RTS Découverte

Posez une question à un spécialiste

Thème

Sélectionnez un sujet

Mail

Pseudo (facultatif)

Âge (facultatif)

Recopiez le texte de l'image

Merci d'utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour vérifier que votre question n'a pas déjà été posée. Les questions auxquelles nous avons déjà répondu ne seront pas traitées.

Ce service ne permet pas de répondre à des questions d'ordre médical personnel (diagnostic, traitement, etc.).

La réponse sera publiée dans cette page d'ici environ deux semaines, sauf difficulté.

A propos de "Questions-réponses"

Ce service permet d’adresser des questions à des spécialistes – dans les domaines ci-dessous – ou de lire les réponses qu’ils ont déjà fournies.

Science et Environnement


Environnement

Afficher plus de Questions-réponses
Martin Reeve [DR]

Martin Reeve

Fondation Juvene

L’énergie hydraulique suisse offre de nombreux avantages. Il s’agit d’une énergie renouvelable et peu polluante.

Bien entendu la construction de barrages a un fort impact sur le paysage et pour les cours d’eau qui ne sont pas en haute altitude il est nécessaire de prévoir des débits d’eau suffisants pour les poissons et la possibilité pour ceux-ci de circuler librement. Des échelles à poissons permettent notamment de résoudre cette question et des débits minimum d’eau sont imposés.

Le plus grand avantage de l’hydraulique suisse est sa capacité à stocker l’énergie et produire l’électricité en fonction de la demande (en ouvrant ou fermant un "robinet"). Ceci devient d’autant plus précieux qu’avec le développement des énergies renouvelables (solaire, éolienne) en Europe la production est très variable. En cas de sur-production (par ex. de grands vents la nuit), il faut pouvoir stocker l’énergie excédentaire et seuls les barrages peuvent le faire à grande échelle.

Par contre, l’hydraulique suisse rencontre actuellement de gros problèmes financiers. En effet, avec la multiplication des énergies renouvelables en Allemagne (fortement subventionnées) et un prix du charbon et du pétrole très bas ainsi qu’un prix du CO2 faible, la rentabilité de l’énergie hydraulique est mise à mal. De plus, la crise économique n’encourage pas la consommation et il y a donc surproduction d’électricité sur le marché. Les grandes entreprises suisses productrices d’électricité comme ALPIQ ou AXPO annoncent actuellement des résultats décevants voire mauvais. Il serait regrettable que ces entreprises soient rachetées par des fonds étrangers car à moyen – long terme l’énergie hydraulique restera indispensable au réseau électrique européen.

En ce qui concerne les technologies, la Suisse dispose de barrages de haute montagne (centrales à accumulation) et des  barrages au fil de l’eau. Selon l’Office fédéral de l’énergie: "à l'heure actuelle, la Suisse possède 604 centrales d'une puissance égale ou supérieure à 300 kW, qui produisent annuellement une moyenne de 36'031 gigawattheures (GWh/a) d'électricité. Environ 47,6% sont générés par des centrales au fil de l'eau, 48 % par des centrales à accumulation, et 4,4% par des centrales à pompage-turbinage."

En fonction du type de barrages, différentes turbines sont utilisées (ex. turbine Pelton pour les centrales à conduites et turbine Kaplan pour les centrales au fil de l’eau).

Pour découvrir ces technologies, nous vous encourageons à visiter des centrales hydrauliques. Les compagnies électriques proposent ce type de visite et sont toujours heureuse de présenter leurs outils de production.

energie-environnement

22.09.15