RTS Découverte

Coup d'oeil

Avantages et inconvénients des centrales thermiques

On appelle "centrales thermiques à flamme" les centrales à charbon, à fioul ou à gaz naturel. Dans ces installations, le principe est toujours le même: on utilise la chaleur dégagée par la combustion de charbon, du fioul ou de gaz pour produire de l’énergie. Il convient d'ajouter à ces trois carburants l'utilisation de déchets, par le biais des usines d'incinération des ordures ménagères (UIOM)*.
La vieille centrale thermique de Cornaux, dans le canton de Neuchâtel. [Gaskombikraftwerk/Groupe E - Keystone]La vieille centrale thermique de Cornaux, dans le canton de Neuchâtel. [Gaskombikraftwerk/Groupe E - Keystone]

Avantages du thermique

- Les centrales sont rapides à construire.

- Cette technologie offre une grande flexibilité d'utilisation qui permet de répondre rapidement et précisément à la demande.

- Le thermique permet de construire des centrales de grande puissance.

- La production ne dépend pas de conditions extérieures autres que l'approvisionnement en combustible (l'énergie éolienne, par exemple, ne fonctionne pas sans vent).

- Les centrales thermiques dites à cogénération permettent de produire de la chaleur en plus de l'électricité, avec un meilleur rendement énergétique global. Ces centrales peuvent aussi être de taille modeste et alimenter des réseaux de chauffage à distance (CAD) et éviter le recours à des chaudières à mazout.

Inconvénients du thermique

- Cette technologie engendre des émissions de produits polluants et de gaz à effet de serre. A noter que, contrairement à ce que pourrait laisser penser le terme "naturel", le thermique au gaz naturel n'est pas sans impact sur l'environnement.

- En raison de la loi suisse sur le CO2, les coûts de compensation des émissions sont élevés.

- Le thermique utilise souvent des sources fossiles (charbon, fioul, gaz) dont les réserves sont physiquement limitées par la géologie terrestre et non-renouvelables à court et moyen terme. Mentionnons toutefois que les centrales peuvent - au moins partiellement - fonctionner avec des sources renouvelables, notamment celles à gaz grâce au biogaz et celles qui incinèrent des déchets.

- Cette production d'énergie entraîne une dépendance par rapport au pays producteurs de gaz, de charbon ou de fioul (le gaz utilisé en Suisse provient essentiellement d'Europe, mais également de pays au contexte géopolitique instable comme la Russie ou l'Iran).

* Cette source d'énergie renouvelable est la plus utilisée en Suisse après l'hydraulique pour la production d'électricité. Dans une grande partie des UIOM, à l'instar des installations de Lausanne, La Chaux-de-Fonds ou encore Monthey, de l'électricité et de la chaleur sont produites en même temps, cette dernière permettant d'alimenter des réseaux de chauffage à distance (CAD) et d'éviter, par exemple, le recours à des chaudières à mazout.

RTSdécouverte