RTS Découverte

Coup d'oeil

L'aiguille à bélière de Pont-de-Thielle (NE)

Aiguille à bélière, encore jeune (Néolithique final), de première qualité (bois de cerf), bien conservée, belle cambrure, quelques traces d'utilisation, cherche fonction (outil, parure?). Provenance: rives des lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat. Etudions toute proposition!
Une aiguille qui conserve une part de son mystère. [DR]Une aiguille qui conserve une part de son mystère. [DR]

Découverte sur le site du Pont-de-Thielle en 1969, à l'occasion de la deuxième Correction des Eaux du Jura, cette aiguille est un bel exemple de travail du bois de cerf. En effet, elle a été réalisée sur un andouiller afin de profiter de la courbure naturelle du bois, encore bien apparente sur la pièce finale. Mise en forme par polissage, sans doute sur un bloc de grès, cette aiguille présente, dans le tiers supérieur, un anneau désigné par l'appellation de "bélière".

Retrouvées uniquement sur les sites lacustres du Néolithique final de Suisse occidentale et dépourvues de parallèles ethnographiques, les aiguilles à bélière posent aujourd'hui encore un problème d'interprétation: à quoi ont-elles servi? Leur forme particulière a stimulé l'imagination des archéologues, qui y voient, soit des aiguilles à filocher (confection et réparation des filets de pêche), soit des outils utilisés lors de la fixation des bottes de roseaux sur les charpentes des maisons lacustres. Aucune des ces propositions n'a cependant pu être confirmée par les analyses tracéologiques.

Alors que les stations littorales des lacs de Suisse occidentale ont livré un matériel abondant qui a fait l'objet d'études approfondies, notre ignorance persistante quant à la fonction de ces aiguilles peut étonner. Mais cette ignorance est aussi une chance: elle nous permet d'illustrer la démarche méthodologique de l'archéologue lors de l'identification des objets mis au jour. Comment parvient-on à déterminer l'utilisation des artefacts? Quels sont les moyens de vérification mis en œuvre pour tester ces hypothèses?

Pauline de Montmollin, doctorante à l'Université de Neuchâtel et guide-animatrice au Laténium

Dossiers suggérés

Tracéologie

Etude des micro-traces d'utilisation observables sur les objets archéologiques. Suivant leur aspect, ces traces indiquent une utilisation liée au travail des peaux, à la coupe de céréales, au raclage de fibres végétales ou encore à la découpe de viande.

Archéologie expérimentale

L'archéologie expérimentale est une démarche qui vise à essayer de reproduire les mêmes gestes, à mettre en œuvre les mêmes techniques et à réaliser les mêmes objets que par le passé. Cette méthode permet de valider des hypothèses ou de réfuter certaines propositions.