Les pompiers ont la cote

Les pompiers ont la cote en 1973.

140 professionnels sur le canton, 250 volontaires rien que pour la ville de Genève: le métier de sapeur-pompier a la cote en 1973. Le major Delesderrier, commandant du Service du feu, a d'autres raisons d'exprimer sa satisfaction: un contingent de nouvelles recrues vient de terminer ses six mois de formation, et malgré le caractère de plus en plus complexe des savoirs et des pratiques à intégrer, les résultats sont excellents.