RTS Découverte

Coup d'oeil

Zoom sur la biodynamie et la permaculture

En parallèle de l'agriculture bio, d'autres pratiques basées sur le respect de la vie et des écosystèmes se développent. Zoom sur la biodynamie et la permaculture.
Citrouilles plantées en permaculture. [jozefklopacka - Fotolia]Citrouilles plantées en permaculture. [jozefklopacka - Fotolia]

La biodynamie

La biodynamie, ou agriculture biodynamique va au-delà du bio et considère la ferme comme un organisme vivant. Elle se base en outre sur les phénomènes naturels, le rythme des planètes et des étoiles. La biodynamie s’appuie sur les connaissances et le respect des forces du vivant. Elle recourt à des préparations à base de plantes pour favoriser les échanges entre la terre et la plante. Selon son fondateur, l’Autrichien Rudolf Steiner, elle "assure la santé des plantes et du sol pour procurer une alimentation saine aux animaux et aux hommes".

La permaculture

La permaculture vient de la contraction entre "permanent" et "agriculture" et ne correspond pas réellement à des techniques agricoles. Il s’agit davantage d’une conception éthique qui pourrait, selon ses fondateurs, se maintenir indéfiniment en utilisant ce que la nature fait seule. Elle se base sur le fonctionnement de la nature pour en dériver des principes d’efficacité énergétiques et développer des écosystèmes comestibles entre eux.

L’agriculture naturelle

Contrairement à la permaculture, qui tente de créer un design, l’agriculture naturelle s’adapte aux lois de la nature, qu’elle imite. Elle ne cherche en aucune façon à la modifier, mais à atteindre la plus grande harmonie avec elle.

Viticulture

En viticulture également, il existe une large palette de modes de fabrication du vin.

Un vin biologique contient des raisins bio. Lors de la transformation toutefois, des substances chimiques peuvent être ajoutées. En revanche, pour le vin "naturel" ou "vivant", rien ne peut être ajouté lors de la vinification. Il fermente seulement grâce aux levures naturellement présentes sur la vigne. Même l’ajout de sulfites doit se limiter à des doses homéopathiques.

Sources: Association Romande de biodynamie, permaculture.ch, consoglobe.com, Wikipédia.