RTS Découverte

Coup d'oeil

Le bio, des principes pour prendre soin de ce qui nous entoure

Un savoir-faire et une réflexion complète se cachent derrière l'expression "le bio". Produire bio ne consiste pas uniquement à renoncer aux produits chimiques. Le point sur les idées et les grands principes qui sous-tendent l'agriculture biologique.
Des vaches dans un pré [pure-life-pictures - Fotolia]Des vaches dans un pré [pure-life-pictures - Fotolia]

"Bio", vient du grec et signifie la "vie". On désigne généralement par ce terme l'agriculture biologique, c'est-à-dire celle qui n'utilise pas de produits chimiques pour soigner ou "booster" les aliments produits de cette manière. Mais derrière le "bio", il y a une pensée complète et complexe, qui considère la nature dans son ensemble et cherche à la respecter et à la préserver. Elle s’organise selon un savoir-faire sans arrêt développé. On peut presque parler d’un art de vivre, d’une philosophie.

Il existe une fédération mondiale des agriculteurs bio, l’IFOAM (International Federation of Organic Agriculture Movements). Elle a émis 4 principes de base concernant le bio:

Principe de santé

Tous les êtres vivants sur la planète doivent bien se porter. Des sols sains alimentent les peuples de manière saine. Ceux-ci peuvent alors prendre soin des animaux. La santé ne consiste pas uniquement en l’absence de maladie, mais en la recherche du bien-être.

Principe d’écologie

Les équilibres naturels et les cycles doivent être respectés dans l’environnement qui nous entoure. L’agriculture doit viser à respecter les ressources, s’accorder avec elles, les renouveler.

Principe d’équité

Le bio valorise des relations d’égal à égal et humaines entre les différents acteurs. Il devrait contribuer à la souveraineté alimentaire et à la réduction de la pauvreté. Les ressources doivent être gérées de manière écologiquement et socialement juste.

Principe de précaution

L’agriculture biologique vise la prudence et la responsabilité. Les techniques peuvent évoluer, tant qu’elles préservent le bien-être des générations actuelles et à venir. La connaissance scientifique ne fait pas tout. Elle doit être associée à l’expérience pratique et au savoir accumulé par tradition.

RTS Découverte, Valentine Zenker

Sources: FiBL, Bio Suisse, IFOAM