RTS Découverte

Posez une question à un spécialiste

Thème

Sélectionnez un sujet

Mail

Pseudo (facultatif)

Âge (facultatif)

Recopiez le texte de l'image

Merci d'utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour vérifier que votre question n'a pas déjà été posée. Les questions auxquelles nous avons déjà répondu ne seront pas traitées.

Ce service ne permet pas de répondre à des questions d'ordre médical personnel (diagnostic, traitement, etc.).

La réponse sera publiée dans cette page d'ici environ deux semaines, sauf difficulté.

A propos de "Questions-réponses"

Ce service permet d’adresser des questions à des spécialistes – dans les domaines ci-dessous – ou de lire les réponses qu’ils ont déjà fournies.

Science et Environnement


Animaux et Plantes

Afficher plus de Questions-réponses
Geoffrey Fucile [DR]

Geoffrey Fucile

Docteur

Swiss Institute of Bioinformatics

Bâle

Les végétaux exigent du CO2 pour leur croissance. L'énergie solaire récoltée par la photosynthèse est utilisée pour convertir le CO2 en glucose, que les plantes utilisent ensuite pour alimenter leur cycle de vie, y compris la reproduction. La concentration atmosphérique de CO2 est relativement faible, soit  ~0.04% de notre atmosphère (l'azote est le plus abondant, avec une concentration de ~78%, suivi de l'oxygène à ~21%). En général, et dans des échelles de temps courtes, les concentrations de CO2 élevées entraînent une augmentation de la croissance et de la reproduction des plantes. Beaucoup de plantes et d'algues ont acquis des mécanismes complexes pour concentrer le CO2 dans leurs cellules. Ceci est important pour les plantes afin d'améliorer leur croissance, et par rapport à l'efficacité de l'usage en eau - les plantes absorbent le CO2 par des pores (appelés stomates), à travers lesquels l'eau est également perdue.

Cependant, les plantes ont besoin de plus de CO2 pour la croissance et reproduction. Fait important, elles nécessitent des conditions environnementales relativement stables. Comme le CO2 est un gaz à effet de serre, son augmentation rapide réchauffe généralement notre planète et contribue à des phénomènes météorologiques plus fréquents et plus extrêmes. Ces événements rendent les plantes plus vulnérables aux dommages et aux maladies, ce qui diminue le potentiel de reproduction. Des températures accrues peuvent diminuer la reproduction dans des cultures comme le maïs, un effet qui n'est pas atténué par des concentrations plus élevées de CO2. En fait, la période de reproduction peut être diminuée dans les conditions de CO2 élevées. Il faut prendre en compte l'ensemble du réseau environnemental pour optimiser la reproduction des plantes.

15.03.17