RTS Découverte

Posez une question à un spécialiste

Thème

Sélectionnez un sujet

Mail

Pseudo (facultatif)

Âge (facultatif)

Recopiez le texte de l'image

Merci d'utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour vérifier que votre question n'a pas déjà été posée. Les questions auxquelles nous avons déjà répondu ne seront pas traitées.

Ce service ne permet pas de répondre à des questions d'ordre médical personnel (diagnostic, traitement, etc.).

La réponse sera publiée dans cette page d'ici environ deux semaines, sauf difficulté.

A propos de "Questions-réponses"

Ce service permet d’adresser des questions à des spécialistes – dans les domaines ci-dessous – ou de lire les réponses qu’ils ont déjà fournies.

Monde et Société


Philosophie

Afficher plus de Questions-réponses
Olivier Massin [DR]

Olivier Massin

Département de Philosophie

Université de Genève

olivier.massin@unige.ch

Bonjour,

Je ne crois pas, voici trois considérations à l'encontre de votre proposition.

La première est que votre proposition fait de l'amitié quelque chose que nous faisons dans un certain but, le résultat d'une sorte d'intention. Mais souven –la plupart du temps sans doute– ce n'est pas le cas : nous "tombons" amis comme nous tombons amoureux. Paul a rencontré Marc dans la salle d'attente du dentiste, il n'avait aucun projet de lutter contre son sentiment de solitude (Paul a déjà beaucoup d'amis), mais l'un et l'autre ont sympathisé quand Paul a remarqué que Marc lisait "Camping cars Magazine", dont il est lui aussi un lecture assidu. Il y a certainement beaucoup d'histoire de ce type.

Deuxièmement, même si l'amitié était nécessairement quelque chose que nous recherchions dans un certain but, il n'est pas certain que ce but serait aussi interne ou personnel que celui que vous mentionnez (=ne pas se sentir seul). Voici d'autres raisons pour lesquels nous pouvons vouloir avoir des amis :

-pour discuter

-pour jouer au basket

-pour aller au restaurant

-pour découvrir les opinions, le caractère, l'histoire...de quelqu'un d'autre

-pour jouer aux échecs

-pour ne pas être seul (par opposition à ne pas se sentir seul)

...

Troisièmement, si vous aviez raison, alors l'amitié serait peut-être vouée à l'échec. Il n'est pas certain que nous puissions parvenir à nous faire des amis si la seule chose que nous recherchons par là est de nous sentir d'une certaine manière. L'amitié, comme le bonheur ou certaines formes de plaisirs exige sans doute que notre attention soit dirigée non pas vers nous-mêmes, mais vers l'ami potentiel. Si lorsque Paul rencontre Marc, il est focalisé sur la façon dont il se sent lorsque Marc lui parle, il y a peu de chance d'une part que Marc le fasse se sentir moins seul (on se sent assez seul lorsqu'au milieu d'un discussion on ne pense qu'à soi ou à la manière dont on se sent), et il y a peu de chances d'autre part que Marc trouve Paul particulièrement intéressant !

19.10.11