RTS Découverte

Dossier

En Suisse et ailleurs le thème de l'immigration est au coeur des débats. La preuve avec la votation du 9 février 2014 sur "l'immigration de masse". L'initiative de l'UDC, qui vise à réintroduire des plafonds annuels à l'immigration ainsi que des contingents pour les autorisations de séjour en Suisse, a été acceptée par une courte majorité du peuple. L'occasion de s'interroger sur la question de la politique migratoire de notre pays.

 

[Photo: ©Sandro Campardo - Keystone]

La réaction des acteurs de la série "Témoignages sur l'immigration en Suisse"

InterCités (10.02.2014) "InterCités" revient ce lundi sur le résultat des votations fédérales de dimanche, et (re)donne la parole aux acteurs de la série "Témoignages sur l'immigration en Suisse", diffusée du 27.01.2014 au 31.01. 2014. A cette occasion, Leila, jeune Française de 36 ans, ingénieure en environnement, Raymond Surchat, directeur d’un grand hôtel fribourgeois ou encore Jean-Claude Marchant, 62 ans, fraîchement retraité et père célibataire, avaient été interviewés sur cette thématique de la migration, livrant leur propre regard et leur conception de la réalité. Leurs réactions face aux résultats des votations.
  • Leila, Française de 36 ans d'origine afghane, vit depuis neuf ans en Suisse. [Stéphane Deleury - RTS]
    La réaction des acteurs de la série "Témoignages sur l'immigration en Suisse" 11:13  
    La réaction des acteurs de la série "Témoignages sur l'immigration en Suisse" "InterCités" revient ce lundi sur le résultat des votations fédérales de dimanche, et (re)donne la parole aux acteurs de la série "Témoignages sur l'immigration en Suisse", diffusée du 27.01.2014 au 31.01. 2014. A cette occasion, Leila, jeune Française de 36 ans, ingénieure en environnement, Raymond Surchat, directeur d’un grand hôtel fribourgeois ou encore Jean-Claude Marchant, 62 ans, fraîchement retraité et père célibataire, avaient été interviewés sur cette thématique de la migration, livrant leur propre regard et leur conception de la réalité. Leurs réactions face aux résultats des votations. InterCités (10.02.2014)
  • "Marianne" vit au Locle depuis 30 ans. [Sandro Campardo - Keystone]
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (1/6): "Marianne", Le Locle 11:14  
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (1/6): "Marianne", Le Locle A la veille de la votation du 9 février sur l’immigration, la libre circulation et les travailleurs étrangers sont au cœur du débat. Du Locle au centre-ville zurichois, du Tessin à l’Arc lémanique, les journalistes de la RTS se sont immergés dans le quotidien d’habitants pour capter leur regard, leur réalité, sur la thématique de la libre circulation des personnes. Marianne (prénom d’emprunt), la cinquantaine, vit au Locle depuis trente ans. Au chômage depuis plusieurs mois, elle tente en vain de retrouver un emploi dans l’horlogerie en perfectionnant ses compétences dans un atelier qui accueille des demandeurs d’emploi. Elle se sent victime du phénomène des frontaliers. Au Locle, des centaines de travailleurs français franchissent chaque jour la frontière. Marianne se retrouve en compétition avec cette main d’œuvre étrangère. Sa journée type commence à 5 heures du matin, un réveil matinal rendu obligatoire pour éviter les embouteillages provoqués par les Français le matin de bonne heure au Locle. Par Rouven Gueissaz, avec l'interview de Jean-Nath Karakash, conseiller d'Etat socialiste neuchâtelois en charge de l'Economie et de l'Action Sociale. Le Journal du matin (27.01.2014)
  • Leila, Française de 36 ans d'origine afghane, vit depuis neuf ans en Suisse. [Stéphane Deleury - RTS]
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (2/6): Leila, Zurich 08:10  
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (2/6): Leila, Zurich A la veille de la votation du 9 février sur l’immigration, la libre circulation et les travailleurs étrangers sont au cœur du débat. Du Locle au centre-ville zurichois, du Tessin à l’Arc lémanique, les journalistes de la RTS se sont immergés dans le quotidien d’habitants pour capter leur regard, leur réalité, sur la thématique de la libre circulation des personnes. Leila est Ingénieure en environnent, employée par une multinationale établie à Baden dans le canton d'Argovie. Cette Française de 36 ans d'origine afghane a étudié en Allemagne. Depuis neuf ans en Suisse, elle vit dans un grand appartement au cœur de Zurich avec son ami français, lui aussi cadre. Cédric a choisi de scolariser son enfant de neuf ans à l'école publique. Plongée parmi les cerveaux européens que l'économie suisse est allée chercher dans les pays voisins. Des étrangers bien payés, peu attachés à la Suisse et qui ignorent tout du débat actuel sur l'immigration. Par Stéphane Deleury. Le Journal du matin (28.01.2014)
  • Jean-Claude cherche un appartement sans succès depuis environ un an. [Thibaut Schaller - RTS]
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (3/6): Jean-Claude, Morges   06:12
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (3/6): Jean-Claude, Morges A la veille de la votation du 9 février sur l'immigration, la libre circulation et les travailleurs étrangers sont au cœur du débat. Du Locle au centre-ville zurichois, du Tessin à l'Arc lémanique, les journalistes de la RTS se sont immergés dans le quotidien d'habitants pour capter leur regard, leur réalité, sur la thématique de la libre circulation des personnes. Jean-Claude, 62 ans, est fraîchement retraité et père célibataire. Malgré un revenu assuré (AVS) et malgré sa proposition de payer six mois de loyer à la conclusion d'un contrat de bail, Jean-Claude cherche un appartement sans succès depuis environ un an. Il estime que la croissance économique n'a pas profité à tout le monde, que l'augmentation démographique a causé un problème auquel la société n'a pas trouvé de réponse. Par Thibaut Schaller. Le Journal du matin (29.01.2014)
  • Naïma Serroukh a quitté le Maroc pour s’installer à Nidau il y a quinze ans. [Alain Arnaud - RTS]
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (4/6): Naïma, Nidau   08:11
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (4/6): Naïma, Nidau A la veille de la votation du 9 février sur l'immigration, la libre circulation et les travailleurs étrangers sont au cœur du débat. Du Locle au centre-ville zurichois, du Tessin à l'Arc lémanique, les journalistes de la RTS se sont immergés dans le quotidien d'habitants pour capter leur regard, leur réalité, sur la thématique de la libre circulation des personnes. Voici 15 ans que Naïma Serroukh a quitté le Maroc pour s'installer à Nidau, juste à côté de Bienne. Juriste de formation, cette mère de famille s'engage pour l'intégration des migrants, dans sa commune et en Suisse, où elle agit comme formatrice d'adultes et médiatrice culturelle. Elle milite aussi pour les francophones de Nidau, qui n'ont plus la possibilité de scolariser leurs enfants en français. La mesure concerne directement son fils cadet, qui devra faire ses écoles en allemand, or Naïma Serroukh ne veut pas "d'un étranger à la maison". Par Alain Arnaud. Le 12h30 (29.01.2014)
  • Raymond Surchat est directeur d’un grand hôtel fribourgeois. [Pietro Bugnon - RTS]
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (5/6): Raymond, Fribourg   06:38
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (5/6): Raymond, Fribourg A la veille de la votation du 9 février sur l’immigration, la libre circulation et les travailleurs étrangers sont au cœur du débat. Du Locle au centre-ville zurichois, du Tessin à l’Arc lémanique, les journalistes de la RTS se sont immergés dans le quotidien d’habitants pour capter leur regard, leur réalité, sur la thématique de la libre circulation des personnes. Raymond Surchat est directeur d’un grand hôtel fribourgeois. Cet établissement familial emploie une cinquantaine d’employés. Une vingtaine d’entre eux sont étrangers et sont arrivés en Suisse grâce à la libre circulation. Sans eux, l’hôtel ne tournerait tout simplement pas. Par Pietro Bugnon. Le Journal du matin (30.01.2014)
  • Andrea, Lugano [gehri.com]
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (6/6): Andrea, Lugano   05:53
    Témoignages sur l'immigration en Suisse (6/6): Andrea, Lugano A la veille de la votation du 9 février sur l’immigration, la libre circulation et les travailleurs étrangers sont au cœur du débat. Du Locle au centre-ville zurichois, du Tessin à l’Arc lémanique, les journalistes de la RTS se sont immergés dans le quotidien d’habitants pour capter leur regard, leur réalité, sur la thématique de la libre circulation des personnes. Andrea est propriétaire d'une entreprise de carrelage à Lugano. Ce secteur est l'un des plus touchés par la pression exercée par les "padroncini", ces petits patrons et indépendants italiens. Andrea est également enseignant à temps partiel à l'école professionnelle cantonale SPAI, à Bellinzone. Il dénonce ce phénomène qui touche le secteur de la construction et l'artisanat au Tessin. Par Nicole Della Pietra. Le Journal du matin (31.01.2014)
  • Spécial votation - Immigration trop massive ? [RTS]
    Spécial votation - Immigration trop massive ? 61:17  
    Spécial votation - Immigration trop massive ? La Suisse doit-elle reprendre le contrôle de son immigration ? C'est ce que souhaite l'UDC avec son initiative "contre l'immigration de masse " qui veut le retour des contingents. Pour ses opposants, c'est la votation de tous les dangers. Ils redoutent l'écroulement de la voie bilatérale en cas d'acceptation. La libre circulation produit-elle trop d'effets négatifs ou est-elle essentielle à la prospérité de notre pays ? Est-elle néfaste ou nécessaire ? Infrarouge (22.01.2014)
  •  [Gaetan Bally - Keystone]
    La Suisse a-t-elle un problème d'immigration? 01:30  
    La Suisse a-t-elle un problème d'immigration? Gianni d'Amato, Directeur du Forum suisse pour l'étude des migrations et de la population, Université de Neuchâtel Découverte (22.11.2010)
  •  [NIKOS ARVANITIDIS 
 - Keystone]
    L'immigration a-t-elle toujours été perçue comme négative? 01:50  
    L'immigration a-t-elle toujours été perçue comme négative? Gianni d'Amato, Directeur du Forum suisse pour l'étude des migrations et de la population, Université de Neuchâtel Découverte (22.11.2010)
  •  [Laurent Gillieron - Keystone]
    Vers une harmonisation des différentes pratiques migratoires?   01:29
    Vers une harmonisation des différentes pratiques migratoires? Interview de Cesla Amarelle, Professeur de droit au Centre de droit des migrations (CDM), Université de Neuchâtel Découverte (22.11.2010)
  • Passeport suisse. [Anthony Anex - Keystone]
    Qui a le droit d'être suisse?   53:18
    Qui a le droit d'être suisse? En Suisse, comme ailleurs, le droit de la nationalité est le produit de traditions juridiques autant que de conceptions de la citoyenneté. La perspective historique met en lumière les enjeux actuels dans un contexte de forte mobilité des populations. Analyse avec Brigitte Studer, professeure d’histoire contemporaine (histoire suisse et histoire générale) à l’Université de Berne.Une émission en direct de Nicole Duparc Babylone (28.03.2013)
  •  [Lee Jae-Won - Reuters]
    Les frontières: que disent-elles de nous? 24:04  
    Les frontières: que disent-elles de nous? Et pourtant elle bouge. Les frontières semblent figées pour l’éternité, soumises aux seuls désirs du politique. "C’est la nature qui décide", affirme pourtant Daniel Gutknecht, géomètre chez Swisstopo, l’Office fédéral de la topographie. Au gré de la fonte des glaciers, d’une renaturation d’un cours d’eau, il faut parfois déplacer le trait de plusieurs dizaines de mètres. Un restaurant de haute montagne se retrouve du côté suisse, alors qu’il était jusqu’ici italien. La frontière n’est pas un absolu. Elle est ce périmètre mouvant qui épouse le décor. Vacarme (15.04.2013)
  •  [Salvatore Di Nolfi / Keystone]
    Le jeu du passeur 23:55  
    Le jeu du passeur Gymnase de Bienne, matin calme. Soudain, les bombes tombent, des sirènes retentissent, les étudiants se jettent à terre. Depuis quelques années, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) conçoit un jeu de rôle nommé "Passage" où il s’agit pour les participants de vivre, de la manière la plus frontale possible, la situation d’une victime de guerre jusqu’au moment où elle parvient à trouver un abri dans un pays d’accueil. Le jeu, animé par des réfugiés, n’est pas seulement une mise en scène. Il est une expérience-limite où les frontières traversées permettent un questionnement sur la notion d’asile. Vacarme (16.04.2013)
  •  [Mussklprozz - wikimedia commons]
    Le goût du roesti 23:03  
    Le goût du roesti Un soir de mars, des historiens, des politiciens, des sociologues, se réunissaient à Fribourg pour discuter de la Suisse romande, de son identité et de son territoire. A l’initiative du magazine "L’Hebdo", autour du livre de l’historien Georges Andrey ("La Suisse romande: une histoire à nulle autre pareille" Editions du Belvédère), il s’agissait de mettre en question nos frontières intérieures. Comment une minorité linguistique se définit forcément par opposition à la majorité? Qu’est-ce qui fait corps dans une région par essence si fragmentée? Vacarme (17.04.2013)
  • Nos frontières: garantes de nos peur ou de notre générosité. [Richard Villalon - Fotolia]
    Le rôle de la Suisse pendant la 2e Guerre   23:46
    Le rôle de la Suisse pendant la 2e Guerre Un petit matin dans le tram. Anneliese Bollag avait 16 ans lorsqu’elle a traversé la frontière genevoise depuis la France, en tirant sa mère d’un ravin. Juive allemande, dont le père est mort en déportation, elle a ensuite pris le tram vers la rade. C’était en 1942. Face aux débats sans fin sur le rôle de la Suisse pendant la Deuxième Guerre, retour au témoignage. L’historienne Ruth Fivaz-Silbermann, spécialiste de la frontière franco-suisse, met en perspective une période où la frontière suisse était une promesse de vie sauve. Vacarme (18.04.2013)
  •  [Peter Schneider - Keystone]
    Des nomades dans la neige   23:29
    Des nomades dans la neige L’aube s’avance sur Pontarlier. Les ouvriers de l’usine Dentsply Maillefer rentrent en silence dans le car qui les mène à Ballaigues. Une heure de route, dans un embouteillage sans fin, pour à peine 30 kilomètres. Dans le village vaudois, le syndic est ravi de ce va-et-vient qui remplit les caisses de sa municipalité. Mille frontaliers pour mille habitants. Alors que la question est parfois abordée sous l’angle de l’invasion, elle est décrite ici comme une chance pour les deux bords. Vacarme (19.04.2013)
  • Bonjour la Suisse: Ils ont choisi la Suisse 1/5 [RTS]
    Bonjour la Suisse (1/5) - Ils ont choisi la Suisse 42:37  
    Bonjour la Suisse (1/5) - Ils ont choisi la Suisse Chaque année, plus de 150'000 étrangers immigrent en Suisse. Quels sont leurs espoirs? Trouvent-ils le bonheur dans notre pays? Comment s'intégrent-ils? A travers les histoires de quatre familles, ce feuilleton documentaire dévoile les trajectoires contrastées de ces nouveaux arrivants.
    Production: Gaspard Lamunière
    Le doc feuilleton (29.05.2015)
  • Bonjour la Suisse: Aller simple? 2/5 [RTS]
    Bonjour la Suisse (2/5) - Aller simple? 43:03  
    Bonjour la Suisse (2/5) - Aller simple? Les quatre familles s'installent en Suisse. Malgré l'espoir d'une vie meilleure, chacune appréhende cette étape. Les Italiens se heurtent aux problèmes administratifs, les Bavarois peinent à faire le deuil de leur passé, la famille écossaise se résigne à une séparation momentanée et le réfugié syrien dépose sa demande d'asile à Vallorbe.
    Production: Gaspard Lamunière
    Le doc feuilleton (05.06.2015)
  • Le Conseil fédéral doit gérer les conséquences du scrutin des Suisses [RTS]
    Le CF doit gérer les conséquences du scrutin sur l'immigration   01:36
    Le CF doit gérer les conséquences du scrutin sur l'immigration Bien que prônant initialement le rejet de cette initiative, il doit désormais mettre en place des mesures visant à son application. 12h45 (10.02.2014)
  •  [Laurent Gillieron - KEYSTONE]
    La Suisse doit-elle avoir peur de grandir?   28:10
    La Suisse doit-elle avoir peur de grandir? Emission spéciale après le vote sur l'immigration de masse, présentée par Simon Matthey-Doret. La parole est donnée aux auditeurs, avec la participation de René Schwok, professeur au "Global Studies Institut" de l'Université de Genève, Jacques Lévy, spécialiste de géographie politique, professeur à l'EPFL, et Chrystel Domenjoz, correspondante parlementaire de RTSinfo à Berne. En Ligne Directe (10.02.2014)
  • La Suisse a activé la clause de sauvegarde pour limiter l'immigration liée à la libre circulation des personnes. [Aleksandar Videnovic - Fotolia]
    La clause de sauvegarde décryptée   07:47
    La clause de sauvegarde décryptée La clause de sauvegarde décidée mercredi 24 avril 2013 par le Conseil fédéral vise à freiner l'arrivée de travailleurs de l'Union européenne en Suisse dès le 1er mai 2013. A qui s'adresse cette clause de sauvegarde? Quelles solutions alternatives s’offrent à un employeur qui a besoin d’engager une personne provenant de l’étranger et que le quota est dépassé? Le point sur les aspects pratiques de cette clause avec un spécialiste. On en parle (26.04.2013)
  • Clause toujours [RTS]
    Faut-il limiter l'afflux de migrants européens?   10:57
    Faut-il limiter l'afflux de migrants européens? La clause de sauvegarde, si elle est activée, permettra à la Suisse de limiter le nombre de permis de travail de longue durée octroyée aux migrants des pays voisins pour la première fois: France, Allemagne, Italie. Avant même son activation, la mesure est très controversée, reportage. Mise au Point (07.04.2013)
  • Les migrants silencieux [DR]
    Les migrants silencieux   32:48
    Les migrants silencieux En quête d'une vie meilleure, des milliers de requérants d'asile débarquent en Suisse. Parmi eux il y a des Sourds. Le Centre de Vallorbe en accueille entre 3 et 4 par année. Ils sont particulièrement démunis. Ils ne connaissent ni le français ni la Langue des signes française. Signes (23.03.2013)
  • Un minaret en plastic prône devant le Palais Fédéral à Berne en 2011 lors d'une manifestation organisée par le Conseil Central Islamique Suisse (CCIS). [Fabrice Coffrini - AFP]
    Medias suisses: la figure de l’étranger   53:10
    Medias suisses: la figure de l’étranger Quelles sont les différences et les similitudes entre l’italophobie des années 70 et l’islamophobie des années 2000?Avec Anaid Lindemann et Elisa Banfi, islamologues et politologues , collaboratrices scientifiques dans le cadre du projet de recherche Eurislam: "Finding a Place for Islam in Europe".Une émission en direct de Laurence Froidevaux Babylone (23.01.2013)
  • Un demandeur d'asile dans un taudis à Rome. [RTS]
    Rester à tout Prix: la Suisse eldorado pour les demandeurs d’asile ?   09:26
    Rester à tout Prix: la Suisse eldorado pour les demandeurs d’asile ? Les requérants d'asile passent souvent par l'Italie avant d'arriver en Suisse. Un reportage comparatif entre la Suisse et l’Italie montre la différence frappante de conditions de vie pour les requérants. Mise au Point (23.09.2012)

Temps présent (07.11.13)

  • Secondos, la Suisse à fleur de peau

    La Suisse des "secondos", à la fois tiraillés et renforcés par leur double identité.

Un peu d'histoire

  • Les migrations en Suisse

    La Suisse accueille aujourd'hui environ 20% d'étrangers. Retour sur les grandes vagues d'immigration dans l'histoire de la Suisse.

    La Suisse a connu sa vague migratoire la plus importante entre 1951 et 1970 avec l'arrivée de 2,68 millions d'étrangers. [©Stock Creative - Fotolia]La Suisse a connu sa vague migratoire la plus importante entre 1951 et 1970 avec l'arrivée de 2,68 millions d'étrangers. [©Stock Creative - Fotolia] La première vague
    La première grande vague d'immigration était constituée de dizaines de milliers de huguenots -réfugiés protestants- arrivés en Suisse en 1686 après que Louis XIV a interdit le protestantisme sur le territoire Français. Dans l'Ancien Régime - soit la période entre la conquête du Pays de Vaud par Berne en 1536 et l'avènement de la République helvétique en 1798 -, le nombre d'étrangers vivant sur le territoire Suisse était faible. En 1836, ils ne constituaient encore que 2,5% de la population.

    Les forces de travail
    La deuxième révolution industrielle, la construction et la densification du réseau ferroviaire furent à l'origine d'une deuxième vague entre 1888 et la Première Guerre mondiale. Les immigrés remplacèrent les forces de travail - soit 12% de la population suisse - qui avaient quitté le pays durant la seconde moitié du XIX siècle. Près de 260'000 personnes immigrèrent en Suisse, la grande majorité d'entre elles provenant des pays voisins. La proportion des Allemands et des Français allait en diminuant, tandis que celle des travailleurs italiens ne cessait de croître. L'immigration se concentra dans les grandes villes.

    Après la guerre
    Après la Première Guerre mondiale, l'entrée et le séjour firent l'objet d'un contrôle plus sévère et d'une limitation. Pendant les deux guerres mondiales et la crise économique des années 1930, l'immigration s'est tarie presque complètement. La plupart des immigrants étaient des Suisses rentrant chez eux.

    La plus importante vague migratoire
    Le boom économique de l'après-guerre s'accompagna d'un besoin massif de main-d'œuvre. Le recrutement de travailleurs étrangers, dès 1947, à l'origine envisagé comme temporaire, obéissait au principe de la rotation: les autorisations de séjour étaient limitées dans le temps; après une brève période de travail, les saisonniers étaient censés rentrer chez eux. La Suisse connut la vague migratoire la plus importante à ce jour entre 1951 et 1970 avec l'arrivée de 2,68 millions d'étrangers disposant d'un permis annuel ou d'établissement.

    Réduction de l'immigration
    De 1963 à 1971, l'immigration fut progressivement réduite de 60%. La récession des années 1974 à 1976 mit fin à la longue phase d'immigration de travailleurs de l'après-guerre. Plus de 300'000 étrangers durent retourner dans leur pays, ce qui valut à la Suisse le reproche de les utiliser comme "amortisseurs conjoncturels". Cependant, l'immigration ne cessa jamais tout à fait. Depuis 1998, on a constaté une nouvelle augmentation légère, régulière. Le 1er juin 2002, la libre circulation des personnes était introduite pour les ressortissants de l'Espace économique européen. Elle s'est étendue aux États ayant rejoint l'UE en 2004 et 2007. Pour les ressortissants des autres nations, seuls sont désormais admis des spécialistes très qualifiés qui ne peuvent être recrutés dans les États membres de l'UE et de l'AELE.

    L'importance de l'immigration
    S'il n'y avait pas eu d'immigration depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la Suisse compterait un quart d'habitants en moins. Le nombre d'immigrés et leur provenance furent toujours très influencés par le développement économique et les objectifs de la politique fédérale envers les étrangers. Les immigrés, de leur côté, fournissent un apport important à la vie économique, scientifique et culturelle de la Suisse.

    RTSdécouverte

    Source: Dictionnaire historique de la Suisse

  • De quand datent les premières migrations?