La famine verte

Enfant souffrant de malnutrition en Ethiopie en 1973.

En 1973, trois provinces du Nord de l'Ethiopie subissent une famine catastrophique, tenue secrète depuis plusieurs mois par le gouvernement d'Addis-Abeba.

Une équipe de Temps Présent a pu se rendre dans cette région pour constater l'ampleur du problème. Dans un décor verdoyant, d'où le nom de "famine verte", un million et demi d'habitants sont menacés. Officiellement, on admet 100'000 morts. La réalité est certainement bien au-dessus.

La sécheresse a de graves conséquences dans un milieu qui vit principalement des cultures et de l'élevage: près de 80% du bétail a disparu. L'absence de voies de communication a fait le reste et l'aide internationale n'apporte qu'une aide momentanée.

La population survit dans une sorte de léthargie et de prostration angoissantes: un monde sans espoir où seuls ceux qui arrivent à se rapprocher des routes peuvent espérer être sauvés.

  • Journaliste: Roland Bahy
    Réalisateur : Charles Santini