Petite introduction à la laïcité

Ces statues représentent Louis XVI et Marie-Antoinette dans la basilique de Saint-Denis. Guillotiné avec sa femme lors de la Révolution française, il sera le dernier roi de l'Ancien régime.
Ces statues représentent Louis XVI et Marie-Antoinette dans la basilique de Saint-Denis. Guillotiné avec sa femme lors de la Révolution française, il sera le dernier roi de l'Ancien régime. [Photogolfer - Fotolia]
La laïcité, c'est un principe qui vous garantit la liberté de croire ou de ne pas croire. Historiquement, la laïcité découle de la séparation entre la religion et l’État qui doit se montrer neutre vis-à-vis des croyances de chacun. C'est à dire que dans un pays laïc, l'Église ne peut pas intervenir dans les décisions de l'État, et l'État ne peut pas intervenir dans la vie religieuse.

Il faut savoir que la séparation entre Église et État n'a pas toujours été un acquis sur le continent européen: dans la Rome antique, l'empereur avait un statut divin. Au Moyen Âge, les rois étaient souvent considérés comme des représentants de Dieu sur terre. Les monarques de droit divin justifiaient leur pouvoir comme une fonction donnée par Dieu. En France, la laïcité a commencé à prendre forme pendant la Révolution française et l'abolition de l'Ancien régime (accompagnée de la fin des privilèges ecclésiastiques notamment).

L'historien et sociologue français Jean Baubérot identifie quatre concepts centraux de la laïcité. Les deux premiers sont individuels: la liberté de conscience et l'égalité entre les citoyens indépendamment de leurs convictions. Deux sont collectifs: la séparation de l’Église et de l’État et la neutralité de l’État à l’égard de toute conviction. Ils doivent permettre d'éviter d’afficher une préférence en faveur d’une partie de la population au détriment d’une autre.

La laïcité n’interdit cependant pas d’avoir des convictions! Vous avez parfaitement le droit d'être croyant, athée ou agnostique dans une société laïque. Mais alors, ça sert à quoi cette laïcité? C'est un principe qui veut favoriser le vivre-ensemble. Dans une société où les gens ont des croyances différentes, la laïcité doit nous permettre de tous cohabiter sans imposer nos croyances et modes de vie aux autres. Chez soi, chacun fait comme il veut. Mais dans l'espace public, des règles communes s'appliquent.

Deux conceptions de la laïcité sont souvent en débat: une vision "procédurale" et une vision "programmatique". Dans sa version procédurale, la laïcité vise à favoriser le vivre ensemble en permettant aux citoyens d’exprimer leurs attachements et leurs convictions de la manière la plus ample possible au sein de l’espace public (dans les limites du droit). La conception programmatique vise à privatiser la religion, afin de briser son influence collective. Il s’agit d’une vision athée militante de la laïcité.

Même si la plupart des pays occidentaux sont attachés à l'idée d'un État laïc, tous ne l'appliquent pas de la même manière. Pour mieux comprendre ce concept, il est intéressant de revenir sur quelques controverses récentes qui l'ont mis au-devant de la scène: Quelques cas où la laïcité a fait débat en Suisse

Andrea Gringeri - RTS Découverte

Publié le 19 octobre 2017 - Modifié le 20 octobre 2017