Du bon stress au mauvais stress

Le stress, le bon, le mauvais
Le stress, le bon, le mauvais [© Oakozhan - Fotolia]
Le stress est déclenché par le cerveau quand celui-ci perçoit une menace. Ce phénomène est avant tout bénéfique. Mais s'il est trop intense ou qu'il dure trop longtemps, ses effets peuvent devenir dévastateurs.

Le stress est une réponse du corps pour rétablir un équilibre, il est avant tout bénéfique.

Il permet, par exemple, d’améliorer une performance. Il engendre une augmentation des battements du cœur qui en­voie plus de sang vers les muscles, ce qui donne plus de force pour une compétition spor­tive.

En situation de stress, le cerveau est au top de sa forme. Il mémorise mieux, est plus attentif à ce qui se passe autour de lui et est super motivé.

Mais si le stress est trop intense ou qu'il dure trop longtemps, il peut devenir néfaste.

Un stress trop important peut, chez cer­taines personnes, devenir paralysant. Le cerveau cherche des éléments qui lui per­mettront d’échapper à la situation. Il n’est alors plus apte à répondre de manière efficace.

Si le stress dure trop longtemps (stress continu), c’est un peu comme si une personne était poursuivie sans cesse par un animal féroce. Son corps va mobiliser son éner­gie en permanence. Il va donc s’épuiser et devenir plus sensible aux infections et aux maladies.

RTS Découverte, avec la collaboration de la neuroscientifique du Bioscope et de l'Université de Genève Mona Spiridon.

Publié le 06 octobre 2017 - Modifié le 13 novembre 2017