RTS Découverte

Dossier

Dans le cadre de l'exposition COSMOPOLIS, organisée par l'Institut de géographie de l'Université de Neuchâtel en 2011, RTSdécouverte a mis sur pied ce dossier sur la ville, qui reste très actuel. Comment la mondialisation influence-t-elle nos cités? À quoi ressembleront-elles dans 20 ans? Les réponses ici, avec nos experts.

 

[photo: © mickey hoo - Fotolia]

Les commerces des villes 1/5: la typologie des centres

Le Journal du matin (13.07.2015) Malmenés par la concurrence de la vente en ligne, rudoyés par les grands centres commerciaux qui sortent de terre à la périphérie des centres urbains, les petits commerçants sont-ils condamnés? Dressons tout d'abord la typologie des centres villes d'aujourd'hui en observant ce qui se passe à Lausanne avec l’urbaniste Marta Alonso et la city manager Helena Druey.
  • Les enseignes des magasins franchisés, banques et assurances dominent dans les centres-villes. [Yannick Bailly - Keystone]
    Les commerces des villes 1/5: la typologie des centres 04:58  
    Les commerces des villes 1/5: la typologie des centres Malmenés par la concurrence de la vente en ligne, rudoyés par les grands centres commerciaux qui sortent de terre à la périphérie des centres urbains, les petits commerçants sont-ils condamnés? Dressons tout d'abord la typologie des centres villes d'aujourd'hui en observant ce qui se passe à Lausanne avec l’urbaniste Marta Alonso et la city manager Helena Druey. Le Journal du matin (13.07.2015)
  • Un tram dans la rue de la Confédération, l'une des principales artères commerçantes de Genève. [Yves Merckx - CC BY-NC-ND 2.0]
    Les commerces des villes 2/5: le plan d'utilisation du sol 04:48  
    Les commerces des villes 2/5: le plan d'utilisation du sol Nous dressions lundi un état des lieux des centres-villes avec un constat qui s'étend de Lausanne à Genève, de Fribourg à Zurich : la franchisation des centres. Des enseignes identiques partout, mais aussi des vitrines froides, occupées par des banques ou des compagnies d'assurances qui ne créent pas d'animation. Genève s'est dotée d'un outil urbanistique, le plan d'utilisation du sol, afin de garder un centre diversifié et de préserver ce qui peut encore l'être. Le Journal du matin (14.07.2015)
  • La plupart des villes suisses disposent de rues réservées aux piétons. [Laurent Gilliéron - Keystone]
    Les commerces des villes 3/5: la ville sans voitures 05:03  
    Les commerces des villes 3/5: la ville sans voitures L’Union suisse des arts et métiers (USAM) a publié un guide pour la revitalisation des centres-villes, assorti d'exemples concrets. Les villes de Granges (SO) ou de Lenzburg (AG) sont sorties du lot. Elles ont pour point commun d'avoir aménagé des zones piétonnes en leurs centres, ce qui se fait dans de nombreuses autres villes de Suisse. Ces zones piétonnes sont souvent des artères commerçantes. La ville sans voitures, un gage de réussite? Le Journal du matin (15.07.2015)
  • Les commerces anciens se maintiennent dans les centres des villes suisses. [Gaëtan Bally - Keystone]
    Les commerces des villes 4/5: le succès des vieilles boutiques   04:34
    Les commerces des villes 4/5: le succès des vieilles boutiques Ici une quincaillerie, là une droguerie, et tout à coup une mercerie: au milieu des commerces flambants neufs des centres-villes, certaines boutiques semblent sorties d'un autre temps. On imagine des enseignes qui risquent de s'éteindre avec leur clientèle, mais c’est en réalité le contraire. Le Journal du matin (16.07.2015)
  • Le quartier de la Jonction à Genève, théâtre du braquage et de l'intervention de la police mardi vers 13 heures. [RTS]
    Les commerces des villes 5/5: la gentrification   04:50
    Les commerces des villes 5/5: la gentrification La gentrification – phénomène d’embourgeoisement d’une zone de la ville – métamorphose au fil des ans le visage de certains quartiers en ville. Nouveaux habitants, nouveaux visages, nouveaux looks, nouvelles habitudes de consommation: dans le quartier de la Jonction à Genève, le changement est flagrant. Visite guidée avec Silvio Albani, qui travaille à la maison de quartier de la Jonction, avec les explications de Patrick Rérat, professeur à la Faculté de géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne. Le Journal du matin (17.07.2015)
  • Vivre en ville rend-il fou? [Gaetan Bally - Keystone]
    Les villes rendent-elles fou? 08:32  
    Les villes rendent-elles fou? Vivre en ville rend-il fou? C'est le thème de la recherche que vont lancer le département de psychiatrie du CHUV de Lausanne et l'Institut de géographie de l'Université de Neuchâtel. Par Michel Eymann. Invité: Ola Söderström, professeur de géographie sociale et culturelle à l'Université de Neuchâtel. InterCités (07.03.2014)

Des lycéens photographient "Le monde chez soi"

Un exemple de restructuration urbaine

  • L'impact des JO sur les villes organisatrices

    Les villes candidates aux Jeux olympiques proposent souvent des plans ambitieux de restructuration du tissu urbain. Ceci constitue d'ailleurs un plus dans leur candidature. Mais qu'est-ce que cela recouvre concrètement pour les habitants des quartiers concernés? Pour répondre à ces questions, RTSdécouverte a interrogé Claire Mahon, avocate internationale en droits de l'homme, chercheuse associée à l'Institut de hautes études internationales et du développement à Genève.

    Photo aérienne du site des JO 2012, à Londres, deux ans avant son ouverture, le 21 juillet 2010. [AFP]Photo aérienne du site des JO 2012, à Londres, deux ans avant son ouverture, le 21 juillet 2010. [AFP] Vous invitez du monde à la maison… et vous faites le ménage, pour accueillir vos invités dans les meilleures conditions. Quand les villes organisent des événements internationaux, elles font la même chose. Le ménage consiste en destructions de logements insalubres, évictions, déplacements de populations, voire condamnations. Derrière les cortèges d'athlètes des Jeux Olympiques, un autre défilé: celui des sans-abri, des minorités ethniques, des populations défavorisées qui sont déplacées pour ne pas choquer les touristes.

    Deux millions de personnes déplacées

    Le Centre sur les droits du logements et les évictions (COHRE) a passé trois ans à réaliser un rapport de 180 pages sur les dessous de l'organisation des Jeux Olympiques pour sept villes (Séoul, Barcelone, Atlanta, Sydney, Athènes, Pékin et Londres). Ces Jeux Olympiques se sont traduits par le déplacement de plus de deux millions de personnes au cours des 20 dernières années. Ce sont particulièrement les Roms, les sans-abri, les pauvres, les Afro-américains qui ont été touchés. En 1988, 720'000 personnes ont été déplacées de force à Séoul. A Pékin en 2008, on estime que ce sont 1,25 million d'habitants qui ont subi le même sort.

    Qui gagne, qui perd?

    Les déplacements de population prennent plusieurs formes. Les quartiers les plus insalubres sont détruits, leurs résidents étant relocalisés de force. Cela pourrait être positif si on leur proposait un meilleur logement. Mais trop souvent, le remplacement de ces quartiers par des habitations de plus haut standing force des personnes à faible revenu à quitter la ville pour la périphérie. L'offre en logements sociaux ou à loyer modéré s'amenuise. Les minorités et les pauvres sont plus spécifiquement discriminés. De nouvelles lois sont appliquées qui criminalisent les sans-abri (9000 arrêtés à Atlanta). Dans certains pays comme la Chine, les personnes qui tentent de protester sont emprisonnées.

    Les JO ne sont pas l'exception

    Les Jeux Olympiques ne sont pas les seuls à avoir ce type d'impact sur les villes. Toutes les méga-manifestations, Coupe du Monde, Expositions universelles, concours de Miss Univers, sommets de pays, produisent les mêmes effets. Faut-il pour cela les interdire? COHRE et d'autres organisations de droit au logement en appellent plutôt aux villes organisatrices pour qu'elles respectent des directives internationales. Ces directives reconnaissent l'héritage des grandes manifestations mais demandent que tous en bénéficient. Cela fait d'ailleurs partie de la Charte Olympique.

    RTSdécouverte

  • Y aura-t-il toujours plus de monde en ville?

  • Quand les premières grandes migrations économiques ont-elles commencé?

Les exemples de Ouagadougou, Palerme et Hanoï

DOSSIERS SUGGERES