Un champ de blé

Lexique

Publié le 21 juillet 2017 - Modifié le 23 octobre 2017

L'agriculture biologique

Un glossaire pour les agriculteurs en herbe qui souhaitent tout savoir sur la manière de consommer et de fabriquer des produits bio.

  • Agriculture conventionnelle

    Méthode la plus courante qui recourt aux produits chimiques lors de la production d’aliments.

  • Assolement

    Partage des terres d’un domaine en parties égales pour y établir par rotation des cultures différentes et obtenir le meilleur rendement possible sans épuiser la terre.

  • Cahier des charges

    Ensemble de règles rédigées par l’association Bio Suisse; plus strictes et contraignantes que la législation fédérale. Il impose les règles de production et de transformation des produits et détaille les procédures de contrôle et de certification. Il est reconnu par l’UE, ce qui permet l’exportation des produits Bio Suisse.

  • Certification

    Vérification menée par un organisme de contrôle avant de délivrer un certificat pour les produits conformes au cahier des charges.

  • Compost, Fumier et Lisier

    Le fumier est un mélange de litières et d’excréments d’animaux, décomposé par la fermentation et utilisé comme engrais. Le lisier se compose d’urine et d’excréments. Le compost est un mélange de résidus organiques et de matières minérales.

  • Cycle fermé

    Processus de production qui permet à une ferme de fonctionner presque en autarcie. Le fourrage pour les animaux provient essentiellement de la ferme elle-même.

  • Engrais

    Matière organique, minérale ou chimique, que l’on répand sur la terre pour la fertiliser. En agriculture biologique, les engrais chimiques sont proscrits. On recourt alors à des composés naturels, comme le fumier ou de l’engrais vert, qui contient généralement de la moutarde, de la vesce, du seigle.

  • Intrants

    Produits apportés aux terres et aux cultures depuis l'extérieur parmi lesquels figurent les engrais, les semences, les éléments d’amélioration des propriétés.

  • Local

    Se dit d’un aliment produit proche de l’endroit où il sera consommé. Il peut être issu soit de l’agriculture conventionnelle, soit de l’agriculture bio.

  • Main-d’œuvre

    Force de travail humaine. Elle est plus importante dans l’agriculture biologique puisque celle-ci se base davantage sur le travail manuel que sur la mécanisation.

  • Organique

    Qui contient du charbon. La matière organique est également appelée humus.

  • Organisme de vérification

    Le principal est bio.inspecta SA. Il est indépendant et procède à des contrôles autofinancés pour garantir la qualité des produits bio.

  • OGM

    Un Organisme Génétiquement Modifié (ou OGM) est un organisme (une plante, un animal, un être humain, un champignon ou un microbe) dont le patrimoine génétique a été modifié en laboratoire.

  • Pesticide

    Substance chimique utilisée pour lutter contre des organismes considérés comme nuisibles. Parmi les pesticides, on recense les insecticides, les herbicides ou encore les fongicides.

  • Phytosanitaire

    Produit utilisé pour soigner ou prévenir les maladies des organismes végétaux cultivés. En agriculture biologique, les produits phytosanitaires de synthèse sont interdits.

  • Ravageur

    Organisme animal qui attaque les plantes cultivées ou les récoltes stockées.

  • Reconversion

    Période de deux ans exigée par la loi suisse durant laquelle un agriculteur passe de l’agriculture conventionnelle à la biologique.

  • Résidus de pesticides

    Substances chimiques présentant des risques de toxicité et qui peuvent rester dans les aliments destinés à l'homme ou aux animaux par suite de traitements phytosanitaires avant ou après la récolte.

  • Sources: Agence d’information agricole romande (AGIR), cnrtl.fr, aujardin.info, Wikipédia