RTS Découverte

Dossier

Ce dossier a pour but de démystifier le milieu hospitalier chez les enfants, afin d'atténuer la peur de l'hôpital et des médecins. Grâce à des vidéos explicatives sur les maladies, les enfants pourront savoir à quoi sert la fièvre, qu'est-ce qu'un microbe ou comment fonctionne une radiographie. Retrouvez aussi le pdf à télécharger du magazine Pulsations des Juniors créé par les Hôpitaux Universitaires de Genève en partenariat avec RTSdécouverte.

 

[photo:© Jeanette Dietl - Fotolia]

Que fait notre corps lors d'une anesthésie?

Découverte (19.03.2012)
  • Hôpital des nounours [DR]
    L'Hôpital des nounours 03:12  
    L'Hôpital des nounours Dolce Vita (13.05.2010)
  • L'Hôpital des nounours soigne toutes les peluches. [claireliz - Fotolia]
    Sensibiliser l’enfant au monde hospitalier 03:03  
    Sensibiliser l’enfant au monde hospitalier Manifestation organisée par les étudiants de médecine, l’Hôpital des nounours tente de sensibiliser l’enfant au monde hospitalier en le faisant activement participer au soin de sa peluche. On réveille Jeff Pitteloud, responsable des relations publiques de l’association organisatrice. Réveille-Machin (16.11.2012)
  • GE: les enfants peuvent amener leurs doudous à l'hôpital des nounours jusqu'à vendredi [DR]
    Les enfants amènent leurs doudous à l'hôpital 01:56  
    Les enfants amènent leurs doudous à l'hôpital Il s'agit d'une opération des HUG ouverte à tous, qui permet aux plus petits de se familiariser avec l'univers hospitalier. Le temps d'une visite à l'hôpital des nounours, ce sont eux qui vont jouer les médecins pour leur peluche favorite. 12h45 (11.05.2010)
  • VD: à l'occasion des journées portes ouvertes du CHUV, les enfants peuvent amener leurs fidèles peluches dans un hôpital provisoire [DR]
    Soigner sa peluche à l'hôpital   01:55
    Soigner sa peluche à l'hôpital Il s'agit d'une opération séduction pour les familiariser avec le monde hospitalier et ainsi apaiser leur craintes. 12h45 (12.03.2011)
  •  [©WavebreakmediaMicro - Fotolia]
    Le CHUV ouvre son département de nounoursologie  
    Le CHUV ouvre son département de nounoursologie Bienvenue dans le département de nounoursologie! L'idée est née dans les pays nordiques. Après Genève, le CHUV a ouvert durant trois jours un Hôpital des nounours. Tout est organisé par les étudiants en médecine qui reçoivent les enfants de 5 à 7 ans qui viennent faire soigner leurs nounours. Objectif: familiariser les enfants au monde hospitalier. Par Laurent Caspary. Le 12h30 (09.10.2010)
  • Une étude pour comprendre comment fonctionne les cabinets médicaux. [Sergey Nivens - Fotolia]
    Comment fonctionne la médecine de 1er recours? 07:51  
    Comment fonctionne la médecine de 1er recours? La médecine de premier recours est celle qui répond à la majorité des problèmes de santé de la population; elle comprend les médecins généralistes (ou médecins de famille), des pédiatres, des gynécologues aussi. Comment fonctionnent les cabinets médicaux? Quelle est leur place dans le système global de santé? Des médecins ont voulu le savoir… Explications avec Nicolas Senn, médecin adjoint à la PMU, la Policlinique médicale universitaire à Lausanne et chercheur en médecine de 1er recours. Un sujet préparé par Dominique Jaccard. On en parle (22.11.2013)
  • La morphine est souvent utilisée dans les soins palliatifs. [Sframe - Fotolia]
    Le point sur les soins palliatifs 26:46  
    Le point sur les soins palliatifs Cela fait dix ans que le canton de Vaud dispose d’une stratégie cantonale de soins palliatifs. L’occasion pour Stéphane Délétroz de faire le point sur ce domaine médical qui suscite encore beaucoup de craintes et de méprises.
    Invitées: Murielle Pott, professeur à HESAV, HES-SO, la Haute école vaudoise de santé, et Claudia Mazzocato, médecin-cheffe du service de soins palliatifs du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).
    CQFD (12.11.2013)
  • Les physiothérapeutes et ergothérapeutes interviennent presque dans tous les services de l’hôpital. [Pcruciatti - Fotolia]
    Rencontre avec des ergothérapeutes et physiothérapeutes 28:38  
    Rencontre avec des ergothérapeutes et physiothérapeutes Huma Khamis, vous propose de rencontrer les physiothérapeutes et ergothérapeutes de l’hôpital de Martigny. Des métiers très variés, puisque ces spécialistes interviennent presque dans tous les services de l’hôpital. CQFD (23.10.2013)
  • Certains bébés bénéficient d'une surveillance particulière aux soins intensifs. [Cello Armstrong - Fotolia]
    Qu'est-ce qu'un infirmier en néonatologie?   25:15
    Qu'est-ce qu'un infirmier en néonatologie? Bastien Confino vous emmène dans le service de néonatologie du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), sur les traces de Romain Volet, infirmier aux soins intensifs de néonatalité. CQFD (22.10.2013)
  • Différentes professions se croisent dans les laboratoires de hôpitaux. [Alexander Raths - Fotolia]
    Dans les labos du CHUV   28:43
    Dans les labos du CHUV En compagnie de Stéphane Délétroz, découvrez les différentes professions exercées au sein des laboratoires du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). CQFD (21.10.2013)
  • Une ambulance fribouregoise en intervention. [Laurent Gillieron - Keystone]
    Une nuit avec des ambulanciers   21:41
    Une nuit avec des ambulanciers Passez une nuit avec Anne Baecher et les ambulanciers de l’hôpital de Fribourg. CQFD (17.10.2013)
  • Le métier de sage-femme est vaste et déborde largement l'étape de l'accouchement. [Anatoly Tiplyashin - Fotolia]
    Sur les traces d'une sage-femme   32:03
    Sur les traces d'une sage-femme Suivez le quotidien de Christine Hartmann, vingt-six ans de métier, à la maternité de l’hôpital d’Yverdon. CQFD (15.10.2013)
  • Une salle d'opération. [Starman963 - Fotolia]
    Le quotidien d'un chirurgien orthopédique   23:40
    Le quotidien d'un chirurgien orthopédique Sarah Dirren s'est rendue à l’hôpital de Monthey, dans les pas d'Alain Akiki, médecin chef en orthopédie et traumatologie. Reportage en salle d'opération. CQFD (14.10.2013)
  • La Fondation Urgences Santé à Lausanne fête cette année ses 10 ans. [Laurent Gillieron - Keystone]
    Dans la peau d’un urgentiste   04:11
    Dans la peau d’un urgentiste Glissez-vous dans la peau des médecins urgentistes avec Patrick Schoettker, médecin-cadre en anesthésie au CHUV, ancien responsable des urgences extrahospitalières. Corpus (10.09.2013)
  • Rire pour guérir [RTS]
    Rire pour guérir   32:14
    Rire pour guérir Contagieux et communicatif, le rire est aussi bon pour le corps que pour l'esprit. "36,9°" explore les différentes thérapies par le rire dans des contextes très différents: qu'il s’agisse de patients victimes de graves lésions cérébrales ou de personnes souffrant d'addictions. 36.9° (28.08.2013)
  • L'hôpital est une deuxième maison pour certains enfants. [Fotoperle - Fotolia]
    L’enfance hospitalisée   08:11
    L’enfance hospitalisée Passer de longs mois enfermé dans une chambre d’hôpital, ce n’est pas une vie quand on est petit. C’est pourtant celle de nombreux enfants qui souffrent de maladie graves ou d’accidents. Pour continuer à se développer, grandir, apprendre et jouer, ces enfants ont besoin d’autres choses à côté des soins médicaux. Ceci n’est pas simple à mettre en place et la Suisse n’est pas un modèle dans ce domaine en comparaison d’autres pays.
    L’hospitalisation prolongée des enfants, c'est l’un des sujets du 28 août 2013 de l'émission "36,9°" sur "RTS Un".
    CQFD (28.08.2013)
  • Urgences pédiatriques : histoire d'un diagnostic manqué [RTS]
    Urgences pédiatriques : histoire d'un diagnostic manqué   29:51
    Urgences pédiatriques : histoire d'un diagnostic manqué Y a-t-il trop de services d'urgences pédiatriques en Suisse pour assurer une médecine de qualité 24h sur 24, 7 jours sur 7 ? La question se pose de manière cruelle quand des bébés meurent à l'hôpital alors qu'on avait les moyens de les sauver. Témoignage d'une maman et interpellations des autorités dans 36.9°. Que se passe-t-il dans la tête d'une personne qui bat son conjoint? Quels sont les mécanismes de la violence conjugale? Peut-on se soigner? Des hommes et des femmes témoignent. 36.9° (05.06.2013)
  • Les chercheurs auraient toutes les peines du monde à obtenir les autorisations nécessaires pour effectuer des essais cliniques sur les enfants. [Jacek Chabraszewski  - Fotolia]
    La plupart des médicaments ne sont pas adaptés aux enfants   08:02
    La plupart des médicaments ne sont pas adaptés aux enfants Les médicaments utilisé pour les enfants sont ils suffisamment adéquats? Non, répondent des pédiatres. CQFD (25.04.2013)
  • Un enfant qui présente des signes de maladie est toujours une source d'inquiétude pour les parents. [Jörn Buchheim - Fotolia]
    Quand un enfant est malade   23:44
    Quand un enfant est malade "On en parle" consacre un forum à vos questions sur les réactions à adopter face à un enfant que présente des symptômes de maladie. Deux spécialistes de la pédiatrie répondent à toutes vos interrogations, en direct à l'antenne de 9h05 à 9h30, puis sur notre plateforme internet. On en parle (28.03.2012)
  • Comment les frères et soeurs vivent-ils l'arrivée d'un enfant gravement malade ou prématuré ? Dr Mathilde Morisod-Harari, Pédopsychiatre, CHUV [DR]
    Comment les frères et soeurs vivent-ils l'arrivée d'un enfant gravement malade   04:18
    Comment les frères et soeurs vivent-ils l'arrivée d'un enfant gravement malade Mise au Point (11.12.2011)
  • Décrochage à Genève dans une structure destinée aux familles d'enfants gravement malades [DR]
    Structure destinée aux familles d'enfants gravement malades   05:39
    Structure destinée aux familles d'enfants gravement malades Cette structure permet de suivre de près des enfants malades pendant leur longue période d'hospitalisation. Couleurs locales (03.05.2011)
  • Un parent travailleur a droit, sous certaines conditions, à trois jours pour garder un enfant malade. [alexander raths  - Fotolia]
    Enfant malade et congé spécial   04:50
    Enfant malade et congé spécial La législation indique qu'un employeur doit, sous certaines conditions, accorder des jours de congé à un travailleur ayant des responsabilités familiales pour le temps nécessaire à la garde d'un enfant malade. Pour répondre aux interrogations d'une auditrice, Barbara Venditti, juriste à la permanence de "Bon à Savoir", précise l'interprétation de cette loi. On en parle (14.09.2011)

Focus

  • L'hôpital des nounours

    L'Hôpital des Nounours vise à reproduire, le plus fidèlement possible, mais de manière adaptée aux enfants de 4 à 7 ans, l'atmosphère du milieu hospitalier afin d'atténuer la peur de l'hôpital et de la visite chez le médecin.

    L'hôpital des nounours est ouvert au public le mercredi 27 avril 2016 l'après-midi. Et le samedi 30 avril toute la journée à Genève, pour les enfants de 4 à 7 ans. [DR]L'hôpital des nounours est ouvert au public le mercredi 27 avril 2016 l'après-midi. Et le samedi 30 avril toute la journée à Genève, pour les enfants de 4 à 7 ans. [DR] Le but
    Le projet a pour but de démystifier le monde hospitalier aux yeux des enfants car la plupart d'entre eux ne connaissent pas le milieu médical. Des hommes et des femmes en blouse blanche, ça peut faire peur quand on a 4 ans.
    Avec l'hôpital des Nounours, l’enfant découvre qu’il est normal de voir des médecins différents selon le problème de santé.
    L’enfant sait que le travail du médecin est de soigner mais par sa participation, il découvre les règles d’hygiène, touche aux outils et en apprend le fonctionnement. Pendant la conversation qu’il aura avec le "nounoursologue", l’enfant fait le lien entre le maintien en bonne santé et les bonnes habitudes à avoir: bien se laver les mains, s’occuper de ses dents, tenir à jour ses vaccins, manger équilibré, faire du sport…
    Le bloc opératoire est un lieu très spécial, à cause des vêtements, de l’odeur et de tous les instruments inhabituels qu’on peut y trouver. Grâce au "nounoursologue", toute cette ambiance prend un sens et l’enfant comprend alors combien toutes ces mesures préventives sont indispensables à l’opération.
    La radiographie et l’IRM sont des outils indispensables aux médecins car ces appareils permettent de voir à l’intérieur du corps. Grâce aux résultats, l’enfant comprend ce qui est arrivé au patient et réalise, par la même occasion, l’intérêt de ces examens. Malgré la grandeur des machines et leur bruit, il ne faut pas en avoir peur.

    Au programme
    Les enfants sont accueillis en tant que parents de leurs petits compagnons "malades" et non en tant que patients. Comme chaque enfant aura été prévenu à l’avance de sa visite à l’Hôpital des Nounours, il aura eu le temps de choisir une maladie pour sa peluche. Généralement, arrivent en tête: les jambes cassées, les rhumes et les maux de ventre.
    A l’accueil, le "nounoursologue" se présente à l’enfant et après plusieurs questions au sujet du patient/nounours, ils remplissent ensemble le carnet de soins. L’enfant se voit ensuite dirigé vers la salle de soins, le bloc opératoire ou la salle de radiologie, selon les besoins du nounours. A la fin de la consultation, le "nounoursologue" et l’enfant s’interrogent sur les habitudes du nounours, afin de savoir s’il fait tout ce qu’il faut pour rester en bonne santé.

    RTSdécouverte

    Source: L'hôpital des nounours

DOSSIERS SUGGERES