Questions - Réponses

Société

Selon une thèse récemment publiée (LES PÉLASGES, PRÉCURSEURS DE LA CIVILISATION GRECO-ROMAINE, Mathieu Aref) le linéaire B déchiffré par Ventris et Chadwick ne serait pas un vieux dialecte grec mais le fameux "pélasgique ancien". Pourquoi fait-on alors remonter aussi loin la civilisation grecque alors qu'elle ne débute qu'en -776 (jeux olympique) ?

Question de Denys D'halicarnasse (26 ans)

Paul Schubert

Réponse de Paul Schubert

Professeur

Langue et littérature grecques

Université de Genève

La civilisation grecque remonte à une époque bien plus ancienne que les Jeux Olympiques (776 av. J.-C.) : les Grecs arrivent en effet dans la péninsule balkanique vers le début du deuxième millénaire av. J.-C. et nous possédons de nombreuses traces archéologiques de leur présence. En ce qui concerne la thèse de Mathieu Aref, elle part peut-être d'un bon sentiment, mais elle ne repose pas sur une base scientifique solide et reconnue : aucun spécialiste sérieux du linéaire B ne met aujourd'hui en doute l'interprétation selon laquelle ce système d'écriture transcrit du grec. Le "pélasgique ancien" est une chimère : dès l'Antiquité, les Grecs appliquaient l'étiquette de "pélasgique" à toute trace d'une présence très ancienne.

Dans certains cas, il pouvait s’agir de vestiges de populations présentant des caractéristiques pré-helléniques ; mais de là à vouloir identifier un groupe défini et homogène (les Pélasges), il y a un pas que l'on ne peut pas franchir en l'état actuel de nos connaissances. Il est important de clarifier ce point car la notion d'un peuple pélasge pré-hellénique pourrait être exploité par des courants à tendance nationaliste (a priori je n'ai évidemment aucune raison de penser que ce soit là l'intention de M. Aref).

13 mars 2017

Posez une question à un spécialiste

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: