Radios libres

Les radios libres sont encore interdites en Suisse en 1983.

En janvier 1983, des radios dites libres émettent depuis la France, pour un public français mais aussi largement suisse. Car, en Suisse, le monopole de la SSR n'est pas encore tombé; seule Couleur3, la 3e chaîne de la SSR en Suisse romande, a une programmation différente qui plaît aux jeunes.

Ces radios, comme Radio Zones, KTFM et Radio Thollon-Les Mémises, bousculent les stations établies, étatiques ou commerciales, par leurs liens plus directs avec les auditeurs locaux. Elles restent encore «artisanales» et avec un esprit d'indépendance.

En effet, en France, après la période héroïque des radios pirates dans les années 70, l'ouverture de la bande FM est en marche, même si le pouvoir socialiste en place veut canaliser les stations, en leur donnant un cadre légal afin d'éviter les abus.

Ces stations libres françaises seront pour la plupart absorbées par des grands groupes radiophoniques commerciaux, dans les années 90.

  • Journaliste: Nicolas Burgy
    Réalisateur: Gérard Louvin