RTS Découverte

Dossier

Alors que des dizaines de milliers de migrants tentent de traverser les frontières pour se mettre en lieu sûr, on peut s'interroger sur la nature de ces séparations entre les États. Comment les frontières sont-elles nées? Pourquoi? Comment évoluent-elles? Les réponses dans ce dossier.

 

[photo: © gelilewa-Fotolia]

Qu'est-ce qu'une frontière? Comment choisit-on son emplacement?

Découverte (03.12.2015) L'emplacement précis d'une frontière est important. Imaginez par exemple un alpiniste bloqué au sommet du Mont-Blanc. Qui doit aller le secourir, les sauveteurs français ou italiens? Interview de Juliet Fall et Bernard Debarbieux, professeurs à l'Université de Genève.
  • Le Mont-Blanc, à cheval entre France et Italie [PHOTOERICK - Fotolia]
    Qu'est-ce qu'une frontière? Comment choisit-on son emplacement? 03:51  
    Qu'est-ce qu'une frontière? Comment choisit-on son emplacement? L'emplacement précis d'une frontière est important. Imaginez par exemple un alpiniste bloqué au sommet du Mont-Blanc. Qui doit aller le secourir, les sauveteurs français ou italiens? Interview de Juliet Fall et Bernard Debarbieux, professeurs à l'Université de Genève. Découverte (03.12.2015)
  • Borne entre les frontières suisse et française à Genève [Marc Mongenet - Wikimedia Commons]
    Comment délimite-t-on une frontière? 03:52  
    Comment délimite-t-on une frontière? En Suisse notamment, des bornes marquent les limites du territoire. Interview de Juliet Fall et Bernard Debarbieux, professeurs à l'Université de Genève. Découverte (03.12.2015)
  • Ancienne carte de l'Europe [moonrise - Fotolia]
    Comment les frontières ont-elles évolué? 03:37  
    Comment les frontières ont-elles évolué? Au Moyen-Age, le roi de France avait autorité sur un territoire déterminé par la présence de ses sujets. Interview de Juliet Fall et Bernard Debarbieux, professeurs à l'Université de Genève. Découverte (03.12.2015)
  • Mur d'Hadrien [Steven Fruitsmaak  - Wikimedia/Commons]
    Les frontières "murées" sont-elles propres à nos sociétés modernes?   04:42
    Les frontières "murées" sont-elles propres à nos sociétés modernes? Même si un mur peut paraître rassurant, il est le plus souvent facile à contourner. Interview de Juliet Fall et Bernard Debarbieux, professeurs à l'Université de Genève. Découverte (03.12.2015)
  • Agents de Frontex, l'agence chargée de surveiller les frontières extérieures de l'Europe [THANASSIS STAVRAKIS - Keystone]
    Les frontières changent-elles de fonction?   04:41
    Les frontières changent-elles de fonction? La Méditerranée qui, durant des siècles, était un lieu de rencontre devient aujourd'hui une nouvelle frontière à franchir. Interview de Juliet Fall et Bernard Debarbieux, professeurs à l'Université de Genève. Découverte (03.12.2015)
  • Carte de la Crimée [pablofdezr - Fotolia]
    Peut-on modifier les frontières?   03:34
    Peut-on modifier les frontières? Il est assez difficile pour deux Etats de modifier leur frontière commune selon un commun accord. Un exemple récent: l'annexion de la Crimée par la Russie. Interview de Juliet Fall et Bernard Debarbieux, professeurs à l'Université de Genève. Découverte (03.12.2015)
  • Manifestation en faveur de l'indépendance de la Catalogne [EMILIO MORENATTI - Keystone]
    Ecosse, Catalogne... Pourquoi ce retour au nationalisme, voire au régionalisme?   01:14
    Ecosse, Catalogne... Pourquoi ce retour au nationalisme, voire au régionalisme? Ces régions qui souhaitent obtenir l'autonomie semble rassurées par l'appartenance à une entité plus grand: l'Europe. Interview de Juliet Fall et Bernard Debarbieux, professeurs à l'Université de Genève. Découverte (03.12.2015)
  • Mur de Berlin [Bruno Bernier - Fotolia]
    Que provoque la création d'une frontière?   06:00
    Que provoque la création d'une frontière? Administrations, système juridique, monnaies... Les habitants d'une même région se trouvent parfois séparés par bien plus qu'une nouvelle frontière. Interview de Juliet Fall et Bernard Debarbieux, professeurs à l'Université de Genève. Découverte (03.12.2015)
  • Le philosophe Auguste Comte. [DP]
    Un monde sans frontières est-il possible? 25:46  
    Un monde sans frontières est-il possible? Crise des réfugiés, crise des migrants... autant de crises qui se figent sur un même objet: nos frontières, que certains veulent ouvrir quand d'autres ne pensent qu'à les renforcer.

    Il y a plus d'un siècle, le philosophe positiviste Auguste Comte avançait une idée: et si nous visions l'universalité?
    Invité : Maxime Rottzeter
    Philo in vivo (07.07.2016)
  • Portail d'un eruv à Avnei Eitan, sur les hauts du Golan. [netanel_h - CC BY SA]
    "Frontières", de l'écrivain Olivier Weber 53:04  
    "Frontières", de l'écrivain Olivier Weber "Franchir les frontières pour Olivier Weber, cʹest lʹoccasion de portraits en tous genres avec humour, enchantement et gravité, mais aussi de réflexions sur la mondialisation, les fissures des confins et la planète de demain, le tout dans la tradition des grands récits de voyages littéraires." (source: Paulsen) Babylone (12.04.2016)
  • Claudio Magris. [Andreu Dalmau - EPA/Keystone]
    Guerre et frontière 15:17  
    Guerre et frontière Si la frontière traverse l’œuvre de Claudio Magris, la guerre assiège son dernier livre. Parler de la guerre pour inventer la paix, ne pas se taire. Dans son dernier roman "Nulla a procedere" (Edizioni Garzanti), l’écrivain raconte les silences de sa ville, Trieste, sur le seul four crématoire actif en Italie. Quels sont les silences que nous construisons aujourd’hui sur la question des migrations? Quel rôle joue les frontières? Avec quelle politique? Pour Claudio Magris, les frontières sont en nous, elles traversent aussi nos sociétés. Que savons-nous de la vie des migrants qui vivent pourtant dans nos quartiers, s’interroge l’écrivain? L’Europe est-elle en train de perdre ses valeurs? Haute définition invite Claudio Magris à partager son regard d'intellectuel italien "cosmopolite" sur les désordres qui troublent notre époque. Haute définition (06.12.2015)

Focus

  • Naissance historique des frontières

    Les frontières séparant les États sont tout sauf immuables. Au cours de l'Histoire, elles ont été sans cesse redéfinies par les conflits, les traités et la recherche de formes d’optimisation pour toutes les parties.

    Vestiges du mur d'Hadrien constuit dès 122 ap. J-C et traversant l'Angleterre sur toute sa largeur [Steven Fruitsmaak  - Wikimedia Commons]Vestiges du mur d'Hadrien constuit dès 122 ap. J-C et traversant l'Angleterre sur toute sa largeur [Steven Fruitsmaak - Wikimedia Commons]
    Pour délimiter la partie occidentale de leur Empire, les Romains avaient les limes, un système de fortifications établi le long de certaines de ses frontières. A l'époque déjà ces zones représentaient bien plus qu'une simple ligne de démarcation. Elles servaient de lieu de départ pour les opérations offensives et étaient constituées de camps militaires et de champs, cultivés pour nourrir les troupes. A la différence de nos frontières modernes, les "frontières" romaines ne résultaient pas d'accords avec les pays voisins mais des seules considérations stratégiques de l'Empire.

    Une féodalité sans frontières
    Au temps de la féodalité, en Europe, on ne conçoit pas clairement la notion d'État ni de ses limites territoriales. L'autorité des puissants s'exerce sur les hommes plutôt que sur les territoires qui s'étendent ou rétrécissent au gré des victoires ou des défaites. Les aires sur lesquelles s’exerce l’autorité des souverains varient donc en fonction des guerres et de la fidélité dont font preuve les vassaux envers leurs seigneurs.

    A l'époque carolingienne (VIIIe au Xe siècle), comme chez les Romains d'ailleurs, ces zones mal définies sont des lieux de confrontation, souvent appelés "marches". Toujours remises en causes au gré des conflits, les frontières de ces régions ne sont pas matérialisées, comme elles pouvaient l'être chez les Romains, par des fortifications. Pour les voyageurs du Moyen-Age, le sentiment de "passer une frontière" venait uniquement du fait de changer de langue, de coutumes et de seigneur.

    Les royaumes et leurs frontières
    Les temps changent au cours des cinq derniers siècles du Moyen-Age, lorsque la montée en puissance des monarques remet en cause le système féodal. Les souverains d'alors se dotent d'une ébauche d'organes centraux et se font représenter par des administrateurs, créant de fait les prémisses de ce qu'on appellera plus tard un État. Il faudra attendre la Renaissance pour que ces États bénéficient d'une représentation plus physique grâce aux premières cartes dessinées. Les populations commencent à se reconnaître à la fois dans un souverain et dans un territoire.

    Les monarchies ressentent alors le besoin de s'inscrire dans des frontières précises et les rois eux-mêmes conçoivent le principe d'un État à la fois centralisé et unifié. La fixation des limites est parfois accompagnée de politiques linguistiques, comme celle de François Ier d'imposer le français comme seule langue administrative du royaume.   

     

    Tiré de: "La naissance historique des frontières, de la féodalité aux nationalités" (Jean-Pierre Bois, Prof. d'histoire, université de Nantes)

Les frontières naturelles de la Suisse

  •