RTS Découverte

Dossier

Le service public, c'est être au service du public. Et "être au service du public, c'est se permettre l'élégance de la démocratie", selon les mots du Français Christian Schiaretti, le directeur du Théâtre national populaire de France. En Suisse, cette mission de l'Etat, financée par nos impôts ou des redevances, est parfois décriée. Au fond, qu'est-ce que le service public? En quoi est-il important d'avoir des médias de service public? Difficile de répondre objectivement à cette question lorsque l'on est soi-même au service d'un média... de service public! C'est pourtant le défi que RTS Découverte tente de relever avec ce dossier. Le point ici avec des experts, une infographie et des liens utiles.

 

[Crédit photo: Laurent Bleuze - RTS]

Qu'est-ce que le service public?

Découverte (07.04.2016) Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil
  •  [DR - AFP]
    Qu'est-ce que le service public? 01:51  
    Qu'est-ce que le service public? Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  •  [Ad Valem]
    Quand a-t-on commencé à parler du démantèlement du service public? 01:31  
    Quand a-t-on commencé à parler du démantèlement du service public? Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • Une tour de télécommunications. [Frank Augstein - AP/Keystone]
    Pourquoi ce changement dans les années 80? 03:13  
    Pourquoi ce changement dans les années 80? Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • Avantages et inconvénients de la dérégulation du service public [RTS]
    Avantages et inconvénients de la dérégulation du service public   02:23
    Avantages et inconvénients de la dérégulation du service public Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • Le cas de l'audiovisuel public [RTS]
    Le cas de l'audiovisuel public   02:48
    Le cas de l'audiovisuel public Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • La suppression du service public, une chance pour les acteurs privés? [RTS]
    La suppression du service public, une chance pour les acteurs privés?   01:28
    La suppression du service public, une chance pour les acteurs privés? Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • La concurrence des acteurs du web [RTS]
    La concurrence des acteurs du web   02:01
    La concurrence des acteurs du web Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • La RTS possède-t-elle un monopole? [RTS]
    La RTS possède-t-elle un monopole?   03:34
    La RTS possède-t-elle un monopole? Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • Peut-on réduire le service public au strict nécessaire? [RTS]
    Peut-on réduire le service public au strict nécessaire?   02:23
    Peut-on réduire le service public au strict nécessaire? Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • La rentabilité avant tout? [RTS]
    La rentabilité avant tout?   03:24
    La rentabilité avant tout? Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • Service public et démocratie [RTS]
    Service public et démocratie   04:07
    Service public et démocratie Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • Le service public: interview de Patrick Badillo [RTS]
    L'intégralité de l'interview de Patrick Badillo   28:54
    L'intégralité de l'interview de Patrick Badillo Patrick Badillo, professeur à l.Université de Genève, directeur de l.Institut Medi@LAB-Genève, répond aux questions de Tania Chytil Découverte (07.04.2016)
  • Les infrastructures routières et le déneigement sont pris en charge par la collectivité. [Denis Emery - Keystone]
    Une histoire des services publics en Suisse 53:15  
    Une histoire des services publics en Suisse "Babylone" questionne, en 3 volets, l'histoire du service public, les mouvements de pensées fondamentaux qui lui ont donné naissance, son évolution sur la scène internationale au vu des nouvelles technologies audiovisuelles et son rôle actuel vu par l'État. Mis en place au XIXe siècle dans l'élan d'une conception nouvelle de l'État, les services publics ont connu leur âge d'or au XXe siècle avant d'être mis en cause depuis les années 90. "Babylone" se penche sur l'histoire de ces infrastructures et services gérés et financés par les collectivités publiques. Babylone (19.04.2016)
  • La SSR va être sous pression en 2016, lors des discussions sur le service public. [Walter Bieri - Keystone]
    L'audiovisuel du service public en danger? 53:58  
    L'audiovisuel du service public en danger? Le débat sur le rôle et le périmètre de la SSR, qui a lieu cette année, est un sujet que l'on peut retrouver dans d'autres pays européens.

    Depuis quelques années, on constate, partout en Europe, une diminution des moyens, ainsi qu'une redéfinition de la place que les entreprises de média de service public occupent dans un monde bouleversé par internet et les nouvelles technologies. Peut-on vivre sans un service public fort et indépendant?
    Babylone (20.04.2016)
  • Couverture de livre "L'acteur et la bureaucratie au 21e siècle, co-dirige par D. Giauque et Y. Emery. [Presses Universitaires de Laval]
    L'Etat et moi 53:05  
    L'Etat et moi Ces dernières années, les modèles de gestion publique ont considérablement évolué, au point que l'on parle aujourd'hui d'un environnement post-bureaucratique. Cette évolution impacte-t-elle la société civile?

    Paru sous la direction des professeurs David Giauque et Yves Emery, "L'acteur et la bureaucratie au 21e siècle" part ainsi d'un constat assez simple: le peu de place laissée aux acteurs dans la plupart des réformes entreprises dans les administrations publiques.
    Babylone (21.04.2016)
  • Une employée travaille au casier de tri manuel du courrier dans le Centre logistique de traitement du courrier de Genève. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. Le cas de La Poste 06:46  
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. Le cas de La Poste Changement de courrier.
    Le 1er février 1991, les PTT introduisaient le courrier A à distribution rapide et le B à distribution lente, voire trop lente. Pris par l’injonction de l’efficacité, le géant jaune a connu depuis une privatisation qui a bouleversé les usages et fait craindre une restriction sévère du service universel à la population.
    Par Bastien Moeckli et Christian Ciocca.
    Helvetica (01.02.2016)
  • Car postal sur la route du Gothard. [Karl Mathis - Keystone]
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. Les cars postaux 06:38  
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. Les cars postaux Le klaxon des cars postaux.
    Autres monuments du service public, les cars postaux sont aujourd’hui en mains partiellement privées et de fabrication essentiellement polonaise. Leur klaxon caractéristique n’amuse plus que les touristes, mais les chauffeurs constatent depuis des années une perte de visibilité de ce service universel auprès de la population.
    Par Bastien Moeckli et Christian Ciocca.
    Helvetica (02.02.2016)
  • Logo de Swisscom. [Christian Beutler - Keystone]
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. Swisscom 06:51  
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. Swisscom Le phénomène Swisscom.
    Enjeu commercial et stratégique majeur, les télécommunications sont devenues le laboratoire des nouvelles pratiques en matière de libéralisation. Voulu par le Conseil fédéral en 2005, l’actionnariat de Swisscom en mains privées suscita un véritable tollé et une fracture entre gauche et droite. Or, la majorité des pays européens, sur recommandation de l’UE, ont consenti à la privatisation du secteur, concurrence oblige, dit-on dans les milieux financiers.
    Par Bastien Moeckli et Christian Ciocca.
    Helvetica (03.02.2016)
  • Grève de la fonction publique, le 15 décembre 2015 à Genève. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. Les fonctionnaires   07:21
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. Les fonctionnaires Fonction publique sans fonctionnaires?
    Les restrictions budgétaires pèsent sur la fonction publique dans les cantons et la Confédération. Affirmées comme nécessaires par les partis majoritairement bourgeois, ces coupes affament l’Etat selon leurs opposants et menacent la qualité des prestations de la fonction publique. Mais les fonctionnaires ont-ils le droit de manifester ou faire grève contre les usagers et les contribuables ?
    Par Bastien Moeckli et Christian Ciocca.
    Helvetica (04.02.2016)
  • La SSR aux Jeux Olympiques de Sotchi, le 6 février 2014. [Laurent Gillieron - Keystone]
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. La SSR   07:24
    Le service public, entre marketing et besoins sociaux. La SSR L’audiovisuel dans la tourmente.
    L’audiovisuel de service public, assuré en Suisse depuis 1931 par la SSR, est aujourd’hui malmené par le marketing et les appétits publicitaires des opérateurs privés. La "télécratie", selon le philosophe Bernard Stiegler, concerne tous les médias de masse et ne peut se passer de l’audimat par besoin de capter les consciences. Comment le service public pourrait-il, dans ce contexte offensif, défendre la culture et refléter les réalités minoritaires?
    Par Bastien Moeckli et Christian Ciocca.
    Helvetica (05.02.2016)
  • Quel est le rôle du service public dans l’audiovisuel suisse ? [RTS]
    Quel est le rôle du service public dans l’audiovisuel suisse? 10:27  
    Quel est le rôle du service public dans l’audiovisuel suisse? Débat entre Tibère Adler, directeur romand d’Avenir Suisse, et Gilles Marchand, directeur de la RTS. Mise au Point (17.05.2015)
  • L'entreprise SSR (sans ses filiales) a clos l'exercice 2013 avec un excédent de 20 millions de francs. [Walter Bieri - Keystone]
    Quel rôle pour un média de service public? 03:26  
    Quel rôle pour un média de service public? Une nouvelle initiative populaire veut abroger la redevance pour la radio et la télévision publiques en Suisse. La récolte de signatures pour ce texte, intitulé "No Billag" et porté par les Jeunes PLR et les Jeunes UDC, a été lancée ce mercredi matin. Selon eux, la SSR ne doit plus être subventionnée avec ce qu’ils appellent un "impôt caché", mais se mesurer à la concurrence en se finançant elle-même. Naguère intouchable, la SSR fait face à une fronde de plus en plus grande. Par Thibaut Schaller, avec un débat entre Olivier Français, conseiller national PLR vaudois, et Frédéric Jollien, Jeune PLR valaisan. C'est pas trop tôt (12.06.2014)
  • Pietro Supino, patron de Tamedia. [Patrick B. Kraemer - Keystone]
    L'avenir de la SSR et de son mandat de service public au cœur d'un débat à Berne 06:47  
    L'avenir de la SSR et de son mandat de service public au cœur d'un débat à Berne Le groupe parlementaire Médias et Communication a invité Roger de Weck, le directeur général de la SSR, et Pietro Supino, président du groupe de presse Tamedia, à débattre du mandat de service public. C'était le premier débat réunissant éditeur privé et la SSR depuis la votation sur la loi LRTV, le 14 juin dernier. L'interview de Pietro Supino, président du groupe de presse Tamedia. Forum (16.09.2015)
  • "Histoire vivante" se penche sur le service public (semaine 1) [s_l - Fotolia]
    Le service public en question (1/20) 56:37  
    Le service public en question (1/20) Entretiens avec Olivier Perroux et Gérard Duc
    Nous recevons Olivier Perroux et Gérard Duc, auteurs avec Hans-Ulrich Schiedt et François Walter de " Histoire des transports et de la mobilité " (Editions Alphil, 2014).

    Gérard Duc est historien, docteur ès sciences économiques et sociales de lʹUniversité de Genève (2008). Il a été maître-assistant à la Maison de lʹhistoire de lʹUniversité de Genève et chargé de cours à l'EPFL. En 2006, il a co-fondé Prohistoire avec Olivier Perroux.

    Olivier Perroux est historien, docteur ès sciences économiques et sociales de lʹUniversité de Genève (2003). Il a fondé avec Gérard Duc en 2006 "Prohistoire" et a rejoint la Maison de lʹhistoire en 2009.
    Histoire vivante (09.05.2016)
  • "Histoire vivante" se penche sur le service public (semaine 1) [s_l - Fotolia]
    Le service public en question (2/20) 56:12  
    Le service public en question (2/20) Entretien avec Cédric Humair
    Aujourdʹhui, Frédéric Pfyffer sʹentretient avec Cédric Humair, maître dʹenseignement et de recherche à lʹUniversité de Lausanne et à lʹÉcole polytechnique fédérale de Lausanne, où il enseigne lʹhistoire contemporaine. Cédric Humair a notamment publié : " Développement économique et Etat central 1815-1914. Un siècle de politique douanière suisse au service des élites ", Berne/New York: Peter Lang, 2004, " 1848 Naissance de la Suisse Moderne ", Lausanne : Antipodes, 2009, "L'Etat fédéral comme prestataire de services à l'industrie: faire face à la compétition économique internationale (1848-1914)", in Hans-Jörg Gilomen, Margrit Müller, Laurent Tissot (éds.), ainsi que " Les services. Essor et transformation du "secteur tertiaire" " (15e-20e siècles), Zurich : Chronos, 2007, pp. 47-61.
    Histoire vivante (10.05.2016)
  • La Radio Télévision Belge Francophone (RTBF). [Eric Lalmand - Belga photo/AFP]
    L'histoire des services publics de médias 09:48  
    L'histoire des services publics de médias Forum propose une série sur l'"Histoire des médias". Des médias en évolution constante, confrontés aux nouvelles technologies, aux nouveaux usages, mais aussi à la tentation des pouvoirs politiques de les instrumentaliser. Ce mardi, on s'intéresse à l'histoire des services publics, bousculés avec l'arrivée des privés. Interview de Francis Goffin, directeur de la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF). Forum (22.12.2015)
  • Rémy Pflimlin. [DR]
    En quoi le service public est-il nécessaire? 24:40  
    En quoi le service public est-il nécessaire? La place du service public audiovisuel est lʹobjet de toutes les discussions dans de nombreux pays européens. La Suisse nʹéchappera pas aux affrontements politiques en rapport avec les activités de la SSR dès 2016. Quels contours dʹactivités? Et pour quelle raison un service public est-il nécessaire?

    Avec Rémy Pflimlin, président du conseil dʹadministration de TV5 Monde et président de France Télévisions entre 2010 et 2015.
    Médialogues (14.11.2015)

Les redevances de service public

Pour changer d'image, cliquer sur "Proportion" et "Qui collecte" / Source: UER (redevance 2015)

Focus

  • Le petit lexique du service public

    Quand on parle du service public, on entend aussi les termes de service universel, de desserte de base, de secteur public ou de fonction publique. Ces termes se recoupent, se chevauchent, se confondent. A quoi correspondent-ils? Du ramassage des poubelles au service postal en passant par l'audiovisuel, les transports en commun, la culture, l'éducation ou la distribution d'eau courante, le terrain est varié et vaste. RTSdécouverte fait le point pour vous. Glossaire.

    L'accès à la radio et à la télévision pour tous fait partie du mandat du service public en Suisse. [Laurent Gillieron - Keystone]L'accès à la radio et à la télévision pour tous fait partie du mandat du service public en Suisse. [Laurent Gillieron - Keystone]

    En guise d'introduction à ce lexique, une précision sur l'intervention de l'Etat dans la gestion du service public. Dans quels cas est-il justifié que l'Etat intervienne et gère le service public? Dans différents cas interviennent ce que l'on appelle des "défaillances" de marché: l'intervention de la puissance publique est utile pour "organiser" et réguler le marché. Sans intervention de l'Etat, la situation serait dégradée. Le service public gère ce que l'on appelle les biens publics purs ou biens collectifs, biens caractérisés par les deux propriétés suivantes:

    1. Les biens collectifs ne sont pas exclusifs; cela signifie que la consommation de ces biens par une personne ne diminue pas les possibilités de consommation des autres; si j'écoute une chanson à la radio, cela ne diminue pas la quantité disponible pour les autres (propriété de non rivalité).

    2. Ils ne sont pas privatifs, car  il est impossible de priver de ces biens celui qui ne voudrait pas payer pour le consommer. Par exemple, un phare pour guider les bateaux, la défense nationale ou la justice doivent par définition être accessibles à tous. Ces biens, appelés biens tutélaires, sont indispensables pour la collectivité, alors même que les individus n'accepteraient pas de les financer. La culture a longtemps été considérée comme un bien tutélaire, justifiant, par exemple, l'existence d'un service public de la radio et de la télévision.

    L'intervention de la puissance publique se justifie notamment en cas de "monopoles naturels". Dans le cas des transports, par exemple, donner le monopole aux CFF est plus efficace que d'avoir deux ou plusieurs compagnies concurrentes;  il serait peu rationnel d'avoir deux réseaux ferroviaires parallèles concurrents.

    Les externalités négatives constituent une autre catégorie de "défaillances de marché". Lorsqu'une usine pollue, les pollués ont besoin de l'intervention de la puissance publique qui intervient via des règlements, des inspections. La seule potentialité d'intervention de l'Etat peut éviter des problèmes sanitaires, de pollution, etc.

    En Suisse, le service public regroupe d’une manière générale toutes les activités ayant pour but d'être au service de la société. Il vise la satisfaction de certains besoins de la collectivité nationale dans une perspective d'intérêt général. Il a donc une fonction d'utilité collective et sociale. Le service public dépend de l'Etat qui en a la responsabilité. En Suisse, le Conseil fédéral entend plus précisément par service public "des services de base de qualité (…) comprenant certains biens et prestations d’infrastructure, accessibles à toutes les catégories de la population et offerts dans toutes les régions du pays à des prix abordables (…)".

    Ce dernier principe s'appelle la desserte de base. En Suisse, c'est à la Confédération de la garantir et de s'assurer que l'ensemble de la population soit desservi avec les prestations importantes. La desserte de base, c'est donc l’ensemble des prestations de base auxquelles la population a droit quelle que soit la région dans laquelle elle habite. Font notamment partie de la desserte de base en Suisse, l'accès à l'eau potable, l'élimination des eaux usées, les transports publics, la radio et la télévision, l'électricité, les hôpitaux, l'école, la formation, la police, la téléphonie avec connexion internet à haut débit, les services de secours, les pompiers, les bibliothèques, le contrôle aérien, l'élimination des déchets, le réseau routier, les prestations postales, la promotion de la culture et du sport.

    La desserte de base nécessite des infrastructures. Ce sont les installations, les équipements et les services nécessaires au bon fonctionnement d'une organisation, d'un pays. Elles regroupent entre autres exemples les administrations, les établissements de formation, la main-d'œuvre, le système de production d'énergie, le système des transports (routes, voies d'eau, réseau ferroviaire et aéroports permettant le transport des marchandises et des personnes). Pour préserver des infrastructures et un service public de qualité, la Confédération mandate des prestataires. Les entreprises qui remplissent ces tâches pour le compte de l'Etat bénéficient souvent d'un monopole pour pouvoir couvrir les coûts des infrastructures.

    Le monopole, strictu sensu, désigne la situation d'un marché où la concurrence n'existe pas, où une seule entreprise est maîtresse de l'offre. Par exemple, jusqu'à récemment, La Poste, une ex-régie fédérale, détenait le monopole du marché postal, c'est-à-dire qu'elle était la seule à pouvoir délivrer le courrier, les timbres, les colis. Aujourd'hui, elle n'a plus qu'un monopole partiel. Mais pour que la population ait accès à une desserte de base de qualité et à des prix uniformes dans tout le pays, La Poste bénéficie du droit à l'exclusivité pour certains services, notamment pour tout ce qui concerne le service universel et le service public.

    Le secteur public est une expression désignant l'ensemble des entreprises dans lesquelles l'Etat exerce une influence prépondérante. Son rôle est de fournir à la population un service public et de lui permettre un accès aux services de base tels que l'éducation ou la santé, le tout à un moindre coût.

    La fonction publique comprend l’ensemble des personnes travaillant au sein des administrations publiques. Celui qui travaille dans la fonction publique est un fonctionnaire. Les expressions "fonction publique" et "fonctionnaires" désignent les personnes travaillant pour des services publics.

    RTS Découverte, avec la collaboration de Patrick Badillo, professeur à l'Université de Genève, directeur de l'Institut Medi@LAB-Genève de la Faculté des Sciences de la Société

    Sources: Larousse, Le Petit Robert, Wikipédia, Le trésor de la langue française informatisé, La Toupie.
    "Le service public dans le domaine des infrastructures", Rapport du Conseil fédéral, 2004
    "Service public – ici et ailleurs. Introduction au thème de la desserte de base", © La Poste, 2013

Le coût de l'information

  • Combien ça coûte, une émission TV?

    A l'instar des autres chaînes de la SSR, la RTS publie le coût précis de ses émissions, dans un souci de transparence. Actualité, divertissement, fiction, tous les programmes sont détaillés. Dans ce cadre, en une minute dans la vidéo ci-dessus, on vous dit combien coûte une émission de TTC. Et on vous dit pourquoi ça coûte ce prix-là.
  • Des explications avec "Les clés des médias"

    Mis sur pied par France TV Education, "Les clés des médias" est un glossaire de mots et de notions essentielles pour appréhender les médias. Des vidéos à voir ci-dessous.

    Retrouvez toutes les vidéos de la série "Les clés des médias"  

Le service public expliqué aux enfants

  • LE SERVICE PUBLIC EST PRÉSENT DANS PRESQUE TOUS LES DOMAINES DE NOTRE VIE. EXEMPLE DANS LA GALERIE CI-DESSOUS. CLIQUEZ SUR LA PREMIÈRE IMAGE À GAUCHE POUR LIRE L'HISTOIRE DANS L'ORDRE CHRONOLOGIQUE

DOSSIERS SUGGERES