"Les petites leçons de cinéma"

Publié le 26 janvier 2018 - Modifié le 02 mai 2018

Des courts métrages qui décryptent le 7e art

Comment fait-on un documentaire? Comment dirige-t-on un acteur? Comment fait-on le bruitage d'un film? Comment montre-t-on les sentiments d'un personnage? Réponse avec "Les petites leçons de cinéma"! Des cinéastes suisses de renom - Ursula Meier, Frédéric Mermoud, Jean-Stéphane Bron et Christian Frei - ont accepté de relever le défi de transmettre leur art et leur savoir à de jeunes spectateurs âgés de 8 à 16 ans. Une proposition de La Lanterne magique, de Milos-Films SA et de RTS Découverte qui s'accompagne d'un site interactif et participatif.

  • Présentation de la collection

    Des courts métrages réalisés par des cinéastes de renom

    D’une durée d’une dizaine de minutes, chaque court métrage explore de façon simple et vivante un élément particulier de la réalisation d’un film, comme la direction d’acteur, le documentaire, le bruitage, le raccord regard, la lumière et le découpage, les genres cinématographiques, la mise en scène, le jeu d’acteur, etc.

    Qu’il s’agisse de fictions ou de documentaires, ce sont de véritables petits essais cinématographiques, qui portent chacun la griffe d’un auteur.

    Les petites leçons de cinéma.
    Les petites leçons de cinéma. [© Milos-Films SA - La Lanterne Magique]

  • Heidi chez le bruiteur

    La petite leçon de cinéma de Christian Frei

    Anuk Steffen, 9 ans, joue le rôle-titre du nouveau film de "Heidi". Curieuse de tout, elle observe l’équipe de tournage et, plus particulièrement, le travail de l’ingénieur du son.

    Anuk entraîne ensuite les jeunes spectateurs dans un studio mystérieux où elle va participer à une expérience fascinante: bruiter une scène mythique de l’une des premières adaptations cinématographiques du roman de Johanna Spyri.

    Une petite leçon de cinéma sur une figure légendaire du cinéma pour enfants et l’importance de la bande son.

    Anuk Steffen joue le rôle-titre du film "Heidi". Curieuse de tout, elle observe l’équipe de tournage et, plus particulièrement, le travail de l’ingénieur du son.
    COUME - Court métrage - Publié le 24 décembre 2017

  • Kacey Mottet Klein, naissance d'un acteur

    La petite leçon de cinéma d'Ursula Meier

    A partir d’essais, de répétitions, de rushs et d’extraits de films, ainsi que d’images tournées aujourd’hui, Ursula Meier fait littéralement naître un acteur à l’écran, Kacey Mottet Klein, qu’elle a découvert et dirigé à l’âge de 8 ans dans "Home", puis à 12 ans dans "L’Enfant d’en haut".

    8 ans. 12 ans. 15 ans. Un corps qui grandit devant la caméra, s’imprègne de sensations, d’émotions, se confronte à ses limites, à ses zones d'ombre. Un corps qui au fil des années s’abandonne au personnage, transformant ce qui pouvait paraître un simple jeu (d’enfant) en un véritable travail d’acteur. C’est l’histoire d’une voix, d’une présence, d’un regard. Le portrait d’un adolescent qui s’est construit avec la caméra.

    Cette petite leçon de cinéma a remporté le Prix du cinéma suisse du meilleur court métrage en 2016.

    Kacey Mottet Klein sous la direction d'Ursula Meier, une image du court métrage "Kacey Mottet Klein, naissance d'un acteur" de la collection des Petites leçons de cinéma.
    COUME - Court métrage - Publié le 04 avril 2018

  • Pas vu pas pris, le raccord regard

    La petite leçon de cinéma de Frédéric Mermoud

    Alice, 15 ans, a rendez-vous avec Mathieu, le garçon le plus populaire du lycée. Pour l’occasion, son amie Julie lui prête une jolie robe rouge. Alice n’a que des baskets usées. Ensemble, elles partent à la recherche de la paire de chaussures idéale, mais rien ne se passe comme prévu…

    A travers l’histoire d’un désir contrarié, cette petite leçon de cinéma interroge la fonction du raccord regard, une figure centrale du langage cinématographique: c’est en montrant ce que regarde un personnage que l’on comprend ce qu’il ressent.

    Alice, 15 ans, a rendez-vous avec Mathieu, le garçon le plus populaire du lycée. Pour l’occasion, elle part à la recherche de la paire de chaussures idéale.
    COUME - Court métrage - Publié le 25 avril 2018

  • Le documentaire

    La petite leçon de cinéma de Jean-Stéphane Bron

    En tournant un court métrage avec une adolescente, Jean-Stéphane Bron, le réalisateur du "Génie helvétique", de "L'expérience Blocher" ou encore de "L'Opéra de Paris", révèle quelques-uns des secrets du documentaire, "le cinéma de la vraie vie", qui est aussi mis en scène…

    Ilham a 12 ans. Depuis toute petite, elle adore raconter des histoires. Elle fait des films sur son ordinateur avec des héros qu’elle invente. Mais aujourd’hui, c’est à un autre exercice que Ilham va se livrer…

    Cette petite leçon de cinéma est une conversation à deux, à la fois joyeuse et profonde, entre une jeune fille et le réalisateur qui a choisi de faire son portrait. Au fond, c’est quoi, un documentaire?

    Ilham filme le monde qui l’entoure, sa famille, ses grands-parents. Elle les interroge et s’interroge à son tour: comment les filmer? Que dire sur eux? Comme dans un jeu de poupées russes, deux films s’emboîtent, celui de l’auteur, mais aussi celui du modèle, qui participe activement à la création du tableau d’ensemble.

    Ilham filme le monde qui l’entoure, sa famille, ses grands-parents. Elle les interroge et s’interroge à son tour: comment les filmer? Que dire sur eux?
    COUME - Court métrage - Publié le 14 mars 2018

  • Pour aller plus loin

    Le site interactif et participatif des "Petites leçons de cinéma"

    Sachant que l’expérience du jeune spectateur d’aujourd’hui ne se limite plus aux salles obscures et au temps de visionnement d’un film, La Lanterne Magique a mis sur pied un site internet interactif et participatif. Ce site exploite le potentiel éducatif, artistique et créatif de chacun des courts métrages sur tous les supports numériques.

    En accès libre pour sa plus grande partie, ce site web est développé en collaboration avec les auteurs des films. Disponible en français, allemand, italien, espagnol et anglais, il complète idéalement chaque petite leçon de cinéma et permet aux jeunes internautes d’en pprofondir le contenu puis de mettre en pratique les connaissances ainsi acquises.

    Sur le site, chaque petite leçon fait d’abord l’objet d’un visionnement. Son contenu est ensuite approfondi par le biais d’un dialogue interactif avec son auteur, avant de donner matière à une activité participative.

    Visionnement, dialogue et activité: cet arc est appliqué à chaque petite leçon. Pour en savoir plus, une seule adresse web:

    A découvrir aussi, le dossier de RTS Découverte consacré aux petites leçons de cinéma.

  • La suite de la collection

    Avec Renato Berta, Fulvio Bernasconi, Bettina Oberli, Andrea Štaka et Petra Volpe

    La collection des Petites leçons de cinéma se poursuit. Après Ursula Meier, Jean-Stéphane Bron, Frédéric Mermoud, Christian Frei et Renato Berta, Fulvio Bernasconi, Bettina Oberli et Andrea Štaka prennent le relais pour de nouveaux courts métrages.

    Renato Berta a mis sur pied une Petite leçon de cinéma sur le découpage et la lumière. Elle a été présentée lors des 53e Journées de Soleure.

    Andrea Štaka jouera avec les genres cinématographiques en donnant les moyens au jeune spectateur de les identifier et de les différencier. Bettina Oberli montrera que la mise en scène est surtout une affaire de choix. Enfin, Fulvio Bernasconi traitera le thème du temps cinématographique.

    La collection va aussi connaître un développement international. Des cinéastes de renom comme Olivier Assayas, Céline Sciamma, Albert Serra, Miguel Gomez, Mathieu Amalric et Pippo Delbono ont en effet fait part de leur intérêt pour le projet.

  • Sources et crédits

    La Lanterne magique

    © Milos-Films SA

    RTS Découverte