Questions - Réponses

Sciences

Pourquoi ne voyons-nous pas d'animaux (par exemple des chats) avec des poils de couleur verte? Alors qu'à priori cela pourrait leur donner un avantage lorsqu'ils chassent dans les champs.

Question de K (25 ans)

André Langaney

Réponse de André Langaney

Professeur honoraire

Section de biologie

Université de Genève

Voici une question simple qui appelle de multiples réponses, dont certaines un peu compliquées!

D’abord, pour parler des chats, une première remarque: comme la plupart des félins, ils chassent surtout la nuit où, c’est bien connu, tous les chats sont gris! Autrement dit, les rares animaux qui perçoivent une couleur comme le vert ne la voient que si l’intensité lumineuse est suffisante, ce qui n’est pas le cas la nuit. Avoir le poil vert n’apporterait pas d’avantage important au chat chasseur.

Ensuite, les poils sont constitué d’une substance chimique, la kératine du poil, qui, à ma connaissance, mais je me trompe peut-être, n’a pas de dérivé commun vert. Or, la sélection naturelle ne fait pas "muter" les substances chimiques vers des couleurs «adaptées». La sélection trie parmi les gènes ou molécules qui préexistent. Elle ne réalise pas d’optimum mais garde et favorise le «moins pire» parmi les bricolages possibles du vivant. Contrairement à une idée trop répandue, les espèces vivantes sont d’abord le résultat des hasards et des contingences des histoires de leurs lignées, parmi lesquelles la sélection naturelle ne fait qu’interrompre l’impossible et favoriser le plus fécond. Il n’y a donc aucune raison pour que toutes les "bonnes idées", comme les chats au poil vert, se trouvent dans la nature!

Si les poils des mammifères ne sont jamais verts à ce jour, d’autres systèmes de coloration de la peau animale sont de cette couleur. Parmi eux, les écailles des crocodiles, de certains lézards et de certains papillons, ou bien la peau de grenouilles et de rainettes, dont la couleur aide effectivement, de jour, ces redoutables prédateurs et ces proies à se camoufler parmi les eaux envahies d’algues vertes ou parmi les herbes.

Enfin, il faut citer le cas, non d’un prédateur, mais d’une proie poilue, le paresseux. Quand il vit, très immobile, dans sa forêt amazonienne humide, il a souvent son poil crème complètement verdi parce qu’envahi d’algues vertes, ce qui le camoufle parmi les feuillages. Dans le même genre, de nombreux animaux marins, dont des vers, comme la Bonnellie verte, doivent leur couleur à des algues microscopiques vivant sous leur peau et qui contribuent à les nourrir, plus qu’à les camoufler.

6 août 2013

Posez une question à un spécialiste

  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: