Modifié le 25 février 2013

L'Observatoire des footballeurs professionnels

Des statistiques pour expliquer la hiérarchie des clubs
Des statistiques pour expliquer la hiérarchie des clubs [ - CIES]
Créé en 2005 par une collaboration entre l’Université de Neuchâtel et celle de Franche-Comté à Besançon, l’observatoire des footballeurs professionnels offre un recensement régulier sur la démographie des joueurs évoluant dans 36 championnats européens de première division.

Les indicateurs statistiques développés par l’Observatoire permettent d’expliquer la hiérarchie des clubs en fonction de la composition de leurs équipes, les aidant ainsi à gérer au mieux leurs effectifs. De nombreux paramètres sont pris en compte, tels que l’âge des footballeurs, le nombre de matches joués, les pays d’origine, les lieux de formation, ou encore l’expérience dans l’équipe nationale.

Le Brésil premier exportateur

Dans l’étude démographique de janvier 2010, on apprend notamment que les expatriés constituent en moyenne 32,7% des effectifs. Plus le niveau d’un championnat est élevé, plus les clubs qui en font partie emploient des footballeurs expatriés. Le Brésil reste le pays qui exporte le plus de footballeurs. Le nombre de joueurs ayant grandi là-bas a cependant fortement baissé par rapport à l’an passé. «Cette diminution peut être interprétée comme un indice d’épuisement du réservoir de joueurs disponibles», commente Loïc Ravanel, géographe de l’Université de Franche-Comté et co-initiateur de l’Observatoire. L’émergence de nouveaux réseaux en dehors de l’Europe peut aussi expliquer cette évolution. De même que le regain d’attractivité du championnat brésilien, qui offre la possibilité aux clubs de conserver quelques talents supplémentaires.

Informations précieuses pour les clubs

L’Observatoire propose entre autres une liste des footballeurs de moins de 23 ans les plus prometteurs, par ligue et par poste. Il offre des analyses prenant en compte l’ensemble des trajectoires professionnelles des joueurs. Il est ainsi possible de suivre l’évolution de leur carrière et de déterminer les éléments susceptibles d’assurer une certaine stabilité à l’équipe. Ces informations sont précieuses pour les clubs comme pour les médias.

RTSdécouverte, avec la collaboration d'Igor Chlebny, collaborateur scientifique de l'Université de Neuchâtel

Pour en savoir plus, consultez le site du CIES

Publié le 07 juin 2010 - Modifié le 25 février 2013