Questions - Réponses

Sciences

Que doit contenir l'eau d'une station d'épuration pour remplir son rôle?

Question de Moi (20 ans)

Serge Stoll

Réponse de Serge Stoll

Docteur

Université de Genève
Section des Sciences de la Terre et de l'environnement

Je suppose que vous faites référence à ce que ne doit plus contenir l'eau en sortie de station d'épuration avant d’atteindre son système récepteur (fleuve, rivière, lac, mer, océan, etc.).

Il faut savoir qu’une eau usée, collectée dans un réseau d’égout, apparaît comme un liquide trouble, généralement grisâtre, contenant des matières en suspension d’origine minérale et organique à des teneurs extrêmement variables. À cette charge s’associent presque toujours des matières grasses et des matières colloïdales et des composés solubles. Avant de pouvoir "relâcher" cette eau dans l’environnement (système récepteur) il faut lui faire "subir" un certain nombre de traitements chimiques, physiques et biologiques à travers des filières de traitement. En fin de traitement, l’eau usée ainsi "nettoyée" doit être conforme à des normes de "qualité" ou de "rejets", strictes, afin de respecter le milieu récepteur.

En ce qui concerne les traitements, en général le premier traitement, dit primaire, permet la rétention des particules de faibles diamètres d’origine organique et inorganique "décantables". Pour cela on utilise des coagulants qui vont "agréger" puis éliminer par sédimentation ces particules en suspension. Le traitement secondaire est purement biologique et utilise généralement des bactéries qui, pour se développer, assimilent la pollution soluble (nitrates, sulfates, phosphates). Ce traitement a pour objectif de réduire la pollution soluble en la transformant en boues biologiques, là aussi facilement décantables. Pour finir, étant donné que les exigences épuratoires sont de plus en plus élevées, un traitement tertiaire est souvent rajouté, comme la filtration sur sable.

Le traitement de l’eau est un domaine passionnant qui nécessite de bonnes connaissances en chimie, physique et biologie et qui doit constamment faire face à de nombreux challenges face à l’apparition régulière de nouveaux polluants, comme les nanoparticules, les microplastiques, les molécules pharmaceutiques… Mais ceci est une autre histoire.

2 mars 2018

Posez une question à un spécialiste

  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: