse est aujourd'hui de traquer cette bactérie, de mener l'enquête sur son évolution dans ces murs, afin d'en prévenir toute éventuelle réapparition. Le court du jour (24.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Claudio QUILODRAN [RTS]
    3 minutes pour la science : Claudio QUILODRAN   03:45
    3 minutes pour la science : Claudio QUILODRAN L'extinction d'une espèce animale peut fragiliser l'équilibre naturel. Mais l'extinction n'est pas seulement liée à la chasse ou à l'appauvrissement des ressources environnementales. Parfois il s'agit d'une espèce voisine, introduite ou non par l'homme qui, génétiquement, va faire disparaître une première espèce. Le court du jour (21.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Asmaé HAMZAOUI [RTS]
    3 minutes pour la science : Asmaé HAMZAOUI   03:44
    3 minutes pour la science : Asmaé HAMZAOUI Face au développement accru des smartphones et autres technologies nomades énergivores, comment ne pas devenir des névrosés de la batteries, sans cesse à la recherche d'une prise électrique pour rester connectés ? .. Tout simplement en transformant le mouvement mécanique de nos pas en signal électrique. Cette technique s'appelle la piézoélectricité et elle offre de fascinantes perspectives de développement. Le court du jour (20.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Simone COLOMBO [RTS]
    3 minutes pour la science : Simone COLOMBO   03:36
    3 minutes pour la science : Simone COLOMBO Nous allons découvrir comment l'influence d'un champ magnétique va permettre de guider des médicaments dans un endroit spécifique du corps de manière à cibler très précisément la zone à traiter. Cette technologie devrait réduire l'étendue des effets secondaires d'un traitement qui serait alors localisé et restreint aux seules parties malades du corps. Le court du jour (19.10.2016)
  • 3 minutes pour la science :  Xiqian ZHANG [RTS]
    3 minutes pour la science : Xiqian ZHANG   03:40
    3 minutes pour la science : Xiqian ZHANG Il y a des choses qui font peur sans qu'on sache trop de quoi il s'agit vraiment. Les fonds souverains en font partie, quand les journaux en parlent, c'est souvent pour nous dire combien ils mettent en danger l'économie locale. Cette thèse tente de nous rassurer sur le fait que l'intérêt premier de ces fonds est de consolider un marché et non de le dévorer tel le loup affamé de nos fables pour enfants. Le court du jour (18.10.2016)
  • 3 minutes pour la science :  Léonie TOUA [RTS]
    3 minutes pour la science : Léonie TOUA   03:46
    3 minutes pour la science : Léonie TOUA Il était une fois ... un système scolaire qui laisse davantage de place à la transmission orale. Sans passer par l'écrit, le récit des histoires aurait des vertus encore méconnues. C'est ici précisément le pari de cette thèse qui s'intéresse à la mécanique du conte, le plaisir et le rêve, comme autant d'éléments pour faire progresser les élèves et mieux les aider à trouver leur place dans la société. Le court du jour (17.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Félix Daniel BOBBINK [RTS]
    3 minutes pour la science : Félix Daniel BOBBINK   03:41
    3 minutes pour la science : Félix Daniel BOBBINK Et si le CO2 devenait un produit à valeur ajoutée ? Si en plus d'essayer d'en réduire les émissions nous réutilisions ce gaz non-toxique pour l'utiliser dans l'élaboration de produits manufacturés ? Cette thèse nous donne le mode d'emploi pour, pourquoi pas, produire des matelas composés en partie de mousse de CO2 afin que nous puissions dormir sur nos deux oreilles. Le court du jour (14.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : LE HAI-HA [RTS]
    3 minutes pour la science : LE HAI-HA   03:38
    3 minutes pour la science : LE HAI-HA Le diabète touche près d'une personne sur 10. De près ou de loin, nous sommes tous concernés. Une des causes de ce fléau est la mort subite. Identifier les profils à risque pour mieux prévenir la maladie, tel est l'objectif de cette thèse qui devrait permettre de faire un grand pas dans le traitement du diabète. Le court du jour (13.10.2016)
  • 3 minutes pour la science :  Fanny LALOT [RTS]
    3 minutes pour la science : Fanny LALOT   03:43
    3 minutes pour la science : Fanny LALOT Avouons-le, nous nous sommes tous fait entraîner dans des aventures qui ne nous enthousiasmaient pas tant que cela, simplement pour plaire à la personne aimée. A force, on peut se retrouver dans la position de celui ou celle qui confronté à ses contradictions va laisser paraître au grand jour son manque de motivation. Le court du jour (12.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Guillaume PLASSAN [RTS]
    3 minutes pour la science : Guillaume PLASSAN   03:36
    3 minutes pour la science : Guillaume PLASSAN Imaginez-vous un instant être un composant électronique perdu au coeur d'un téléphone portable, autant dire au coeur de la jungle des différents langages nano technologiques ! Vous auriez besoin d'un traducteur .. c'est ici précisément l'objet de cette thèse : placer des traducteurs entre les différents composants électroniques afin d'en faciliter les échanges de données. Le court du jour (11.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Debora BONVIN [RTS]
    3 minutes pour la science : Debora BONVIN   03:38
    3 minutes pour la science : Debora BONVIN Qui aurait pu penser qu'un vieux clou rouillé puisse contenir une méthode pleine de promesse pour la détection et le traitement du cancer ? En effet, des chercheurs sont en train de mettre au point un produit à base de rouille qui, non seulement va permettre de détecter les tumeurs précisément, mais aussi, et c'est la grande nouvelle, permettre de détruire ces cellules sans attaquer les cellules saines. Le court du jour (10.10.2016)
  • 3 minutes pour la science :  Chrystelle ARMATA [RTS]
    3 minutes pour la science : Chrystelle ARMATA   03:45
    3 minutes pour la science : Chrystelle ARMATA A l'heure du développement des caméras de surveillance de plus en plus intrusives et du partage en live de notre quotidien sur les réseaux réseaux, la « vie privée » est une notion en pleine évolution. Responsables ou victimes de la surveillance accrue de nos vies, cette thèse nous interroge sur la protection de nos libertés individuelles. Le court du jour (07.10.2016)
  • 3 minutes pour la science :  Alessandro De SIMONE [RTS]
    3 minutes pour la science : Alessandro De SIMONE   03:40
    3 minutes pour la science : Alessandro De SIMONE Comprendre le mécanisme de la division cellulaire va certainement permettre de lutter contre le cancer, voilà pourquoi cette recherche astucieuse tente de comprendre le fonctionnement de la cellule tout comme un nouveau maître d'hôtel testerait son équipe en cherchant à comprendre quels sont les commis les plus actifs. Le court du jour (06.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Désirée KOENIG [RTS]
    3 minutes pour la science : Désirée KOENIG   03:32
    3 minutes pour la science : Désirée KOENIG Qui ne rêverait pas qu'un jour l'espèce humaine soit dotée de la capacité de régénérer ses membres. Un bras coupé ? Le voilà qui repousse, main comprise, recouvrant toutes les fonctions tactiles et de préhension, comme si rien ne s'était passé. Ce rêve de conte de fée ou de super-héros, des biologistes sont en train de tout faire pour le rendre réalité. Le poisson-zèbre est en effet étudié pour cette étonnante capacité de régénération sur nombre de ses organes. Le court du jour (05.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Maëlle KABIR-QUERREC [RTS]
    3 minutes pour la science : Maëlle KABIR-QUERREC   03:41
    3 minutes pour la science : Maëlle KABIR-QUERREC Comme tous les réseaux internet industriels et données informatiques échangées en ligne, nos réseaux électriques restent fragiles face au développement des cyber-attaques de tout type, mettant ici potentiellement en danger notre approvisionnement électrique continu. Grâce à cette thèse, nous allons découvrir qu'il est possible d'imaginer des super agents de sécurité qui constitueront une sorte de grande patrouille de cyber-surveillance ! Le court du jour (04.10.2016)
  • 3 minutes pour la science : Guillaume BRAIDI [RTS]
    3 minutes pour la science : Guillaume BRAIDI   03:37
    3 minutes pour la science : Guillaume BRAIDI Tout le monde trouve normal que l'on puisse retirer le permis de circulation d'un chauffard, tout comme il est normal qu'un médecin qui met en danger ses patients se voie retirer sa licence, et c'est tant mieux. Pourtant, les dirigeants de grandes banques qui pourraient occasionner de graves problèmes à de nombreuses personnes sont à l'abri de toute interdiction d'exercer. Nous allons découvrir comment cette thèse tente de remédier à ce problème en proposant un permis de diriger une banque. Le court du jour (03.10.2016)
  • Giulia Enders parle d'intestin et de digestion dans son livre "Le charme discret de l'intestin" [RTS]
    Giulia Enders sur son livre "Le charme discret de l'intestin" 02:14  
    Giulia Enders sur son livre "Le charme discret de l'intestin" Le livre s'est vendu à plus d'un million d'exemplaire en Allemagne et cartonne également en Suisse. 19h30 (29.05.2015)
  • "Le charme discret de l'intestin" de Giulia Enders. [www.actes-sud.fr]
    "Le charme discret des intestins" en tête des ventes en Suisse 03:22  
    "Le charme discret des intestins" en tête des ventes en Suisse En cette rentrée littéraire, un livre reste en tête des ventes en Suisse: "Le charme discret des intestins". L'ouvrage de l'Allemande Giulia Enders est à ce jour le plus vendu de l'année, selon les librairies Payot. Ce succès a mis en lumière la curiosité du public pour le fonctionnement du système digestif mal aimé. Le 12h30 (18.09.2015)
  • Couverture du livre "Le charme discret de l'intestin".. [www.actes-sud.fr]
    L’intestin, un organe sous-estimé 20:25  
    L’intestin, un organe sous-estimé L’un des best sellers de l'année 2015 traite de la santé de notre intestin. Giulia Enders, une étudiante en médecine de 24 ans, s’est prise de passion pour cet organe et dévoile sans détours tous ses secrets dans le livre "Le charme discret de l’intestin".

    L'occasion pour Anne Baecher de se pencher sur notre deuxième cerveau en compagnie de Michel Maillard, gastroentérologue au CHUV, à Lausanne.
    CQFD (01.10.2015)

Notre concours de vulgarisation scientifique

Focus

  • Où se fait la vulgarisation scientifique?

    La vulgarisation scientifique, c'est rendre la science accessible à tous. Expliquer des phénomènes scientifiques avec des mots de tous les jours pour que tout le monde puisse les comprendre, tout en les mettant en perspective et en portant un regard critique. Mais comment se diffuse la vulgarisation scientifique? Tout a commencé avec les cabinets de curiosités au 16e siècle. Une époque marquée par des avancées scientifiques notables. Apparaissent alors les premiers ouvrages de vulgarisation scientifique comprenant des explications sur des phénomènes comme les arcs-en-ciel. Le 17e siècle voit la publication d'articles de vulgarisation dans des magazines généralistes. Les écrits, au départ en latin, se font de plus en plus en français (ou en anglais, en allemand...), et la science devient de plus en plus accessible. Puis au 19e siècle, les musées, les jardins botaniques et les zoos se développent. En parallèle, l'école devient obligatoire et gratuite, et les écoliers y goûtent durant les cours. Au 20e et au 21e siècles, le développement des canaux de diffusion (presse écrite, radio, télévision, internet) rendent la science accessible au plus grand nombre. Des traités du 16e siècle, la vulgarisation scientifique est passée à YouTube. Tour d'horizon non exhaustif des différents supports médiatiques de la science et exemples choisis.

    La vulgarisation scientifique sert à mettre le savoir à la portée de tous. [Levranii - Fotolia]La vulgarisation scientifique sert à mettre le savoir à la portée de tous. [Levranii - Fotolia]

    Dans les livres et les revues
    Au commencement de la vulgarisation scientifique, c'étaient les scientifiques eux-mêmes qui faisaient part de leurs recherches ou qui présentaient au public les phénomènes scientifiques dans des traités. Aujourd'hui, au niveau international, des revues comme Nature ou Science ont pris le relais. Côté romand, Campus Junior ou Mazette présentent la science aux enfants.

    Dans les musées
    Si les musées d'art ont pour vocation de présenter des tableaux, des sculptures, des photos, bref, de rendre l'art accessible au public, des musées comme les musées d'histoire naturelle, d'archéologie, d'histoire des sciences ont pour mission de présenter la science à un large public. Citons par exemple le Musée d'histoire des sciences à Genève, Jurassica à Porrentruy, le Laténium à Hauterive. De l'autre côté de la frontière, La Cité des sciences et de l'industrie à Paris et le Musée des Confluences à Lyon ont pareille vocation.

    A la radio et à la télévision
    En Suisse romande, le mandat de la RTS inclut une mission d'éducation. Des émissions comme Magellan ou Territoires 21 ont donc été produites et diffusées. A la radio, entre autres émissions, citons CQFD, qui donne des clés de compréhension sur les découvertes et les progrès scientifiques. En France à la télévision, e=m62  sur M6 et C'est pas sorcier (remplacé aujourd'hui par Le Monde de Jamy) sur France 3 étaient spécialement destinés aux enfants. Sur France Inter, Jean-Claude Ameisen présente Sur les épaules de Darwin, une émission qui traite des avancées scientifiques.

    Sur le net
    Des sites comme RTS Découverte, France TV Education mettent sur pied des dossiers pédagogiques destinés aux enfants et aux adolescents avec des infographies, des quiz, des animations ludiques. Des Youtubeurs comme Bruce Benamran et sa chaîne e-penser connaissent un franc succès.

    Lors de conférences
    Suscitant enthousiasme et engouement, les conférences TED et TEDx, hyper préparées et destinées à charmer le public tout en lui permettant de comprendre des phénomènes scientifiques complexes, affichent souvent complet grâce à une mécanique bien huilée et un spectacle calibré.

    Au travers de concours
    Dans le même ordre d'idées, des concours pour étudiants avancés ont été mis sur pied afin qu'ils apprennent à transmettre leur savoir au plus grand nombre. En Suisse, citons Ma thèse en 180 secondes, 3 minutes pour la science. Avec Ma science à moi, la RTS, l'EPFL et les universités romandes appellent le grand public à parler de science.

    RTS Découverte

    Source: Une brève histoire de la vulgarisation scientifique: du XVIe siècle à nos jours. Véronique Carminati.

  • Comment fabrique-t-on une "Question-Réponse"?