Questions - Réponses

Société

Est-ce qu'il existe des choses qui peuvent être à plusieurs endroits à la fois ?

Question de Gégène (23 ans)

Olivier Massin

Réponse de Olivier Massin

Département de Philosophie

Université de Genève

olivier.massin@unige.ch

Oui !

Vous et moi, pour commencer : nous pouvons être à la fois dans notre cuisine et en Suisse, sur une chaise et sur une autre. Mais cette réponse triche un peu : ce que vous demandez est plutôt si nous pouvons nous trouver exactement à deux endroits à la fois. Lorsque nous sommes assis entre deux chaises, nous ne sommes pas exactement sur l'une et sur l'autre, mais seulement partiellement sur l'une et partiellement sur l'autre. Lorsque nous sommes en Suisse et dans notre cuisine, nous ne sommes exactement ni dans notre cuisine, ni en Suisse, car il y a des parties de la cuisine et de la Suisse que nous n'occupons pas. Pour être exactement dans un endroit, il faut s'y trouver complètement, et occuper chacune des parties de cet endroit. Notre localisation exacte correspond au trou qui serait laissé dans le monde si nous disparaissions soudainement : elle a exactement la même forme, le même volume et la même extension que nous.

La question difficile est donc : existe-t-il des choses qui peuvent être exactement à deux endroits distincts au même moment ? Certains philosophes pensent que oui. Considérez deux voitures sorties d'une même chaîne de montage. Elles ont exactement la même couleur, la même forme, le même poids, etc. La philosophes qui souscrivent au réalisme des universaux, pensent qu'il faut prendre cette dernière phrase au pied de la lettre, dans le sens suivant. Il y a une seule couleur, disons le rouge, qui se trouve au même moment et entièrement dans chacune des voitures. Le rouge est une chose qui peut être à plusieurs endroits au même moment. De même pour la forme des voitures, ou leur poids. La forme, le poids, la rougeur sont appelés des propriétés. Les réalistes des universaux considèrent donc que les propriétés peuvent exister en plusieurs endroit au même moment.

Ont-ils raison ? C'est un très vaste débat, mais on peut mentionner ici trois objections.

La première vient des nominalistes, leurs principaux adversaires, à qui l'ubiquité fait horreur. Ils soutiennent que nous ne devons pas prendre au pied de la lettre les expressions du type "a et b possède la même propriété F". Selon les nominalistes, ce qui rend vraies de telles phrases est seulement que les deux voitures se ressemblent sous l'aspect de la couleur, ou encore que la rougeur n'est que partiellement localisée dans chacune des deux voitures, à la façon donc nous pouvons être partiellement assis sur deux chaises.

Une seconde objection au réaliste relativement à votre question est qu'il a déformé l'usage du mot "chose". Vous vouliez savoir si deux choses peuvent être à plusieurs endroits au même moment, à quoi le réaliste des universaux répond que les propriétés peuvent l'être. Mais les propriétés ne sont pas de choses, peut-on être tenté de dire. Il y a peut-être en fait deux concepts de "chose" : un concept étroit qui fait référence à des objets macroscopiques solides tri-dimensionnels. En ce sens de choses, il est vraisemblable qu'une même chose ne puisse être à différents endroits au même moment. Mais il existe également un concept large de "chose", qui fait référence à tout ce qui existe ou pourrait exister, à toute entité. En ce sens large de choses, les propriétés sont des choses et il existe des choses qui peuvent se trouver à plusieurs endroits au même moment.

La troisième objection au réaliste des universaux est qu'il a peut-être tort de considérer que la couleur et la forme de la voiture sont localisées dans la voiture. Ce qui possède une localité, qui se trouve à un endroit, est la voiture. Mais la relation entre la voiture et ses propriétés n'est pas une relation de localisation. La voiture a ou possède une forme, mais elle n'est pas occupée par une forme. De même, si la question "Où est la voiture ? " semble parfaitement sensée, la question "Où est la forme de la voiture ?" semble nettement plus bizarre. Peut-être est-ce une erreur que d'attribuer aux propriétés une localisation. Si c'est le cas les propriétés ne sont pas des exemples de choses qui peuvent se trouver exactement à plusieurs endroits au même moment, pour la simple raison qu'elles ne se trouvent nulle part.

PS : A vrai dire, tous les réalistes des universaux ne formulent pas leur position en termes d'ubiquité des propriétés. Une formulation plus prudente, qui échappe à cette dernière objection consiste à dire qu'une même propriété peut être entièrement "eue" (ou encore: possédée, exemplifiée) par deux choses au même moment, sans mentionner la relation de localisation. Mais cette version de la thèse ne permet plus de répondre à votre question...

22 septembre 2010

Posez une question à un spécialiste

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: