RTS Découverte

Dossier

Durant la nuit du 31 octobre au 1er novembre, lors de la fête d'Halloween, de nombreuses créatures font leur apparition. Sorcières, fantômes, loups-garous, zombies ou vampires hantent nos rues pour quelques heures. Et notre imaginaire depuis des siècles. Retrouvez ici le décryptage littéraire de ces personnages par le professeur Daniel Sangsue, leurs portraits, une galerie photo de ces monstres au cinéma, un quiz et un coin dédié aux enfants avec des idées de maquillage et de coloriage.

 

[photo: © beholdereye - Fotolia]

Quelles sont les différences entre les diverses créatures d'Halloween?

Découverte (18.10.2012) Daniel Sangsue, professeur de littérature, UNINE, spécialiste des vampires et des fantômes dans la littérature du XIXe siècle
  • Max Schreck incarnant Nosferatu dans le film de Friedrich Murnau. [© Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr ]
    Joue-t-on à se faire peur?   00:59
    Joue-t-on à se faire peur? Daniel Sangsue, professeur de littérature, UNINE, spécialiste des vampires et des fantômes dans la littérature du XIXe siècle Découverte (18.10.2012)
  • Alexandre Dumas vers 1832. [Wikipédia]
    La littérature du XIXe siècle   02:38
    La littérature du XIXe siècle Daniel Sangsue, professeur de littérature, UNINE, spécialiste des vampires et des fantômes dans la littérature du XIXe siècle Découverte (18.10.2012)
  • Victor Hugo. [paukrus - cc-by-SA]
    Les fantômes de Victor Hugo   01:56
    Les fantômes de Victor Hugo Daniel Sangsue, professeur de littérature, UNINE, spécialiste des vampires et des fantômes dans la littérature du XIXe siècle Découverte (18.10.2012)
  • Logo Happy Culture [RTS]
    Shane Murphy, peintre-tatoueur, illustre Halloween 02:58  
    Shane Murphy, peintre-tatoueur, illustre Halloween "Happy Culture" célèbre Halloween cette semaine, en allant piocher dans ce qu'il se fait de plus effrayant, marrant ou grotesque autour de cette fête d'origine celte.

    On s'intéresse aux Simpsons, avec Shane Murphy, un peintre-tatoueur qui s'est amusé à reproduire Bart Simpson en aquarelle, sous les traits de 12 célèbres vilains de films d'horreur.
    Le Trash Tag (28.10.2014)
  • L'un des maquillages de l'Anglaise Nikki Shelley. [facebook.com/pages/The-Painting-Lady-Face-Body-Art-Rugby]
    Nikki Shelley se déguise en monstre pour Halloween 03:13  
    Nikki Shelley se déguise en monstre pour Halloween Cap sur le Warwickshire, en plein centre de l'Angleterre, où Nikki Shelley passe ses après-midi à se maquiller!

    Elle utilise son visage pour créer des monstres effrayants. Ils sont tellement réalistes qu'ils ont attiré l'attention de Neill Gordon, un spécialiste des effets spéciaux ("Doctor Who").
    Le Trash Tag (29.10.2014)
  • Logo Happy Culture [RTS]
    Beth Robinson fabrique des poupées gothiques 02:41  
    Beth Robinson fabrique des poupées gothiques Ambiance gothique au programme avec les "Strange dolls" de Beth Robinson.

    Cette jeune femme fabrique des poupées bizarres au look déroutant depuis 2003.
    Le Trash Tag (30.10.2014)
  • L'une des courges de Jon Neill. [neillartstudios.com]
    Jon Neill sculpte les citrouilles   03:03
    Jon Neill sculpte les citrouilles Pour la dernière sur la thématique d'Halloween, on tape dans le classique, avec le symbole ultime de la fête: la citrouille!

    Découvrez les fameuses créations du sculpteur Jon Neill, un artiste qui creuse, rabote et façonne les citrouilles les plus effrayantes qui soient.
    Le Trash Tag (31.10.2014)

Un peu d'histoire

  • Les origines d'Halloween

    Des citrouilles grimaçantes qui luisent dans l’obscurité, des enfants déguisés en squelette, loup-garou, vampire ou sorcière, des mystères à chaque coin de rue, éclairés par un croissant de lune blafard… Voilà pour le folklore. Pour les origines, voici un petit historique.

    Les châteaux hantés font partie de l'imaginaire d'Halloween. [© microcozm - Fotolia]Les châteaux hantés font partie de l'imaginaire d'Halloween. [© microcozm - Fotolia] Contrairement à la plupart des autres fêtes du calendrier, comme Noël, Pâques ou Pentecôte, Halloween est une célébration païenne, c'est-à-dire sans rapport avec la religion chrétienne. Pour en retrouver les origines, il faudrait remonter très loin, il y a environ 2'000 ans, voire plus selon certaines théories. 

    A l'époque, ce sont les Celtes de Grande-Bretagne et de France qui célébraient, trois jours durant vers le début du mois de novembre, la fin des récoltes  et le passage à leur nouvelle année. La fête s'appelait alors "Samain". C'était une période de réjouissances car les greniers étaient pleins. Mais c'était aussi un moment de frayeur…

    Des esprits dans le potager

    Les Celtes pensaient en effet que les esprits des fruits et légumes récoltés se mêlaient aux fantômes des morts qui venaient jouer des mauvais tours aux vivants. De plus, à cette saison, le froid devenait toujours plus vif et les nuits s'allongeaient pour compléter ce sinistre tableau.

    Afin de tromper les esprits et passer à leurs yeux pour des fantômes, les druides - prêtres de la religion celtique - portaient de longues robes blanches. Ils allumaient de grands feux et organisaient des cérémonies rituelles. Pendant ce temps, les villageois dansaient, maquillés, déguisés et portant des lanternes faites avec des navets. Sans oublier de laisser des offrandes à leur porte pour apaiser les âmes errantes, on ne sait jamais.

    Des Celtes aux Américains

    Au milieu du XIXe siècle, ce sont les Irlandais, fuyant une terrible famine, qui émigrent vers le Canada et les Etats-Unis, emportant dans leurs bagages cette coutume désormais appelée Halloween, contraction du vieil anglais "All Hallows" (tous les saints en français). Ce nom dérive directement de la Toussaint, la fête catholique célébrée le 1er novembre.

    De nos jours, c'est donc au Canada et aux Etats-Unis que la coutume se perpétue le mieux. Là-bas, de très nombreux enfants vont d’un foyer à l'autre, déguisés, comme leurs ancêtres celtes. Pour éloigner les mauvais esprits, ils portent des costumes effrayants de créatures de la nuit, comme les sorcières, les zombies, les goules et autres cauchemars ambulants.

    Lorsqu'une "Jack-o'-lantern", la fameuse lanterne en citrouille, est allumée devant une maison, ils peuvent frapper à la porte et en menacer les occupants avec la phrase: "Trick or Treat!", que l'on peut traduire par "Des friandises ou un mauvais tour!". Ils reçoivent alors de pleines poignées de sucreries que les gens tiennent prêtes à leur disposition. Normal, personne ne veut se fâcher avec Frankenstein ou Dracula, même s'il n’a que sept ans!

    RTSdécouverte

Les monstres au cinéma

  •