Bon et mauvais cholestérol

Représentation de la molécule du cholestérol.
Représentation de la molécule du cholestérol. [Zerbor - ]
Le sang contient une certaine quantité de lipides (graisses), du cholestérol par exemple. Ces graisses ont une importance vitale pour le métabolisme de l'organisme. Mais si on a trop peu de "bons" et trop de "mauvais" lipides sanguins, c'est un facteur qui favorise l'athérosclérose et donc le risque de maladies cardio-vasculaires. Explications et conseils.

Le cholestérol est une substance graisseuse qui remplit de nombreuses et importantes fonctions dans le corps. La partie de loin la plus importante du cholestérol est produite par notre organisme, avant tout dans le foie. Les graisses saturées de l'alimentation favorisent une augmentation sensible du mauvais cholestérol.

Bon et mauvais cholestérol

Il y a deux formes de cholestérol: le cholestérol HDL (High Density Lipoprotein) et le cholestérol LDL (Low Density Lipoprotein).

S'il y a trop de cholestérol dans le sang, il se dépose dans les vaisseaux. Il favorise alors l'athérosclérose et augmente le risque de maladies cardio-vasculaires comme l'angine de poitrine, l’infarctus du myocarde, l’attaque cérébrale ou les troubles circulatoires. Les graisses connues sous le nom de triglycérides (graisses neutres) favorisent elles aussi l'athérosclérose. Le taux de triglycérides sanguins s'élève principalement en cas d'alimentation inappropriée.

  • Le "bon" cholestérol HDL protège les vaisseaux. Un taux élevé de cholestérol HDL dans le sang est favorable et recherché.
     
  • Le "mauvais" cholestérol LDL favorise en revanche l'athérosclérose. On recherche donc des taux de cholestérol LDL aussi bas que possible.

Conseils pour des lipides sanguins dans la norme

  • La part de matières grasses dans l'alimentation devrait représenter moins de 30 % des calories totales.
     
  • Évitez aussi dans l'alimentation les graisses cachées, présentes dans la viande, les produits à base de crème et de lait complet, dans les pâtisseries et les sucreries.
     
  • Mangez moins d'acides gras saturés. On les trouve avant tout dans les aliments d'origine animale comme la viande et le beurre. Certaines graisses végétales, telles que les graisses de coco et de palme et le beurre de cacao contiennent aussi beaucoup d'acides gras saturés. Préférez-leur des acides gras insaturés provenant des huiles d'olive et de colza.
     
  • Sélectionnez quantité de fruits, de légumes, de produits céréaliers et de pommes de terre.
     
  • Buvez beaucoup, par exemple du thé non sucré ou de l'eau minérale. Attention, les boissons alcoolisées contiennent beaucoup de calories!
     
  • Pensez à prendre assez d'exercice physique.
     
  • Ne fumez pas.
     
  • Ne laissez pas s'installer de surpoids.

RTS Découverte

Source: Fondation Suisse de Cardiologie

Publié le 25 septembre 2017 - Modifié le 25 septembre 2017