Astérix et les Helvètes

Y'a pas le feu au lac, finissons cette orgie de fondue...

En 1970 sort Astérix chez les Helvètes, un album qui ne ménage pas les Suisses. Tout y passe, l'exactitude, la bonne conscience de la neutralité, la propreté – bien sûr – mais aussi les banques, le chocolat, l'arme à la maison. C'est un catalogue de clichés que la magie de la bande dessinée sait pourtant rendre drôle. Temps Présent est allé à la rencontre de René Goscinny et Albert Uderzo, les deux auteurs qui connaissent un succès grandissant: ce sont plus de 1,2 million de lecteurs qui attendent les aventures d'Astérix chez les Helvètes.

Ce document a été diffusé à l'antenne sous le titre original : Astérix chez les Helvètes

René Goscinny est né en 1926 à Paris. A l'âge de 17 ans, il débute comme dessinateur dans une agence de publicité en Argentine, puis à New York où il rencontre Morris. De retour en Europe, il se lie avec Charlier et Uderzo. Il écrit un grand nombre de scénarios et invente le personnage de Lucky Luke.

En 1959, avec Charlier et Uderzo, René Goscinny lance le journal Pilote qui réunira un nombre grandissant de dessinateurs talentueux. A cette époque, il écrit Asterix le Gaulois avec Uderzo. En 1962, il lance Iznogoud avec Tabary. Il est également l'auteur du Petit Nicolas illustré par Sempé. Autour de Pilote, une nouvelle génération de dessinateurs de bande dessinée se retrouve. Citons Gotlib, Reiser, Cabu, Bretécher, Mandryka, Druillet, Tardi, Giraud, Mézières, F'Murr, Fred, Enki Bilal, entre autres.

En 74, René Goscinny crée avec Uderzo et Georges Dargaud les Studios Idéfix, qui donnent naissance aux Douze travaux d'Astérix en 76, tandis que sort le 23ème album d'Astérix, tiré à 1'300'000 exemplaires.

Il meurt en 1977 alors qu'il travaille avec Uderzo sur Asterix chez les Belges.

  • Journaliste: Valérie Bierens de Haan