Questions - Réponses

Lors d'une récente émission télévisée qui traitait de dons d'organes, il a été spécifié que l'on ne pouvait pas transfuser du sang de même rhésus d’une personne de couleur à une personne dite blanche. Pourquoi ?

Question de Kennek (56)

Thomas Lecompte

Réponse de Thomas Lecompte

Professeur

Service d’hématologie

Hôpitaux Universitaires de Genève

Il est vrai que selon les origines ethniques (y compris asiatiques), les fréquences de certains groupes sanguins (par exemple dans le système Rhésus) peuvent être très différentes.

Pour la transfusion, les règles de comptabilité immunologique prennent en compte les groupes sanguins exprimés par les cellules du sang, à commencer par les globules rouges : systèmes ABO, Rhésus, Kell, etc. Les groupes varient entre les individus.

La présence ou non de l'antigène D pour le système Rhésus constitue un exemple de variation (ou polymorphisme). Le système Rhésus comporte, outre l'antigène D, quatre autres antigènes, à savoir C ou c, et E ou e.

Certaines combinaisons de ces antigènes sont exceptionnelles chez les européens, et fréquentes chez les personnes originaires d'Afrique sub-saharienne.

La comptabilité immunologique consiste à ne pas transfuser des cellules portant un antigène que les cellules sanguines du receveur n'ont pas et contre lequel il peut en conséquence fabriquer des anticorps, ou qui possède déjà de tels anticorps.

On peut donc transfuser du sang de n’importe quelle personne à une autre, quelle que soit son origine ethnique, pour autant qu’il soit compatible.

26 octobre 2017

Posez une question à un spécialiste

Avant de poser votre question, merci de vérifier qu'elle n'a pas déjà été traitée.

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: