RTS Découverte

Posez une question à un spécialiste

Thème

Sélectionnez un sujet

Mail

Pseudo (facultatif)

Âge (facultatif)

Recopiez le texte de l'image

Merci d'utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour vérifier que votre question n'a pas déjà été posée. Les questions auxquelles nous avons déjà répondu ne seront pas traitées.

Ce service ne permet pas de répondre à des questions d'ordre médical personnel (diagnostic, traitement, etc.).

La réponse sera publiée dans cette page d'ici environ deux semaines, sauf difficulté.

A propos de "Questions-réponses"

Ce service permet d’adresser des questions à des spécialistes – dans les domaines ci-dessous – ou de lire les réponses qu’ils ont déjà fournies.

Les vidéos de questions-réponses

Science et Environnement

Santé et Médecine

Qu'est-ce qu'une greffe?

Une greffe est l'opération qui consiste à recevoir un organe provenant de quelqu'un d'autre: le cœur, les poumons, le foie, les reins, l'intestin grêle et le pancréas. Ils peuvent être remplacés dans notre corps si il ne fonctionnent plus ou mal à cause d'une maladie très grave ou d'une malformation. On peut être greffé à tout âge: des premiers mois de la vie jusqu'à plus de 70 ans et l'opération peut durer de 8 à 12 heures. 

Ces organes de remplacement proviennent d'un donneur, un enfant ou un adulte en état de mort cérébrale. La mort cérébrale est la perte complète et permanente des activités du cerveau. C'est-à-dire que le cœur du donneur bat encore mais son cerveau est déjà mort. Avant que le cœur du patient s'arrête de battre, on peut encore prélever les organes. Une équipe de spécialistes accompagne la famille du donneur dans son consentement. Dès qu'elle a donné son accord, c'est Swisstransplant, l'organisme qui gère la liste d'attente nationale en Suisse qui entre en action. Elle attribue les organes selon des critères médicaux. Il faut les mêmes caractéristiques au niveau du sang et des tissus entre le donneur et le receveur pour que l'organe ne soit pas rejeté. 

Un greffé doit être suivi par des médecins et prendre des médicaments tous les jours. On les appelle des immunosuppresseurs. Ils empêchent le système immunitaire de considérer le greffon - l'organe greffé - comme étranger et l'empêche de le détruire. 

Avec la participation de la Professeure Barbara Wildhaber, responsable du centre universitaire romand de chirurgie pédiatrique

Voir la question
Valérie McLin [DR]
Valérie McLin
Professeure

Gastro-entérologie pédiatrique
HUG

Monde et Société