Questions - Réponses

Sciences

Est-il possible que l'augmentation des allergies aux pollens soit une conséquence directe de la diminution de populations d'abeilles?

Question de Akim (44 ans)

David Spoerl

Réponse de David Spoerl

Docteur

Service d’Immunologie et d’allergologie
Hôpitaux Universitaires de Genève

Il s'agit ici d'une hypothèse intéressante qui, à ma connaissance, n'a pas été investiguée pour le moment. Le lien causal est probablement difficile à prouver: le venin d'hyménoptères (dont fait partie l'abeille) peut induire une sensibilisation à des molécules que l'on peut également retrouver dans les pollens, mais la pertinence clinique de cette sensibilisation reste à définir concernant l'allergie au pollen, et est considérée, pour le moment, comme très faible. De plus, si un tel lien existe, une diminution du nombre d'abeilles devrait plutôt avoir comme conséquence une réduction des allergies aux pollens.

Afin de pouvoir soutenir l'hypothèse postulée ici, on pourrait imaginer que la diminution de la population d'abeilles récemment observée soit, en effet, un phénomène présent depuis plusieurs décennies, ayant pour conséquence une diminution de la consommation de miel, ce qui induirait une augmentation des symptômes d'allergies aux pollens au cours des dernières décennies. Or, il n'y a que de faibles évidences dans la littérature médicale, et seulement pour ce dernier lien de cause à effet. D'autres explications me semblent plus plausibles pour expliquer l'augmentation des allergies aux pollens, mais l'hypothèse reste intéressante.

27 juin 2017

Posez une question à un spécialiste

Avant de poser votre question, merci de vérifier qu'elle n'a pas déjà été traitée.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: