Günter Grass

Günter Grass, l'écrivain allemand en campagne politique en 1969.

En 1969, l'écrivain allemand Günter Grass met sa notoriété littéraire au service du parti socialiste - dont il n'est pas membre - et s'engage dans la campagne pour les élections législatives qui se tiennent en République Fédérale allemande.

Discours, meetings improvisés dans la rue à travers toute l'Allemagne, Günter Grass insuffle à la politique allemande une énergie nouvelle, celle de la contestation. Ainsi en littérature et en politique, son engagement procède de la même volonté, promouvoir réforme sociale et démocratie dans son pays. Günter Grass l'explique dans cet interview: il veut convaincre le public et barrer la route du parlement au parti  d'extrême-droite NPD.

Cet extrait est tiré d'un reportage de Temps présent intitulé A la veille des élections allemandes et diffusé le 26 septembre 1969.

Issu d'une famille Kachoube et allemande, Günter Grass, né à Dantzig (actuelle Gdansk en Pologne) le 16 octobre 1927 est un écrivain allemand, prix Nobel de littérature en 1999. Il a fait son entrée en littérature avec la publication en 1959 de son roman Le Tambour, une fresque foisonnante qui s'attaque au fascisme.

En 1937, à l'âge de 10 ans, Günter Grass est engagé dans les Jeunesses hitlériennes avant de prendre part à la Seconde guerre mondiale comme auxiliaire de la Luftwaffe. Fait prisonnier par les Américains à la fin de la guerre, il sera libéré en 1946. Il travaille alors dans une mine de potasse avant d'entreprendre des études d'arts plastiques. Graphiste, illustrateur et peintre, il s'essaie ensuite à l'écriture et se rapproche du mouvement littéraire du Groupe 47. Après avoir publié un ouvrage de poèmes en 1956 ainsi que des pièces de théâtres, il obtient un prix du Groupe 47 pour le début de son roman Le Tambour. Cette récompense lui permettra de se rendre à Paris et de s'y consacrer à la rédaction de cette fresque publiée en 1959 qui lui vaut succès et notoriété. Günter Grass fréquente alors les milieux intellectuels parisiens.

Dans les années 60, l'écrivain s'engage en politique, soutenant la gauche et le parti social-démocrate de son ami, le futur chancelier Willy Brandt. Mais il retourne rapidement à la littérature, avec plusieurs romans dont notamment Le Journal d'un escargot (1972) et  Le Turbot publié en 1979.

En 1995, Günter Grass suscite la polémique avec son livre Toute une histoire où il accuse l'Allemagne de l'Ouest d'avoir pris en otage l'ex-RDA, en lui imposant un libéralisme effréné. Son amour de l'Allemagne est alors mis en cause ainsi que les qualités littéraires de son ouvrage.

1999, consécration pour l'écrivain, âgé de 72 ans, qui obtient le prix Nobel de littérature pour son oeuvre. En 2002, il publie En crabe salué par la critique. En 2006, à quelques temps de la parution de son autobiographie Pelures d'oignon Günter Grass révèle tardivement son enrôlement dans les Waffen-SS durant la guerre. Ce secret trop longtemps gardé divise les intellectuels européens, certains estimant sa légitimité morale et intellectuelle entamée. En 2009 un musée consacré à l'écrivain s'ouvre pourtant à Gdansk. En 2010 paraissent encore deux ouvrages avant l'annonce en 2014 de la fin de ses activités littéraires.

Ecrivain de la mémoire et de la responsabilité, auteur majeur, Günter Grass s'éteint à l'âge de 87 ans à Lübeck le 13 avril 2015.

  • Journaliste: Marc Schindler