Publié le 09 mai 2017

L'ours des cavernes

Représentation d'artiste de l'ours des cavernes.
Représentation d'artiste de l'ours des cavernes. [ikonaut - Jurassica]
Faites connaissance avec un mammifère dont de très nombreux ossements ont été découverts dans la région de St-Brais, dans le Jura suisse: l'ours des cavernes.

La fouille des grottes se trouvant au pied d’une falaise à l’est de Saint-Brais a permis la mise au jour d’une faune pléistocène très riche. Si les ossements humains sont rarissimes dans ces grottes, ceux de l’ours des cavernes sont extrêmement abondants: 95% de tous les ossements d’animaux.

Frédéric-Édouard Koby (1890-1969) étudia le mode de vie, les habitudes et la morphologie de cet animal, au point d’en devenir le meilleur spécialiste au monde. On lui doit entre-autre la théorie du charriage osseux qui est l’érosion des ossements due au passage répété des ours durant des dizaines de millénaires.

Les découvertes de St-Brais comportent encore un ensemble d’espèces révélatrices d’un climat froid, telles que le lion des cavernes, le chamois, la marmotte, le bouquetin ou le campagnol des neiges. Malgré ces températures basses, la végétation était suffisamment abondante et riche pour supporter la présence de plusieurs grands herbivores tels que le mammouth, le rhinocéros laineux et le mégacéros ou cerf des tourbières. Cette nouvelle interprétation des environnements de l’époque tranche avec la vision d’un environnement pauvre et d’un paysage monotone si souvent illustrés dans de nombreux documents.

Les ossements d'ours des cavernes sont abondants dans le Jura suisse.
Les ossements d'ours des cavernes sont abondants dans le Jura suisse. [Jurassica]
 

Les fouilles ont également mis en évidence plusieurs périodes d’occupation par l’homme. La plus ancienne date du Paléolithique moyen et sa datation repose sur la découverte d’une dent. Il s’agissait d’une incisive supérieure gauche d’un homme de Néandertal. Cette découverte de Frédéric-Édouard Koby est datée de 40’000 à 50’000 ans et constitue l’un des deux plus anciens vestiges humains de Suisse.

RTSdécouverte en collaboration avec le JURASSICA Museum à Porrentruy

Publié le 09 mai 2017

En plus

Fiche descriptive

>Nom: Ursus spelaeus
>Période: Pléistocène
>Âge: -40’000 ans
>Environnement: région montagneuse aux abords des toundra-steppe herbacée, climat polaire
>Contexte de découverte: fouille d’une grotte dans la région de St-Brais, dans le Jura suisse.

Lexique

>Pléistocène: Première époque géologique du quaternaire qui dure de -2.6 millions d’années à -10’000 ans. Cette époque, contemporaine de l’évolution des hominoïdes et de l’apparition d’Homo Sapiens, correspond à l’âge d’or des mammouths, des rhinocéros laineux et des tigres à dents de sabre.

>Néandertal: L’homme de Néandertal (Homo neanderthalensis) a vécu en Europe de 250’000 à 28’000 ans avant J.-C. Il a donc coexisté avec l’homme moderne (Homo sapiens) pendant au moins 10’000 ans avant de disparaître.