Questions - Réponses

Société

Pourquoi l'H(h?)omme a-t-il besoin de fabriquer des robots humanoides?

Question de ibiscus (23 ans)

Olivier Massin

Réponse de Olivier Massin

Département de Philosophie

Université de Genève

olivier.massin@unige.ch

Bonjour,

L'homme a initialement besoin de fabriquer des robots pour des fins pratiques (construire des voitures) ou épistémiques (= relative à la connaissance : explorer la lune, les océans). La question que vous posez, si je la comprends bien, est de savoir pourquoi ces robots prennent parfois la forme d'être humains. Après tout, un robot n'a pas besoin de ressembler à un être humain pour nettoyer notre parquet ou explorer les fonds marins.

Premièrement, il y a certainement une fascination exercée par l'idée que nous pouvons artificiellement créer des êtres vivants et mieux encore des humains. Certains robots humanoïdes sont alors crées à des fins qui ne sont ni pratiques, ni épistémiques, mais de type plutôt esthétique.

Deuxièmement, nous pouvons vouloir créer des robots humanoïdes pour échapper à la solitude et obtenir un succédané de relations sociales, qui permet d'éviter certaines difficultés des véritables relations sociales (on peut soumettre, rendre admiratif, éteindre un robot à loisir !)

Il me semble cependant que ces raisons esthétiques et sociales ne sont pas les seules raisons pour lesquelles nous fabriquons des robots humanoïdes. Il existe une raison plus pratique : à mesure que les robots peuplent notre univers quotidien, nous avons besoin de prédire leurs comportements, de déterminer ce qu'ils tentent de faire, la direction vers laquelle il se dirigent, l'action qu'ils sont en train d'accomplir, etc., ne serait que pour éviter de leur rentrer dedans. Or nous possédons naturellement la capacité de prédire le comportement des autres êtres humains (lorsque nous marchons dans une rue bondée, nous anticipons constamment le comportement des autres ce qui nous permet d'éviter toute collision). En donnant aux robots un aspect humain, nous facilitons ainsi nos interactions avec eux : nous n'avons pas besoin d'apprendre à décoder le comportement des robots, nous pouvons simplement nous appuyer sur notre capacité naturelle à interpréter le comportement d'autrui.

5 août 2010

Posez une question à un spécialiste

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: