Questions - Réponses

Santé

Quelles sont les conséquences du manque de rapports sexuels?

Lorenza Bettoli Musy

Réponse de Lorenza Bettoli Musy

Sage-femme, conseillère en santé sexuelle et sexologue

Hôpitaux universitaires de Genève

Avant d’aborder les conséquences du manque de rapports sexuels, il est important de définir ce qu'on entend par santé sexuelle. D’après la définition de l’OMS (2002), "la santé sexuelle est un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social associé à la sexualité. Elle ne consiste pas uniquement en l'absence de maladie, de dysfonction ou d'infirmité (…)".

La santé sexuelle fait ainsi partie intégrante de la santé de la personne dans un sens large. Des études montrent que la sexualité a des effets bénéfiques sur la santé. Elle constitue un aspect fondamental de la personne, participe à son épanouissement et au bien-être général. Elle évolue en fonction des étapes de la vie. Des apprentissages sont possibles à tout âge. Chaque personne et chaque couple vit sa sexualité comme bon lui semble.

La sexualité peut être vécue au sein d’un couple hétérosexuel ou homosexuel. L’individu peut également développer une connaissance de la sexualité par lui-même, à travers la connaissance de son propre corps par l’autoérotisme. La sexualité ne se limite pas seulement aux rapports sexuels avec pénétration. Elle est constituée d’échanges affectifs, émotionnels et relationnels, mais aussi d’amour et de tendresse, d’attention et de respect de l’un pour l’autre, de découvertes de sensations corporelles.

Suivant les périodes de vie qu'une personne traverse, la sexualité peut être sporadique ou occasionnelle. Parfois, l’individu vit des périodes dans sa vie où la sexualité peut être absente pour une période plus ou moins longue. L'abstinence ou l'absence de relations sexuelles peut ainsi découler d’un choix, d'une absence de désir sexuel ou d'une absence de partenaire. La fréquence des rapports sexuels peut aussi varier au cours des différents périodes de sa vie.

Le manque de rapports sexuels peut être la conséquence de l'apparition et/ou de l'existence d'une difficulté sexuelle passagère ou régulière qui peut se répercuter négativement sur le désir sexuel et agir sur la baisse du désir sexuel.

Nous vivons dans une société où la sexualité est omniprésente, avec parfois le sentiment qu'il faut être performant à tout prix et que la jouissance lors de chaque rapport sexuel doit être au rendez-vous. La sexualité épanouie est devenue une norme, il faut être "à la hauteur de la situation" sous peine de se sentir incapable face aux attentes de l'autre ou de soi-même. Parfois, l'individu peut ressentir la pression de la société.

Si l'absence de rapports sexuels pose problème pour soi-même ou au sein du couple et qu'elle est la cause d'une souffrance pour l'un ou pour l'autre, cela vaut la peine de consulter un spécialiste pour pouvoir en parler et trouver des solutions à la difficulté. Cela peut constituer un problème majeur si le couple souhaite un enfant et que l’absence ou l'impossibilité d'avoir des rapports sexuels se répercute sur l'impossibilité de concevoir.

La sexualité devrait pouvoir se vivre si possible de manière épanouie, tout en respectant ses propres exigences, ses valeurs personnelles et de couple. Il n'y a pas de règles ni d’obligations en la matière, pourvu que la sexualité soit vécue dans le respect de soi et de l’autre, dans le cadre d’une relation consente et partagée.

23 février 2016

Posez une question à un spécialiste

  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: