Questions - Réponses

Santé

Bonjour, vos réponses concernant l'exposition au soleil n'abordent pas la question de la production optimale de vitamine D, qui protège contre certains cancers. Est-il vrai que la vitamine D est produite par le corps en réponse à l'exposition aux UVB, et non aux UVA qui endommagent la peau plus en profondeur? Etant donné que les UVB sont plus forts vers midi, alors que les UVA sont constants pendant la journée, est-il vrai qu'une exposition (progressive selon le type de peau pour éviter la brûlure) de 10 à 20 minutes en plein midi en été serait la manière optimale pour notre corps de produire la vitamine D? Aussi, cette exposition contrôlée au soleil est-elle sans danger pour la peau, tout en assurant un bronzage progressif? Merci d'avance de votre réponse.

Question de Marla (45 ans)

Basile Darbellay

Réponse de Basile Darbellay

Docteur

Dermatalogue

Pratique privée à Orsières

Bonjour, vos réponses concernant l'exposition au soleil n'abordent pas la question de la production optimale de vitamine D, qui protège contre certains cancers.

Des indices suggèrent en effet que la vitamine D serait protectrice contre un grand nombre de maladies, certains cancers et des maladies auto-immunes, mais le degré de preuve est considéré comme insuffisant actuellement pour que des recommandations claires soient proposées. Certaines études associent même la prise de vitamine D avec une hausse du risque de développer certains cancers. Il reste qu'une carence en vitamine D est clairement nocive.

Est-il vrai que la vitamine D est produite par le corps en réponse à l'exposition aux UVB, et non aux UVA qui endommagent la peau plus en profondeur?

Ce sont en effet les UVB qui permettent la photosynthèse de la vitamine D. Les UVA pénètrent plus profondément dans la peau que les UVB, dans le derme notamment. Le principal danger des UV est lié aux dégâts qu’ils engendrent en surface de la peau, dans l’épiderme, où se développent l’immense majorité des cancers de la peau. En d’autres termes, les UVA ne sont pas plus dangereux que les UVB.

Etant donné que les UVB sont plus forts vers midi, alors que les UVA sont constants pendant la journée, est-il vrai qu'une exposition (progressive selon le type de peau pour éviter la brûlure) de 10 à 20 minutes en plein midi en été serait la manière optimale pour notre corps de produire la vitamine D?

Les estimations de l’exposition solaire requise pour la synthèse de vitamine D pour une personne de phototype 2 (soit une personne qui a la peau claire, cheveux blonds à châtain clair et bronze plutôt mal) sous nos latitudes sont de 15 minutes, visage, bras et jambes découverts 2-3 fois par semaine entre 11h et 15h de mai à octobre.

Aussi, cette exposition contrôlée au soleil est-elle sans danger pour la peau, tout en assurant un bronzage progressif?

Durant les beaux jours, d’avril à octobre, une exposition solaire dans le cadre d’activités quotidiennes en plein air est probablement suffisante pour la production de vitamine D et pour les autres apports bénéfiques du soleil. Il n’est pas nécessaire de s’exposer spécifiquement 15 minutes à midi 3x/semaine à cette fin. Durant les mois d’hiver et pour les personnes ne s’exposant que rarement au soleil, des apports de vitamine D alimentaires ou sous forme de compléments peuvent être discutés avec votre médecin, car les carences en vitamine D sont fréquentes dans la population suisse. Plusieurs travaux ont évoqué les bénéfices d’une exposition solaire modérée (évitant le coup de soleil) : production de vitamine D, d’endorphines ou de sérotonine, même une éventuelle protection contre certains cancers de la peau, le tout associé à une probable amélioration globale de la santé. Les recommandations de prudence lors de l’exposition solaire restent valables.

18 septembre 2017

Posez une question à un spécialiste

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: