Modifié le 02 janvier 2017

Portrait des années 1940 tiré par Suzi Pilet, photographe

Suzi Pilet, sans titre, années 1940. Dimensions: 28,8 x 23.2 cm. Epreuve gélatino-argentique.
Suzi Pilet, sans titre, années 1940. Dimensions: 28,8 x 23.2 cm. Epreuve gélatino-argentique. [Suzi Pilet-ADSP - Musée de l’Elysée, Lausanne ]
<div style="text-align: justify;">Tous les mois, RTSdécouverte vous propose, petits et grands, de découvrir une œuvre du Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, du Musée de l'Elysée ou du Musée de design et d'arts appliqués contemporains de Lausanne - le mudac -, des institutions vaudoises appelées à se regrouper pour former le futur quartier culturel lausannois Plateforme10. En ce mois de janvier 2017, le Musée de l’Elysée vous présente un portrait monochrome réalisé par la photographe suisse Suzi Pilet.</div style="text-align: justify;">

Le portrait que l’on voit ici, daté des années 1940 environ, est un portrait monochrome, d’une belle teinte sépia, obtenu par la superposition de deux prises de vue au moins. On y distingue un homme portant un chapeau et un plan d’eau entre des cailloux. On peut également voir des éléments végétaux dans l’image, dont une plante (appelée Parisette) qui se superpose à l’oeil gauche de l’homme.

Dans la photographie argentique (analogique), la superposition de différentes images peut se faire soit au moment de la prise de vue (double exposition), soit au moment du tirage (surimpression).

Un portrait qui interroge

Ici, Suzi Pilet joue avec les images pour obtenir un portrait rêveur, comme une apparition dans une flaque d’eau. L’association des éléments – l’eau, la plante, le regard – crée un espace de poésie. Est-ce l’homme au chapeau, au regard comme une fleur, qui voit les petites merveilles du monde? Est-ce que l’eau évoque son monde intérieur, ses pensées, ou indique-t-elle que, comme un reflet, le premier souffle de vent peut faire disparaître l'homme au chapeau?

Une autre piste, lorsqu’on sait que la Parisette est une plante toxique, peut nous amener à voir cette image comme un portrait un peu inquiétant. Suzi Pilet nous invite à laisser voguer notre imaginaire et à être attentifs aux différentes dimensions du monde, à être sensibles à ce qui se cache sous la surface des choses.

Une artiste bien connue des Lausannois

Suzi Pilet est une photographe suisse née à Vevey en 1916. Âgée aujourd’hui de 100 ans, elle est bien connue des Lausannois, car elle a longtemps travaillé dans un atelier à la Rue du Grand Saint-Jean, où elle développait ses négatifs, exposait ses tirages et rencontrait ses amis, dont beaucoup étaient écrivains, poètes, musiciens, peintres…

Suzi Pilet a exploré plusieurs mondes à travers la photographie. Pour gagner sa vie, elle réalisait des portraits d’enfants, qu’elle photographiait chez eux, dans leur univers. A côté de cela, elle a photographié de nombreuses personnes, connues ou moins connues, les paysages de la plaine du Rhône, du sud de la France, de la Roumanie et de l’Espagne, des détails de la nature ou de la ville, des textures et des matières. Et puis elle s’est beaucoup amusée à coller, juxtaposer et superposer ses images pour obtenir des compositions imaginaires.

RTSdécouverte / Musée de L’Elysée

Pour aller plus loin:

Association des Amis de Suzi Pilet

Centre de Recherche sur les Lettres Romandes

Publié le 02 janvier 2017 - Modifié le 02 janvier 2017

Brève biographie et œuvre

Brève biographie

Suzi Pilet naît le 18 avril 1916. Elle fait son apprentissage de photographe à Vevey, avant de s'établir à Aubonne, puis à Lausanne où elle travaille dès les années 1950.

Proche du milieu littéraire romand, elle entretient de nombreuses amitiés fécondes et collabore avec des personnalités comme Corinna S. Bille, Pierre Dudan ou Alexis Peiry: il en résulte des livres où elle est tour à tour photographe et poète. Les livres créés dans les années 1950 avec son compagnon Alexis Peiry et destinés aux enfants sont restés dans les mémoires: il s'agit des aventures d'Amadou, dont les 7 épisodes sont actuellement en cours de réédition.

Son œuvre

Suzi Pilet a photographié les enfants, les adolescents, les adultes, les musiciens et les écrivains, les artistes et les artisans, mais elle a également capturé avec son appareil des paysages, des arbres, des scènes de rue. Et puis elle a créé des images comme sorties d’un rêve ou d’un conte, en retravaillant ses négatifs dans sa chambre noire, en les superposant, en les agrandissant à des formats différents et en pratiquant le collage.

Elle a aussi écrit plusieurs petits livres poétiques et entretenu une correspondance très riche avec ses amis. Cette partie écrite de son travail est conservée au Centre de Recherche sur les Lettres Romandes.

Le fonds Suzi Pilet au Musée de l'Elysée

Les archives photographiques de Suzi Pilet ont été déposées au Musée de l’Elysée lorsque la photographe a fermé son atelier, en 2009. Tous ses négatifs, ses photographies de petit et grand format sont en cours de tri et d’inventaire et une sélection représentative de son oeuvre sera peu à peu cataloguée et numérisée.