RTS Découverte

Posez une question à un spécialiste

Thème

Sélectionnez un sujet

Mail

Pseudo (facultatif)

Âge (facultatif)

Recopiez le texte de l'image

Merci d'utiliser le moteur de recherche ci-dessus pour vérifier que votre question n'a pas déjà été posée. Les questions auxquelles nous avons déjà répondu ne seront pas traitées.

Ce service ne permet pas de répondre à des questions d'ordre médical personnel (diagnostic, traitement, etc.).

La réponse sera publiée dans cette page d'ici environ deux semaines, sauf difficulté.

A propos de "Questions-réponses"

Ce service permet d’adresser des questions à des spécialistes – dans les domaines ci-dessous – ou de lire les réponses qu’ils ont déjà fournies.

Monde et Société


Culture et Sport

Afficher plus de Questions-réponses
Carolina Labbe Rodriguez [DR]

Carolina Labbe Rodriguez

Doctorante

Centre Interfacultaire en Sciences Affectives
Unige

Les musiques composées en tonalités mineures ne sont pas forcément tristes, même si de nombreuses expériences de recherche montrent que nous percevons de la tristesse dans les musiques en mode mineur. Pourquoi sont-elles alors perçues comme tristes?

Il s'avère que lorsque nous analysons une voix humaine triste, la distance entre les tonalités les plus hautes correspond à l'intervalle caractéristique du mode mineur. Tout au long de son développement, le cerveau est de plus en plus sensible aux fluctuations de tons ainsi qu'à tout autre indice acoustique qui s'avèrent pertinents pour la communication des émotions et des sens.

Ainsi, l'une des possibles réponses à votre question serait la suivante: lorsque nous entendons d'autres stimuli auditifs qui partagent les caractéristiques de la voix humaine, notre système perceptif empreinte les même processus de décodage et nous fait réagir comme si c'était de la voix.

18.08.15