RTS Découverte

Posez une question à un spécialiste

Thème

Sélectionnez un sujet

Mail

Pseudo (facultatif)

Âge (facultatif)

Recopiez le texte de l'image

Merci d'utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour vérifier que votre question n'a pas déjà été posée. Les questions auxquelles nous avons déjà répondu ne seront pas traitées.

Ce service ne permet pas de répondre à des questions d'ordre médical personnel (diagnostic, traitement, etc.).

La réponse sera publiée dans cette page d'ici environ deux semaines, sauf difficulté.

A propos de "Questions-réponses"

Ce service permet d’adresser des questions à des spécialistes – dans les domaines ci-dessous – ou de lire les réponses qu’ils ont déjà fournies.

Science et Environnement


Environnement

Afficher plus de questions récentes Afficher plus de questions anciennes
Image expert pas disponible

Francisco Marzoa

géographe

Université de Genève

Oui, il existe encore des espaces terrestres qui ne sont pas ou très peu habités. On peut distinguer deux catégories : les espaces impropres aux activités humaines en raison de leur accès difficile ou de leurs conditions climatiques extrêmes (jungles denses et îles isolées, zones arides, arctiques ou de hautes montagnes), et les espaces protégés par les législations nationales ou des traités internationaux (comme les diverses réserves naturelles et le continent antarctique).

Cependant, les espaces libres de toute activité humaine tendent à se réduire : les hausses du prix des matières premières et le progrès technique font qu’il devient parfois rentable d’exploiter les ressources présentes dans des zones auparavant inhabitées. Et lorsqu’il s’agit d’espaces protégés, la tentation est grande de modifier ou de contourner les lois destinées à préserver la faune et la flore des dégâts causés par cette exploitation et l’afflux de nouvelles populations.

03.07.09