RTS Découverte

Posez une question à un spécialiste

Thème

Sélectionnez un sujet

Mail

Pseudo (facultatif)

Âge (facultatif)

Recopiez le texte de l'image

Merci d'utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour vérifier que votre question n'a pas déjà été posée. Les questions auxquelles nous avons déjà répondu ne seront pas traitées.

Ce service ne permet pas de répondre à des questions d'ordre médical personnel (diagnostic, traitement, etc.).

La réponse sera publiée dans cette page d'ici environ deux semaines, sauf difficulté.

A propos de "Questions-réponses"

Ce service permet d’adresser des questions à des spécialistes – dans les domaines ci-dessous – ou de lire les réponses qu’ils ont déjà fournies.

Science et Environnement


Environnement

Afficher plus de questions récentes Afficher plus de questions anciennes
Jacques Deferne [DR]

Jacques Deferne

Conservateur honoraire

Muséum de Genève

Bonjour Tiago,

les icebergs sont des fragments de glaciers qui bordent la mer. Ainsi, au Spizberg, au Groenland, en Antarctique, les basses températures permettent aux glaciers d'exister jusqu'au niveau de la mer. L'Arctique, qui n'est pas un continent, mais une mer recouverte d'une banquise de glace, est aussi un fournisseur d'icebergs. Les glaciers avancent lentement de leur zone d'alimentation (alimentés par les chutes de neige) vers leur langue terminale située à plus basse altitude. Il faut dire que la glace est plastique et "coule" comme un liquide extrêmement visqueux. Arrivé au niveau de la mer, l'extrémité de la langue glaciaire peut flotter sur l'eau. Des fragments se brisent alors et sont emportés par les courants marins ou poussés par les vents dominants. Ce sont les icebergs. Ils se forment encore aujourd'hui et ne sont pas (ou pas encore) affectés par le début de ce qu'on appelle le réchauffement climatique.

La "mort" des icebergs est tous simplement leur fonte. Emportés vers des latitudes plus chaudes, il fondent progressivement. Salut, Jacques Deferne.

09.11.11