Modifié le 20 septembre 2017

Faux souvenirs et souvenirs induits

Les personnes du groupe sanguin AB ont plus de risques de connaître des troubles cognitifs ou de la mémoire.
Faux souvenirs et souvenirs induits CQFD / 22 min. / le 18 septembre 2017
Pourquoi notre mémoire nous joue-t-elle ces (mauvais) tours?

Bastien Confino vous fait pénétrer dans les tréfonds de notre mémoire en abordant la question des souvenirs… ou plutôt des faux souvenirs.

Les explications de François Ansermet, psychanalyste et professeur de psychiatrie de l’enfant et de l'adolescent à l'Université de Genève, et de Gabriel Lepousez, neuroscientifique, chargé de recherche à l'Institut Pasteur de Paris.

La question des souvenirs est un sujet très vaste. Dans ce dossier, Bastien Confino vous propose de d'aborder deux aspects de cette thématique.

Le premier, psychologique, est consacré au syndrome des faux souvenirs. Comment se fait-il que notre mémoire nous joue des tours et crée de faux souvenirs? Comment est-il possible d'être convaincu de l'exactitude d’un souvenir pourtant faux? Comment un faux souvenir peut-il être induit par une tierce personne?

Le second concerne les moyens physiques, de la lumière en l'occurrence. Grâce à la méthode de l'optogénétique la mémoire peut être manipulée.

Intervenants: François Ansermet, psychanalyste et professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'Université de Genève, et Gabriel Lepousez, neuroscientifique, chargé de recherche à l'Institut Pasteur de Paris.

Le site web de CQFD

Publié le 20 septembre 2017 - Modifié le 20 septembre 2017