Questions - Réponses

Sciences

Bonjour à tous, que se passerait-il si un navire comme le Queen Mary II entrerait en collision avec un iceberg ? Est-ce que le métal serait trop "cassant" ou bien plus résistant qu'au début du siècle au niveau physique? Est-ce que le froid affaiblirait la structure ou plus du tout avec la technologie moderne? Et dans le même ordre d'idée, bien que ce ne soit pas physique: de nos jours, comment faisons-nous pour détecter la présence d'icebergs en pleine nuit sur une mer totalement calme? Merci d'avance

Question de Jaski, 24 ans

RTS Découverte

Réponse de Jean Gabriel Bosch

Ingénieur

Section de Physique

Université de Genève

Concernant le métal la production se faisait avec les mêmes procédés sidérurgiques que maintenant, convertisseur Bessemer pour transformer la fonte en acier, puis passé au four Martin pour en faire un acier correct, mais à cette époque très irrégulier dans la qualité de la production.

De nos jours les coulées d'acier sont bien plus régulières, subissent plus de tests et de traitements supplémentaires afin d'obtenir une qualité d'acier supérieure.

Une fragilisation à la rupture de l'acier intervient dès 20° C mais elle reste faible autour de 0°C du moins dans les essais de résilience, (rupture aux chocs).

On peut donc dire sans trop d'erreur, que les aciers actuels sont plus résistants que ceux du siècle dernier, on n'éviterait cependant pas la rupture de la coque dans le cas d'une collision du même type.

De fait la rupture des coques de bateaux est toujours d'actualité hélas.

Concernant la détection des icebergs, le plus simple me semble être l'utilisation de radars. Mais il existe d'autres procédés comme l'utilisation de satellites.

2 juin 2010

Posez une question à un spécialiste

  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: