Les différents types de diabète

Les diabétiques doivent régulièrement tester leur taux de glycémie.
Les diabétiques doivent régulièrement tester leur taux de glycémie. [Piotr Marcinski - ]
Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang qui apparaît lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline ou que l'organisme n’utilise pas correctement l'insuline qu'il produit.

On compte deux types principaux de diabète. Mais d'autres types existent aussi, notamment le diabète monogénique, dit héréditaire, et le diabète gestationnel.

Le diabète de type 1 (ou insulinodépendant) se caractérise par un manque d'insuline. Le pancréas ne fabrique plus du tout, ou presque plus d'insuline. Il a pendant longtemps été appelé "diabète maigre" car le manque sévère en insuline conduit à un amaigrissement. La cause de diabète de type 1 n'est pas connue, et en l'état des connaissances actuelles, il n'est pas évitable. C'est une maladie auto-immune dont les facteurs déclenchants ne sont pas connus.

Le diabète de type 2, qui représente environ 90% des cas, n'est pas insulinodépendant au début de la maladie: la vie du diabétique ne dépend pas d'injections d'insuline. Ce diabète a pendant longtemps été appelé "diabète gras" car il est favorisé par la surcharge pondérale et la sédentarité. Récemment encore, ce type de diabète n'était observé que chez l’adulte, mais on le trouve désormais aussi chez l'adolescent.

Le diabète de type héréditaire, est beaucoup plus rare que les diabètes de type 1 et 2. Il représente 2 à 5% des cas. Il s'agit d'un diabète dit "monogénique" ou "MODY" (Maturity Onset Type Diabetes Of The Young). Il se caractérise par sa nature purement génétique, contrairement aux diabètes de type 1 et 2. A noter que pour ce type de diabète, les analyses génétiques pour la Suisse se font à Genève.

Le diabète gestationnel est une maladie qui se développe chez 10 à 25% des femmes enceintes. Lors de leur grossesse, les femmes enceintes subissent des modifications hormonales qui augmentent leurs besoins en insuline. Et lorsque leur pancréas n'en produit pas assez, leur taux de glycémie augmente. On parle alors de diabète gestationnel. Si ce diabète n'est pas suivi médicalement, le risque est que leur bébé naisse avec des malformations.

RTS Découverte, avec la collaboration de la doctoresse Valérie Schwitzgebel, responsable de l'unité d'endocrinologie et de diabétologie pédiatrique (HUG)

Publié le 25 septembre 2017